Skip to content

Sur la route des Cantons de l’Est.

Sur la route des Cantons de l’Est.

Quitter Montréal et son tumulte pour gagner la campagne et s’imprégner des Cantons de l’Est. Il y a une semaine presque jour pour jour, tandis que je m’échappais de l’autre côté de la frontière américaine pour savourer une escapade New-yorkaise, les premiers flocons ont eux, décidé de s’inviter à Montréal. Ils ont eu envie de

venir faire une belle frayeur aux québécois, comme une petite piqure de rappel que l’hiver s’en vient. Il n’est pas bien loin, juste là, au coin, et on aurait bien aimé poursuivre à l’oublier, bercé par l’illusion de ce bel été des Indiens qui s’est installé tardivement mais de manière si flamboyante ! Demeurer dans cet oubli et continuer à savourer ces douces températures.

Cantons de l'Est

L’hiver s’en vient et le week-end dernier, j’ai eu quelque peu le coeur serré de ne pas être à Montréal pour voir/vivre cela, comme les années précédentes. Ce n’est trois fois rien pour beaucoup, mais pour moi cela a sa petite importance. C’est idiot, je sais. Mais il faut le voir. Quand on aime l’hiver, le vrai de vrai avec toute cette neige et ces températures si négatives; alors oui, on apprécie les prémices des premiers flocons, de toute la symbolique qu’il y a derrière, de tout ce qu’ils annoncent, de cette nouvelle saison qui s’en vient et en chasse une autre. Ce changement de couleurs, le blanc immaculé qui avale la palette colorée.

Cantons de l'Est Cantons de l'Est Cantons de l'Est

Il y a une semaine presque jour pour jour, les premiers flocons ont décidé de s’inviter à Montréal, et si je n’étais pas là pour les voir de mes propres yeux, ils m’ont rappelé ceux de l’hiver passé. Cette belle journée à la croisée de deux saisons, lorsque l’automne finit de s’étirer pour de bon et que l’hiver s’installe à pas feutrés, tout doucement, solidement, profondément pour les prochains mois. Ce jour là, c’était la belle surprise au réveil. Nous avions prévu de partir en balade avec J. mais sans savoir que celle-ci se ferait sous quelques flocons au creux des vallons des Cantons de l’Est.

Cantons de l'Est Cantons de l'Est

A la manière de cette (parenthèse) automnale au Mont-Tremblant, j’ai eu envie de mettre Montréal et tout ce qui m’ensevelissait sur l’instant de côté, pour prendre un bon bol d’air et s’accorder une parenthèse de plaisir le temps d’une journée. Quitter Montréal, sa ferveur & ses obligations, pour la quiétude de la campagne et de son dépaysement. Délaisser les recherches du mémoire pour renouer avec l’appareil photo. Cesser de lire et d’écrire, pour regarder et déclencher.

Une fois de plus, nous avons mis le cap sur les Cantons de l’Est, cette région coup de coeur du Québec, dont j’étais tombée amoureuse à l’automne sous ces belles couleurs, à Magog. On s’est laissé porter et guider là où la route nous menait, sans vraiment avoir d’itinéraire en tête, sans vraiment avoir un but, si ce n’est celui que de se vider la tête et de faire des photos. Qu’il était bon de retrouver ce sentiment, cette petit flamme que de partir ainsi, s’arrêter quand bon nous semblait, quand nos yeux captaient ce petit truc à immortaliser par l’appareil.

Cantons de l'Est Cantons de l'Est Cantons de l'Est

Les miles nous ont conduit au coeur des Cantons de l’Est, à nouveau du côté de North Hatley et de son éternel petit ponton, avant de découvrir Ayer’s Cliff et de se laisser conquérir au diner par l’auberge éponyme, avec ce décor improbable, ces machines à sous dans un coin de la salle à manger, à regarder ces allers et venues près du bar, de tous ces habitués qui se connaissent et n’en finissent pas d’échanger sur LE sujet du jour…la neige ! Un moment de vie, simple, comme j’aime à en observer et à en tirer les ficelles, en deviner les tenants et à en imaginer les aboutissants.

Finalement, comme bien souvent, c’est en ne cherchant rien que l’on trouve l’improbable. Comme au bord de cette route au coeur de ce village, de cette brocante/vide grenier prenant place dans cette maison, du rdc au premier étage. Passer le pas de porte et avoir ce sentiment partagé que de rentrer à la fois chez quelqu’un et à la fois de se retrouver dans un musée. Déambuler et s’émerveiller de faire ainsi un bond dans le temps, sans plus savoir ou donner de la tête, ou diriger ses yeux. Un moment suspendu, une belle découverte à laquelle je ne m’attends pas et comme j’aime en faire. (Je le confesse, la rencontre avec Monroe y a été pour beaucoup ! haha cf vlog ci-dessous ;) )

Cantons de l'Est

Cantons de l'Est Cantons de l'Est

Cantons de l'Est Cantons de l'Est Cantons de l'Est Cantons de l'Est

On a pensé un temps être déçu de découvrir ce paysage d’entre deux, tant on espérait encore pouvoir savourer les belles couleurs de l’automne, comme nous en avions le souvenir de Magog, la dernière fois que nous étions venus nous perdre dans les Cantons de l’Est. Finalement, nous ne pouvions espérer mieux que de voir ce mélange de deux saisons s’opérer sous nos yeux. Regarder ces lacs se geler et disparaitre sous une première couche de neige, ces dernières feuilles d’érable se cristalliser sous la fraicheur et devenir étincelantes derrière cette carapace de glace, ces feuilles de chêne bousculées par de petits monticules de flocons.

Cantons de l'Est Cantons de l'Est

De bout en bout on se sera laissé porter, sans quitter des yeux les sommets environnants qui se dessinaient tout autour de nous, à mesure que les nuages se dissipaient et que le soleil gagnait du terrain, au gré de cette route serpentine au coeur des Cantons de l’Est. On aura eu de cesse de s’arrêter de-ci de-là, de crapahuter quelque peu pour obtenir LA photo, sortir à tout va de la voiture pour déclencher et y revenir à grands pas s’y réchauffer.

Les premiers flocons ont surpris, installant avec eux un calme plat, une ambiance sereine, comme si ca y est, nous y étions. Nous étions prêt. Oui, l’hiver pouvait s’en venir. Nous avons avalé une dernière gorgée de ce bon bol d’air, remplissant nos poumons face aux sommets fraichement enneigés au crépuscule; pour se souvenir de cette belle (dernière) journée, avant que l’hiver ne s’installe et que son beau manteau neigeux ne cesse de s’épaissir au cours des mois à venir.

Cantons de l'Est Cantons de l'Est Cantons de l'Est

First snow !


En petit bonus, le vlog que J. avait réalisé pour l’occasion ! :)

En réponse à la question dans le vlog :
la pellicule a bien pu être développée, mais malheureusement il n’y avait rien dessus. :(

3 comments

  • Alizée

    novembre 1, 2015

    Tes photos retranscrivent totalement ce que la vidéo dégage.. Ce sentiment d’être chanceux(se) de découvrir cet endroit unique, plein de charme.
    Cette journée est une « inspiration » de vie, la fameuse : bouffée d’air frais!

  • Rory

    octobre 26, 2015

    Marrante cette petite escapade ! Les maisons en bois et leurs architectures incongrues sont vraiment trop trop chouettes ! Ca fait un peu « bois levé » scandinavien :P

    • Vagabondanse

      octobre 29, 2015

      Tout à fait raison ma Rory ! Je m’étais faite la même réflexion :) Ils sont assez dingue d’archi bois ici, et parfois, y a de belles surprises *_*

Leave a Reply