Skip to content

Double exposition argentique : textures match !

Double exposition argentique : textures match !

Souvenez-vous, je vous parlais déjà de la double exposition argentique il y a quelques années, à travers un projet commun avec un ami et ce doux secret de polichinnelle, mais également de manière totalement impromptue grâce aux aléas de la photographie argentique lors du premier roadtrip aux US ! L’histoire d’une petite omission qui avait donné lieu à une série photographique des plus surprenante et par là même, à ma première pellicule de double exposition argentique, involontaire. Le terme a son importance, car jusqu’à présent, toute double exposition argentique que j’avais pu obtenir relevait d’un mystère absolu. Souvent, il s’agissait d’une ou deux photos sur la pellicule, mais jamais sur l’entièreté; et à chaque fois, je ne pouvais l’expliquer. Il n’y avait jamais d’explication plausible, ca n’était jamais au même endroit de la pellicule, début/fin/milieu/trois quart… Si bien que c’était devenu comme un petit jeu à dès qu’il fallait aller au labo. Croiser les doigts pour qu’il y ait un « raté », une double expo, sur tout le lot des photos.

double exposition argentique

Seulement cette fois-ci, la donne a changé. Pour cette nouvelle série de double exposition argentique, j’ai eu envie de provoquer un petit peu le hasard. En revenant au numérique depuis janvier 2016, et ne délaissant pas pour autant l’argentique, j’y perçois aujourd’hui un nouveau moyen d’expression artistique, une nouvelle source d’inspiration et de création. Un nouveau terrain de jeu que j’ai eu envie de tester lors du dernier roadtrip aux US. Je voulais me frotter à la double exposition argentique, mais cette fois-ci, de manière volontaire.

Double exposition argentique : textures match !

Ce qui m’a toujours fasciné dans l’image, et ce avec quoi j’aime particulièrement jouer lors de mes séries Reflectives Portrait, c’est cette ambivalence visuelle. Ce que l’oeil perçoit et croit percevoir, ce qui se devine ou se dissimule, ce qui apparait limpide au premier coup d’oeil et se dissipe, se dissout au second. Ce jeu à travers ce « match » des différents plans, des différentes matières, textures. Tout ceci, c’est exactement ce que j’ai voulu et tenté, de retrouver à travers ce projet de double exposition argentique volontaire. J’ai voulu essayer de faire s’arrimer des textures et des visages. Tenter de mettre en exergue ou à l’inverse de dissimuler dans un paysage, une texture, une attitude, un contour, une silhouette, etc. Et si je suis plus qu’agréablement surprise et (un peu!) fière de moi pour une toute première tentative, je suis aussi frustrée en contre-partie de ne pas avoir pensé au préalable (tête en l’air & erreur de débutant!) à annoter ma pellicule au départ pour pouvoir la repositionner au même endroit pour le second passage et ainsi avoir un match parfait. De ce fait, pour que vous puissiez comprendre et saisir ce « décalage » je vous mets en suivant la série complète et dans l’ordre de prise de vue.

double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique

Ceci explique donc cela, ce décalage que vous apercevez sur la quasi totalité de la série, via cette bande noire centrale. Etrangement, et à nouveau sans aucune explication, vers la fin de la pellicule, c’est comme si le film s’était remis en place comme il fallait et sur certaines photos, le match se fait parfaitement bien !

double exposition argentiquedouble exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique double exposition argentiquedouble exposition argentique double exposition argentique double exposition argentique

Quoi qu’il en soit, je suis on ne peut plus ravie du rendu, de l’ambiance qui se dégage de la série, d’une certaine poésie en filigrane, de cette jolie symbiose sur certaines photographies en particulier, des textures & des visages. C’est loin d’être parfait bien sur, mais je suis contente d’avoir réussi pour une première, à tendre vers ce que j’avais en tête initialement. Je rumine ce projet dans un coin de ma tête depuis pas mal d’années, il était donc temps de s’y frotter et s’y jeter ! Je peux d’ailleurs vous dire, qu’à l’instar des Reflectives Portrait, ce nouveau projet va lui aussi prendre une tournure de série récurrente :) Puisque j’ai deux autres pellicules qui ont été shootées en premier passage de textures, et qui n’attendent plus qu’un second ! Cela me laissera un peu de temps pour trouver un nom à cette nouvelle série… D’ailleurs, si vous avez des idées/suggestions ?! :)

USA. 11/15. Canon AE-1. Kodak Portra 160 (shootée en 300 iso)

30 comments

  • Albane

    octobre 30, 2017

    Coucou ! merci beaucoup pour ce super article ! Je débute en argentique et j’aurais voulu savoir si on pouvait pratiquer la double exposition avec n’importe quel apparil argentique (non lomo) comme un minox ?
    merci !

    • Vagabondanse

      novembre 13, 2017

      Hello Albane !
      Je ne connais malheureusement pas du tout le minox, mais je serais tentée de te dire de prime abord « oui ». En fait, certains appareils ont la fonction « double expo » et d’autres non, dans ce cas, il est possible de contourné cela par une petite astuce toute bête :) (que perso, j’applique sur mon canon AE1 ou mon Canonet). Il suffit tout bêtement de shooter deux fois ta pellicule en prenant soin d’élever tes isos. Comme je l’explique plus bas dans les commentaires : il te suffit de mettre ta pellicule comme d’habitude, de la shooter; et au moment ou tu l’as rembobine pour la sortir et aller la mettre à développer, là tu ne la rembobine pas entièrement (il faut qu’il y ait encore la petite languette de sortie), pour que lorsque tu ouvre ton boitier, tu puisses replacer la pellicule comme si tu t’apprêtais à la shooter pour la première fois; alors qu’en réalité tu vas shooter une deuxième fois la même pellicule. C’est ca, qui te donnera le résultat de « double expo » et le fait d’avoir deux images superposées !
      Mais surtout, avant de shooter une pellicule en double expo, il faut penser pour le premier passage comme pour le deuxième à doubler les isos. Par exemple, si tu prends une pellicule 200 iso, il faudra que tu mettes les isos sur 400 avant de commencer à la shooter.

  • Charlène

    février 6, 2017

    Ohh c’est tellement joli ! A regarder tes clichés on se sont tout de suite plus calme, je ne sais pas pourquoi mais c’est vraiment une belle série poétique. Cela donne envie de voyager, de s’évader ou tout simplement de les regarder encore et encore puis rêver. Je ne sais pas comment tu fais ça, perso je n’y connais rien en photo mais j’adore ce genre de travail, original et bien réalisé. J’ai vu que tu proposais d’autres séries de photos, je vais aller y jeter un oeil ;)

    • Vagabondanse

      février 8, 2017

      Merci beaucoup Charlène ! Ce qui me plait de base dans l’argentique, et encore plus dans la double expo, c’est cette sorte de poésie en filigrane que j’y ressent; alors tu ne peux pas me faire plus plaisir en me disant que c’est ce que tu as ressenti aussi au travers de ma série :) D’ailleurs, il faut vraiment que je me bouge car j’ai deux pellicules en attente, et j’ai bien hâte de réitérer l’essai de la double expo; car crois moi, ce n’est pas tant compliqué. Le tout c’est de s’y essayer ;)
      J’espère en tout cas que les autres série photo t’auront plu ? :)

  • Julie la Blogtrotteuse

    février 1, 2017

    La double expo, c’est ce que j’ai toujours rêvé de faire sans jamais oser me lancer. Toi, tu as osé et avec brio ! Il y a en effet une atmosphère singulière, bien à toi, qui se dégage de cette série et j’adore. J’aime notamment énormément celles qui matchent deux personnages, ainsi que la deuxième et la huitième en partant de la fin.
    Bravo pour cette série artistique très douce, comme une ode au voyage et au bonheur…

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Merci beaucoup Julie, je suis très touchée :) C’était un vrai challenge pour moi, car c’était la toute première fois que j’osais en faire de manière volontaire. Et si cela parait insurmontable à faire, crois moi, c’est vraiment tout simple en réalité !! Il ne faut vraiment pas que hésite à t’y essayer :) Je donne quelques tuyaux pour ca dans le commentaire juste en dessous du tien, si jamais cela t’intéresse !

  • Clara

    janvier 28, 2017

    J’adore !!! Les textures utilisées pour la double expo sont parfaites, tout est hyper poétique / mystérieux, je suis trop trop fan. Je me demande comment tu fais pratiquement ? Ca me donne envie de tester aussi, mais je ne m’y connais pas assez. Je ne fais que shooter, je fais développer mes films chez un photographe donc je ne connais pas bien tous les mécanismes d’un appareil argentique :)
    Très belle sensibilité artistique en tout cas, je découvre ton blog aujourd’hui et je vais clairement le suivre régulièrement désormais :)

    • Vagabondanse

      janvier 30, 2017

      Oh, merci beaucoup Clara et bienvenue par ici alors :) Ton petit mot me fait bien plaisir !
      Tu sais, la double expo argentique n’a rien de bien sorcier, pourtant elle promet de belles surprises à l’arrivée <3 Comme toi, je ne développe pas mes films (ca demande de la place et de l'organisation!) et je les pose simplement au labo. En fait, la double expo ne se passe pas au moment du dev, mais bel et bien à la prise de vue :) Crois moi, c'est tout bête comme procédé ! Avec quel boitier shootes-tu le plus fréquemment ?
      En fait, il te suffit de mettre ta pellicule comme d'habitude, de la shooter; et au moment ou tu l'as rembobine pour aller la mettre à développer, là tu ne la rembobine pas entièrement (il faut qu'il y ait encore la petite languette de sortie), pour que lorsque tu ouvre ton boitier, tu puisses replacer la pellicule comme si tu t'apprêtais à la shooter pour la première fois; alors qu'en réalité tu vas shooter une deuxième fois la même pellicule. C'est ca, qui te donnera le résultat de "double expo" et le fait d'avoir deux images superposées ! Je ne sais pas si c'est très clair une fois expliqué ?! Parce que c'est vraiment tout bête à faire !!
      Petit mémo aussi, avant de shooter une pellicule en double expo, il faut penser pour le premier passage comme pour le deuxième à doubler les isos. Par exemple, si tu prends une pellicule 200 iso, il faudra que tu mettes les isos sur 400 avant de commencer à la shooter.

  • Julie

    novembre 28, 2016

    Bonjour ☺
    Je suis touchée par cette série, touchée au sens artistique du terme, vraiment, j’ai parcouru plusieurs fois ta série, elle interpelle, fascine, interroge, et touche ma sensibilité à l’image… car ces images sont singulières, et la synergie entre certaines textures et visages est saisissante. Je suis en admiration devant ta créativité, merci de partager ces jolies choses et d’éveiller notre curiosité ☺

    • Vagabondanse

      décembre 2, 2016

      Oh mais, mais MAIS !!! Fiou, que répondre à tant de jolis compliments ? Merci merci merci Julie, tu n’as pas idée comme ils me touchent et ont un écho tout particulier en moi <3 Cette série me tenait tant à coeur. À vrai dire, tout le projet, car je compte bien poursuivre sur cette lancée, la peaufiner, l'améliorer :) Affaire à suivre !

      Et puis, merci à vous surtout d'être là, de prendre le temps de vous arrêter sur chaque article, chaque photos et de les faire prendre vie ainsi. Je ne peux espérer meilleur retour !

  • Pauline

    novembre 24, 2016

    Je cherche laquelle de ces images est ma préférée… mais… je n’y arrive pas ! Elles ont toutes ce petit quelque chose. J’ai l’impression de lire une poésie tant il est difficile d’en extraire une « ligne », comme si l’ensemble de cette série racontait une histoire. Hâte de « lire » la suite ♡

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Tu ne peux pas me faire plus plaisir Pauline en disant cela, en parlant de poésie pour cette série photographique <3 C'est exactement ca. Exactement ce que j'aime en photographie et espérais retrouver à travers cette première tentative. Merci merci merci :) J'ai hâte de boucler les deux autres pellicules et de pouvoir vous montrer cela par ici !

  • Marie

    novembre 22, 2016

    C’est véritablement de l’art ! Une vraie recherche artistique sur la photographie, qui donne une toute autre dimension à ce média ! Je veux dire par là que lorsque je regarde tes photos, j’ai l’impression de « sentir », d’utiliser mon sens du toucher pour saisir ces photos et c’est assez incroyable comme expérience ! Tes photos semblent dire tellement de choses, il y a plein d’histoires à s’inventer, bien plus que dans le cas de photos traditionnelles…
    J’avoue ne pas avoir tout à fait compris la technique que tu utilises, mais ce n’est pas si grave, ça laisse plein de mystères sur ces photos…
    Une idée de nom pour cette série ? Peut-être quelque chose comme « sous le voile », « sous le voile de l’imagination »… en anglais, ça sonnerait mieux mais je n’arrive pas à traduire ça de façon jolie ^^
    Beau travail en tout cas :)

    • Vagabondanse

      novembre 26, 2016

      A l’image de ce que disait Anaïs plus bas, tu ne peux pas me faire plus plaisir Marie ne me disant cela et me parlant toi aussi de cette impression de « toucher/sentir » mes photographies à travers l’écran, juste en les regardant. Je crois bien qu’il n’y a pas plus belle récompense pour un photographe que de voir son travail perçu ainsi, dans une telle dimension. Merci merci merci <3
      Cette série, cet essai me tenait tant à coeur. Ca prend du temps, un tel projet, mais le résultat au bout du compte, et surtout vos retours sont si touchants, que cela vaut la peine ne pas se précipiter et de laisser murir tout cela dans un coin de sa tête :)
      Merci aussi pour ta proposition, je prends bien note de l'idée ! Je vais plancher sur un nom anglophone oui, à moins que je trouve un mot en français qui sonnerait vraiment bien, raisonnerait bien en écho à la série; mais sinon oui, l'anglais sonne souvent mieux ^^. Affaire à suivre :)

  • marionromain

    novembre 18, 2016

    Je suis fan, archi fan de cette série photo ! Merci de m’avoir régalé les yeux comme ça pour finir la semaine. <3

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Merci Marion ! :) Depuis le temps que je voulais la partager, je suis plus que ravie de voir que cela vous plait tout autant !!

  • Jessica

    novembre 17, 2016

    Wow! Tes photos sont tout simplement magnifique, j’adore le rendu! Je ne savais pas que c’étais possible de faire des double exposure avec un boîtiers argentique! Vraiment ça donne envie d’en apprendre plus et de tester cette technique! Bravo pour les superbe photographies!

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Merciii Jessica, ca fait très plaisir à lire ! :) C’est vrai qu’on y pense pas forcément et pourtant, on peut tout à fait faire de la double expo avec un boitier argentique et vraiment, ce n’est pas si compliqué !

  • sylvie

    novembre 17, 2016

    Bravo pour cette série !!! j adore le rendu et l’émotion qui s’en dégage !!!Ça me donne envie de ressortir mon Canon AE-1 aussi !!!merci de nous faire partager …

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Oh mais ouiii Sylvie il faut ressortir l’AE-1 :) Quel merveilleux boitier ! Merci à toi pour ces jolis mots en tout cas !!

  • Alice

    novembre 17, 2016

    C’est tout simplement magique ♡ Je me souviens très bien de cette double-expo involontaire lors de votre 1er roadtrip aux US (et des portraits tellement fous avec les montagnes en filigrane) et cette série la est encore une fois une pépite ! C’est délicat, poétique et tellement brut et authentique à la fois… Vous êtes beaux et ces images dégagent un petit quelque chose que je ne sais identifier, un truc rempli de belles émotions…
    Tu devais avoir tellement hâte de découvrir ces films développés :)
    Bravo Sam pour ce beaux travail ! Je suis déjà pressée de découvrir la prochaine série et que ce projet se développe sous nos yeux par ici :)

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Ohlalala, tes jolis mots copine…Merciiii Alice <3 J'avais tellement été surprise (pour ne pas dire sur le cul !haha) lors de la première série double-expo involontaire avec cette pellicule du roadtrip aux US, que j'avais un peu (beaucoup) peur de ne pas réussir à faire aussi bien et cette fois-ci, volontairement. Mais comme on dit, qui ne tente rien à rien, et en voilà une belle surprise au bout du compte :)
      J'ai encore plus hâte de remettre ça sur les deux prochaines pellicules en cours et de réussir cette fois-ci, un match parfait !!

  • Cyrielle - The Wild Panda

    novembre 17, 2016

    Waouh j’adore! Quelle belle série pour un premier essai « volontaire »!

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Merci Cyrielle ! J’y vois plein de défauts (éternelle perfectionniste! ^^), mais je reconnais que pour une première c’est déjà pas mal :)

  • Marine

    novembre 17, 2016

    J’adore, c’est vraiment sublime. Une jolie pellicule remplie de douceur , un vrai régal pour les pupilles…
    Merci et belle journée

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Merci beaucoup Marine :) Je n’ai plus qu’à me remettre au travail pour sortir un deuxième essai !!

  • le chien à taches

    novembre 17, 2016

    Comme c’est beau <3
    Tellement de poésie & un peu de magie aussi dans ces quelques clichés…
    Je crois que je pourrai les regarder pdt des heures pour ne rater aucun détail :)
    You rock BB !

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Tu es chou copine <3 Merciiii :) J'aime cette idée de poésie en filigrane qui s'en dégage ! Ca caractérise bien la série :)

  • Anaïs - Carnet de printemps

    novembre 17, 2016

    Oh mais cette série est tellement, tellement (mais tellement !) belle ! Tu n’imagines peut-être même pas la poésie et l’émotion qui s’en dégage, j’ai envie de toucher ces photos sur papier, de les retourner, les regarder encore, une douce playlist en fond sonore et une tasse de thé à la main. La double exposition est un mystère pour moi, alors tu es un peu comme une magicienne :) Bon aller, j’y retourne pour les regarder encore, merci pour ce bon moment !

    • Vagabondanse

      novembre 25, 2016

      Fiou, et tu n’as pas idée Anaïs comme ton commentaire est tellement (mais tellement!) touchant <3 Merci merci MERCI !! Je gardais secrètement dans un coin cette petite série, à finir par ne plus qu'en voir les défauts et non plus sa jolie poésie et tu viens de me confirmer qu'il était vraiment temps que je la partage par ici :) J'aime j'aime j'aime ton ressenti et par là-même, au delà, ce défi réussi, que celui de donner matière/corps à ces photos. J'ai volontairement voulu jouer sur les matières, les textures, alors savoir que cela se ressent à travers l'écran, que cette série donne envie d'être touchée entre retournée, comme tu le dis... je suis joie :)

      Je ne pensais pas être une petite magicienne, mais cela me plait :) (même si en vrai, c'est trèèèèès simple de faire de la double expo en argentique ! Mais au vue des commentaires, je me dis que ca pourrait peut-être vous intéresser que je fasse un article plus explicatif !)

Leave a Reply