Skip to content

Escapade en chiens de traineau, la douceur hivernale québécoise !

Escapade en chiens de traineau, la douceur hivernale québécoise !

Saisir sa chance, ce petit bonheur de vivre au Canada pour réaliser un petit rêve…une escapade en chiens de traineau ! L’avoir tant rêvé, s’être maintes fois dis « un jour, oui » sans voir l’occasion se dessiner. Et finir par la saisir, un beau matin de janvier !

Escapade en chiens de traineau, la douceur hivernale québécoise !

Escapade en chiens de traineau, Québec

Alors que l’hiver nous a fait faux bond en France cette année, il semble vouloir poursuivre à la roulette russe outre-atlantique, en offrant une nouvelle flopée de neige…en avril. Je souris de voir ces images de Montréal sous les flocons, et me rappelle mes deux années passées là-bas. Je revois ma joie de venir au petit matin sautiller dans la chambre de ma coloc en lui disant « il neiiiiiige » alors que c’était fin mars ou mi avril, tandis qu’elle, désespérait sous cet hiver dont elle ne voyait pas le bout et attendait désespérément le printemps !

Escapade en chiens de traineau, Québec

Il y a un an, les parents de J. nous faisaient la jolie surprise de sauter dans un avion et de traverser l’atlantique pour la toute première fois de leur vie. Un joli souvenir tant pour eux d’effectuer pareil voyage, que pour nous, de les savoir le réaliser et venir nous retrouver chez nous, à Montréal. Une petite semaine aussi courte qu’intense. Une belle parenthèse québécoise que l’on a voulu inoubliable. Une jolie occasion de leur faire vivre de beaux moments, mais aussi pour nous de réaliser de petits rêves, comme ce jour là, en filant sur l’île d’Orléans pour une escapade en chiens de traineau, en observant par la vitre de la voiture le fleuve Saint-Laurent complètement gelé, digne d’un paysage lunaire.

Escapade en chiens de traineau, QuébecEscapade en chiens de traineau, Québec

La journée est belle, et on ne peut espérer meilleure météo en prenant la route au petit matin pour filer en direction de Québec et emprunter le pont menant au sud de l’île d’Orléans pour gagner l’Auberge le P’tit bonheur pour une journée forte en émotions ! Au programme ? Escapade en chiens de traineau, pêche sur glace et excursion en motoneige. On avait le choix entre pêche sur glace et rando raquettes, mais connaissant le second et ignorant tout du premier, on se dit que cela doit être marrant de tester.

Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec

À peine nous sommes nous équipés que l’on rencontre la team de l’auberge avec qui on va passer la matinée et qui nous brief tant sur les règles de sécurité que sur la personnalité de chaque chien (et de manière assez drôle pour certains!). Je resterais ébahie de voir les mushers réussir à ne pas se mélanger les pinceaux et être capable de retenir chaque nom un à un, tant il y a de chiens ! Il faut dire que certains on leur caractère bien trempé et leur nom fuse souvent ! haha On aura l’occasion de s’en rendre compte au cours de cette escapade en chiens de traineau, et cela nous aura bien fait rire.

Escapade en chiens de traineau, Québec

On savoure la petite chance d’être partis en pleine semaine et d’avoir quelque peu les lieux et les chiens pour nous. Premiers arrivés, on sent la ferveur de ces derniers qui ne tiennent plus en place et s’affairent à n’en plus pouvoir en voyant les mushers préparer les attelages, n’attendant qu’une chose : partiiiiir à tout va ! On profite de ces quelques instants si précieux et magiques en rencontrant chacun son attelage et je fonds littéralement pour le notre. Ces « petites » boules de poils pleine d’amour et d’impatience, dont tant passe à travers le regard. Je revois tous ces souvenirs de mon enfance rejaillir à tout va, Miko, cet amour de husky que l’une de mes tantes avait pendant tant d’années.

Escapade en chiens de traineau, QuébecEscapade en chiens de traineau, Québec

On attrape chacun son attelage et c’est parti pour une belle escapade en chiens de traineau au coeur de cette douce parenthèse hivernale québécoise ! Je me glisse volontiers (sans laisser le choix à J. et finalement ça tombe bien car il voulait mener!) au creux du traineau en tentant tant bien que mal de réussir à répéter & retenir chaque nom des chiens (!) qui vont nous accompagner pour cette balade, de comprendre l’importance de l’intonation de voix quand on leur parle. Finalement, au fur et à mesure de l’excursion on se rendra compte qu’on a le meilleur attelage ! Aucun ne se chamaille ni ne s’emmêle, ce qui ne fut pas le cas pour tout le monde et laissa la part belle à des moments bien drôles !

Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec

A peine sommes nous partis, nous enfonçons nous dans ces tracés de neige presque à la lisière du sous-bois que je réalise à quel point le rêve devient réalité et à quel point c’est juste FOU. Les chiens sont aux anges et nous au paradis. Les paysages sont dingues…découvrir l’île d’Orléans ainsi, ces fermes ci et là, ce relief quelque peu vallonné sous cette neige, sous ce soleil, cette lumière. On ne pouvait pas espérer mieux ! Quand bien même J. en ai rêvé en Norvège, c’est tout aussi fou au Québec. Les yeux brillent et on se laisse porter, entrainer par la fougue des chiens et ce bonheur perceptible sur nos visages glacés. Je savoure…

Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec

Je savoure, je savoure…jusqu’à ne plus pouvoir et prier fort pour que l’excursion se termine. Car oui, la journée était si belle. Trop belle. La météo sera « trop » belle, car il ne faut pas oublier au Québec, qu’en plein mois de janvier au coeur de l’hiver, lorsqu’il rayonne au dehors pareil grand soleil et ciel bleu immaculé…la température n’en est que plus négative au possible ! Surtout lorsque le vent s’invite et que l’île d’Orléans se retrouve prise aux quatre vents. Ce jour là et pour la première fois de ma vie, j’ai connu la véritable sensation de froid, la glaciation, jusqu’à la perte de sensibilité des membres. Il faut le vivre pour le croire et le comprendre, je vous l’assure. Ce sentiment si étrange de sentir peu à peu la paralysie gagner du terrain sur son propre corps sans pouvoir y faire quoi que ce soit, alors qu’on lutte corps et âmes pour continuer à bouger aussi fort que possible ses membres. Ce matin là, le thermomètre affichait -38 et avec le vent carabiné qu’il y avait, je n’ose imaginer (et il ne valait mieux pas savoir!!) à combien était le ressenti. On a eu beau mettre en pratique la technique de l’oignon (soit, une superposition de couches à gogo!), mais rien n’y a fait. Sans mentir pour cette première balade, j’avais 3 paires de chaussettes aux pieds, un collant/un legging/un pantalon de ski, pour le bas et un maillot de corps/un icebreaker/un petit pull/une polaire/mon manteau de ski, pour le haut. Preuve en est ci-dessous ! La photo est parlante à elle seule et laisse présager de la température extérieure au vue de nos jolies tenues d’oignons !!

Escapade en chiens de traineau, Québec

A mesure que la balade avançait, j’ai perdu un à un mes orteils dans mes grosses chaussures d’hiver (faite pour ce genre de situation hivernale pourtant!), jusqu’à ce que cela gagne la voute plantaire et qu’il ne me reste qu’une infime partie du talon ! J’avais beau savourer ce moment magique, m’abreuver de ces paysages fous, de cette ambiance, de ces instants…j’étais (bien!) au delà du seuil de « frigorification » !! Je crois bien qu’il n’y a pas plus dur que cette sensation de glaciation, croyez moi. Car si le froid paralyse, le pire étant encore le choc thermique en rentrant au chaud après cela et la douleur que cela procure ! Cette sensation de brulure qui vous irradie quand l’afflux sanguin revient. Ô que oui, pour sure je ne suis pas prête d’oublier de si tôt cette escapade en chiens de traineau ! Heureusement, le retour à l’auberge a fini par balayer tout cela. Le petite passage à la nurserie pour aller jouer et fondre de mignonitude devant les bébés husky a eu raison de ma glaciation et m’a fait oublier la perte de mes pieds. Après tout, qu’importe les pieds, il me restait mes mains pour pouvoir les câliner et jouer avec ! Un moment tout aussi dingue…

Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec

Cette boule de poils valait toutes les pertes de pieds du monde !! J’ai bien cru ne jamais réussir à repartir en la laissant là… Non mais, cette bouille ♥ Comment ne pas fondre ?! On profitera d’ailleurs de rester un long moment avec eux, tant petits que grands, à les congratuler pour cette belle balade, toujours avide de câlins !

Escapade en chiens de traineau, QuébecEscapade en chiens de traineau, Québec

Finalement, nous n’aurons que quelque pas à faire pour s’essayer à deux pas des chiens à la fameuse pêche sur glace ! Si ce fut un fiasco total, cela aura au moins eu le mérite de nous offrir de beaux fous rires. Tenter d’attirer un poisson à coup de grain de maïs…c’est peu banal ! En réalité, nous étions si transit de froid à rester ainsi statique à l’extérieur et au vent, que je crois me souvenir que nous n’avons pas tenu plus de 15min…!! Pour ma part, je n’aurais même tenu que 5min, après avoir fait la grave erreur d’oser ôter mon gant pour faire une photo à l’argentique. L’instant n’a duré qu’environ 30 secondes, mais croyez moi, cela à amplement suffit pour me glacer littéralement la main sur place. J’ai eu beau la remettre illico dans ma moufle en tentant de lui redonner des couleurs et un afflux sanguin, le mal était fait. Je n’avais encore jamais vu ni vécu ca de ma vie (et je ne le souhaite à personne!), et j’ai du finir par rentrer en courant à l’auberge, tant je souffrais le martyr et ne parvenait pas à la réchauffer.

Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec

Après ces quelques émotions et s’être réchauffés à la pause du midi, notamment avec un bon chocolat chaud entre les mains, on s’équipe à nouveau pour l’excursion en motoneige. L’occasion pour J. de retenter l’expérience après la Norvège, et de m’y essayer pour la première fois. Cette fois-ci, je prends mes précautions pour savourer comme il faut ce beau moment et j’emprunte au staff de l’auberge (qu’ils mettent à dispo), un pantalon de ski salopette pour rajouter par dessus le mien, un autre manteau de ski idem pour le haut et une paire de gant supplémentaire. On ressemble à de jolis bonshommes Michelin, mais au moins, on est au chaud !!

Escapade en chiens de traineau, Québec Escapade en chiens de traineau, Québec

On change de parcours comparé à celui du matin lors de l’escapade en chiens de traineau, mais l’émerveillement demeure…Le moment se révèle être tout aussi magique, quand bien même je ne suis pas très rassurée derrière J. Pouvoir ainsi sillonner tant sur les plaines qu’au creux du sous-bois, au coeur de ce paysage… A nouveau, les yeux brillent et on savoure, savoure, savoure !

Escapade en chien de traineau, Québec

A mi-chemin l’opportunité est donnée de pouvoir interchanger conducteur & passager, et si notre chouette guide vient nous taquiner, je suis bien trop peu rassurée pour prendre en main l’engin (!) et préfère amplement me contenter de mon poste de copilote, à profiter du paysages et de réussir à faire quelques photos de temps en temps (s’en perdre une nouvelle fois une main!).

Escapade en chien de traineau, Québec

La journée s’annonçait belle, une parenthèse québécoise que l’on voulait inoubliable, tant pour eux avant tout, que pour nous. Le joli souvenir que de pouvoir vivre cela avec eux, tous ensemble. Le petit sourire au coin des lèvres en réalisant que ca y est, on l’a eu cette escapade en chiens de traineau ! On l’a eu et on aimerait en avoir encore et encore, tant finalement, l’émerveillement du moment surpasse la douleur du froid sur l’instant. Nulle doute que si c’était à refaire je signerai sans hésiter… mais peut-être pas en plein coeur de l’hiver comme cette fois-ci ! Je guetterais d’avantage la météo, afin de pouvoir en profiter jusqu’à la dernière minute :)

Escapade en chien de traineau, Québec Escapade en chien de traineau, QuébecEscapade en chien de traineau, Québec

Si jamais vous prévoyez un séjour au Québec à l’hiver, surtout n’hésitez pas à franchir le pas de l’escapade en chiens de traineau ! Un moment magique que vous ne serez pas prêt d’oublier de si tôt ! :)

Photo : Djisupertramp (numérique) ParisTuParis (argentique)

En effet, si à ma (très) grande surprise mon AE1 a réussi à tenir le choc face à ces -38, ma pellicule, elle, a eu un peu plus de mal, et finalement je n’ai eu que peu de photos exploitables de cette journée, d’où le mélange !

16 comments

  • Amélie

    avril 12, 2016

    Trop beau ! Du côté des Alpes Françaises et Suisses il y a de jolies randos de proposées, je sauterai peut être le pas l’hiver prochain depuis le temps que ça me fait envie ! Vos photos sont très belles et pleines de douceur comme toujours ! Bravo à tous les 2 et merci pour la balade <3

    • Vagabondanse

      avril 12, 2016

      Merci beaucoup Amélie ! :) Si tu as l’occasion alors n’hésites surtout pas, car vue les paysages fous qu’il y a aussi dans les Alpes tant côté français que Suisse, je suis certaine que l’expérience sera toute aussi magique *_*!

  • Rory

    avril 10, 2016

    Oups effectivement c’est froid !!! Tu m’étonnes pour la péloche mais félicitations car les récupérées sont bien chouettes ! C’est super joli ce coin avec les arbres sous la neige et le soleil éclatant *_*
    Des bisous !

    • Vagabondanse

      avril 10, 2016

      Sincèrement, je pensais que l’ae1 allait me lâcher et en faire, j’ai été super surprise qu’il tienne par ce froid !! Je m’estime heureuse d’avoir pu en tirer quelques photos malgré tout, car j’ai bien essayé le pola, mais comment dire… pola + froid polaire = nada !! haha
      Des bisous ma Rory <3

  • Marco

    avril 8, 2016

    En plus d’être une énorme éxperience et opportunité, Mr. Janin décroche des pic of the day GoPro avec ça ! Les images sont magnifiques, vivement que je puisse vivre ça aussi :D

    • Marc

      avril 8, 2016

      Oui en effet, très bel article dans un cadre de rêve … Raahhh ! et cette boule de poil blanche est à croquer ! Fait gaffe à ce que le Monsieur Météo de Facebook ne rode pas des les parages ^^, sinon cela relancera le débat sur la température.
      Petite dédicace à Mr « J » et sa moustache à faire pâlir Raoul Duke ;) !

      • Vagabondanse

        avril 10, 2016

        Haha, il peut toujours rappliquer, je lui redirais encore et encore ce qu’il n’a pas voulu entendre, mais qui est pourtant la vérité !
        Merci pour ton petit mot Marc en tout cas :) C’est vrai que ces petites boules de poils sont vraiment à croquer !! J’ai bien essayé de négocier avec Mr J., mais rien n’y a fait !

    • Vagabondanse

      avril 10, 2016

      Haha, c’est vrai ! J’ai manqué de la mettre dans l’article, et puis finalement non. Mais oui, il est doué le petit ! Je te souhaite de pouvoir vivre pareille expérience un jour en tout cas :)

  • Katia

    avril 8, 2016

    Ooooh trop de mignonnerie :D :D
    J’adore la nouvelle mise en page du blog, tu as bien bossé c’est top!
    Et cet article m’a fait voyager avec toi (encore eh oui!). Ces adorables chiens ne peuvent que me faire penser à notre Souna, un amour de chien, mais au sale caractère parfois (ce qu’elle peut être têtue et n’en faire qu’à sa tête quand elle l’a décidée).
    Et ce froid olala, je n’imagine même pas brrrrr :p déjà qu’ici quand on passe entre 0 et 3 degrès j’ai l’impression que je vais mourir lol Alors ces températures négatives à ce point oulala. Je rêverai d’une ballade comme ça, avec ces adorables chiens, mais le froid me refroidit :p
    En tous cas vous avez l’air d’en avoir profiter comme il faut malgré le froid, et quelle belle récompenses ces petits bébés.

    • Vagabondanse

      avril 10, 2016

      Merci ma belle ! :) Vraiment contente que la nouvelle mise en page te plaise, car pour le coup, tu en as connu toi des changements depuis le début !! J’ai pensé à toi en rédigeant l’article car je me souvenais que tu avais un husky, et je te le confirme, parfois ils n’en font vraiment qu’à leur tête. Mais bon, avec une bouille d’amour pareille, on ne peut que leur pardonner :)

  • Landry - douly07

    avril 8, 2016

    Quelle superbe journée d’aventures ! J’ai eu la chance de pouvoir faire aussi du chien de traîneau en Norvège et c’était vraiment génial. Par contre, je n’ai pas eu aussi froid que toi. -38°C brrrrr je n’arrive même pas à imaginer ce que ça donne. Le chien que tu as dans les bras est juste <3 <3 <3
    Et bien sur, les photos sont toujours aussi réussies. Encore un arcticle qui suscite l'émotion comme tu sais si bien les faire ;)

    • Vagabondanse

      avril 10, 2016

      Hiii merci beaucoup ! :) Ca doit être si fou en Norvège *_* Je n’ai découvert le pays qu’à l’été, mais l’hiver…ca doit etre quelque chose ca aussi ! Et s’il n’y fait pas aussi froid que ce jour là…alors ca me va ! haha

  • Mzelle Fraise

    avril 8, 2016

    Oh la la ! Beaucoup trop de mignonnerie dans cet article <3 ça avait l'air super (mais froid) (mais super !) Très joli nouveau blog, je ne sais pas si j'avais raté cette nouvelle mise en page avant, mais c'est très agréable à la lecture :)

    • Vagabondanse

      avril 10, 2016

      haha ils sont bien (trop!!) cuuute oui ! Comment résister ?! Merci beaucoup Johanna pour ton retour sur le design du blog :) Tu confirmes exactement mon souhait en changeant, plus de clarté pour une lecture plus agréable :)

  • Letizia

    avril 8, 2016

    -38°C? Aïe! Je n’ai vécu que -21° et ça piquait déjà bien le nez. C’est un de mes rêves de faire du chien de traîneau mais je n’ai encore jamais eu la chance de le réaliser. Je craque complétement pour les chiots de Husky <3

    • Vagabondanse

      avril 10, 2016

      En fait, le froid en soi, on peut s’y habituer et bien le vivre tant qu’on est couvert comme il faut; mais là le plus dur c’est quand il y a le facteur vent, ca vous glace littéralement sur place ! Mais oui, on oublie vite vite vite avec ces chiots Husky <3 *_*

Leave a Reply