Skip to content

Poland, Witamy wiosnę !

Poland, Witamy wiosnę !

Un dimanche ensoleillé à arpenter Paris, ses quais et petites ruelles; assez pour avoir envie de prolonger le plaisir en photographies, direction ma Poland <3.

BydgoszczBydgoszczBydgoszcz

Le bonheur simple de retrouver un peu de chaleur, après ces dernières semaines assez rudes niveau températures et ciel gris. Aujourd’hui, il était de bon ton d’aller mettre le nez dehors et profiter, savourer. Pour moi, il y avait comme un air de Poland, ces couleurs, ces rayons de soleil, ce bleu, les clapotis de la Seine… m’ont ramenés en quelques instants, en arrière. Alors avant que la dégradation n’arrive, que la routine de la semaine ne l’enrôle, attrapez donc votre petite valise et envolez-vous avec moi quelques jours du côté de ma Poland.

BydgoszczBydgoszczBydgoszczBydgoszczBydgoszcz

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de faire prolonger ces prémices printaniers en Poland certes, mais plus particulièrement du côté de Bydgoszcz. J’ai le sentiment d’avoir photographier cette ville sous tous ses angles, et paradoxalement, de ne jamais en avoir fait le tour véritablement, durant ces trois années. Le plus frustrant étant de vous écrire cet article, en sachant que je n’y suis pas retournée depuis plus de six mois et que malheureusement, je n’ai aucune idée de la prochaine fois où j’irais y mettre les pieds.

sur le marchépanier de pommes de terre

Je me souviens de ces petits plaisirs simples à peine débarquée de l’avion, mes affaires sagement rangées dans ma chambre : filer dès le lendemain au marché avec M. faire le plein de couleurs mais avant tout de vie. M’immerger au plus près de cette culture, de ces gens. Me replonger dans le bain avec délice, avec hâte, tant cela m’avait manqué. A chaque fois, c’est toujours le même rituel, je laisse entre parenthèse une vie, ma vie dans mon pays; pour aller en reprendre une autre à des kilomètres de là; une autre part de ma vie dans un pays qui m’adopte au fil des allers-retours.

cimetièrecimetièrecimetière

Sortir de la résidence, longer, tourner, contourner ces quelques rues et aller flâner sur la pointe des pieds au cimetière du quartier. Je crois bien, n’avoir jamais passé autant de temps dans des cimetières, qu’en Pologne ! Par essence, c’est un lieu emprunt de tristesse, de douloureux souvenirs; il y règne une atmosphère pesante, morose, que sais-je. Pourtant en Poland, c’est exactement tout le contraire. Je trouve qu’ils débordent de Vie; tant chaque sépulture est entretenue avec amour, continuellement, inlassablement. Ce lien étrange qu’ils entretiennent avec leur défunt, passent des heures sur ces petits bancs de bois, à leur parler, leur raconter comme si au fond, rien n’avait changé. C’est beau. Oui, c’est exactement cela, ils règnent dans leurs cimetières une atmosphère tendre, chaleureuse. Qu’il vente, qu’il neige ou qu’il pleuve, il y a des fleurs à profusion. Même au plus noir de la nuit, ces petites bougies continuent à illuminer le lieu et donner une impression de vie. Indéniablement, une des chose qui m’aura le plus marqué dans la découverte de ce pays, de cette ville, de ce quartier qui fut mien pendant ces années; et qui de loin me manque et me manquera.

BydgosczBydgoszcz

Si l’hiver venu, les journées raccourcies et les premier flocons déjà là, je tombe facilement amoureuse du paysage qui se dessine et aime aller promener A., la laisse dans une main et l’appareil dans l’autre à la sortie de la ville dans cette grande forêt; je dois admettre mon faible dès le retour des beaux jours pour ce lieu. Un même endroit, et qui pourtant donne l’impression d’en être un tout autre, tant son visage diffère en hiver et au printemps. C’est là-bas, que j’y ai d’ailleurs réalisé, à ce jour, ma plus belle série hivernale, souvenez-vous !

Bydgoszcz forestBydgoszcz forestBydgoszcz forest

Lorsque les beaux jours approchent, que les chapkas, moufles et autres bottes de ski sont remisés au placard, c’est toujours avec hâte que je saute dans la voiture et file, mes appareils en bandoulière, profiter de l’occasion de la sortie de A. pour déclencher à tout va et faire le plein visuellement de couleurs et autres jeux de lumière. Entendre le craquement sous mes tennis des écorces de pomme de pin, des aiguilles qui s’amoncellent. Un paysage bien loin de l’image que l’on peut avoir du pays pour celui qui n’y aurait encore jamais mis les pieds, et qui pour moi, m’est si familier. A certains moments on se croirait dans les Landes. En somme, une vraie bouffée d’air frais, tant pour les poumons que pour la peau. S’enfoncer un peu plus au coeur des pins, et ne plus rien entendre si ce n’est le bruit des oiseaux entrecoupé, par le halètement de A. qui revient à grandes foulées, son bâton fièrement coincé dans sa gueule !

Ô que oui, je donnerais cher pour m’envoler de ce pas en Poland et retrouver ces petites habitudes à l’arrivée des beaux jours <3 N’en auriez vous pas envie vous aussi, avec ces photographies ?!

Bydgoszcz forestBydgoszcz forestBydgoszcz forestBydgoszcz forestBydgoszcz forestBydgoszcz forestBydgoszcz forest

 Je vous laisse sur ces belles images de ma Poland, une fois n’est pas coutume ! Vous commencez à connaître la chanson et être habitué :) Pourtant, quand bien même les articles s’amoncellent dans le dossier Poland, si vous ne deviez en retenir, qu’une et une seule photographie; laquelle choisiriez vous et surtout, pourquoi ? Racontez moi !

BydgoszczBydgoszcz

 

4 comments

  • laulinea

    mars 4, 2013

    Elles sont super marrantes les 2 premières maisons !! ;)

    • samantha

      mars 7, 2013

      Oui, je trouve aussi :) Il y en a tellement dans cette même rue !

  • Céline - FrenchyFancy

    mars 4, 2013

    La série sur la forêt est juste à tomber ! Et je reconnais quelques photos que j’ai à présent à côté de moi ;)
    Ma préférée ? Celle où un joli brin d’herbe est ensoleillé. Le contraste avec le reste de la forêt, si sombre, est magnifique ♥
    Des bisous !

    • samantha

      mars 7, 2013

      Très bon choix coupine :) J’ai un vrai coup de coeur pour cette série dans la forêt, ca me rappelle tellement de souvenirs…je ne pensais pas laisser autant de moi durant ces dernières années, dans une parcelle de forêt <3

Leave a Reply