Skip to content

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum.

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum.

Partir à la rencontre et dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum relevait d’un petit rêve en soi. Un de ceux que l’on ancre dans un coin de sa tête, auquel on songe souvent sans pour autant penser le réaliser de si tôt, si vite. Et puis ce jour arrive, cette occasion se présente et le rêve en vient soudainement à se mêler à la réalité dans un joli tourbillon d’insensé. Vous dire que c’était fou relèverait d’un euphémisme. Tout comme vous affirmer, vous encrer sur le papier, sur le clavier, que c’était de loin l’une des plus belles nuits de ma vie. Voilà pourquoi j’ai envie de vous parler de la Jordanie ainsi, en commençant par ce coup de coeur du voyage, cette expérience inouïe et ces souvenirs si beaux que d’avoir pu dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum !

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum.

Je crois qu’il est indéniable de dire que, dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum est un incontournable de tout voyage en Jordanie ! Le désert en tant que tel est un must see. Vous pouvez aisément y passer plusieurs jours, tant il est immense, tant il regorge de coins et recoins à découvrir, de roches à escalader, de couchers de soleil à admirer !

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Déjeuner au coeur du désert.

Nous avons rencontré nos hôtes d’une nuit, autour d’un joli déjeuner. La surprise était belle, et les sourires sur nos visages en disaient long ! Je me souviendrais à jamais du regard de ce petit bonhomme, lorsqu’il est venu nous chercher en 4×4 avec son père pour nous conduire au camp. Il y avait cette tendresse, cette malice et ce brin de timidité qui rayonnaient à travers ses yeux, son sourire, qui faisait danser cette douce tache sur son visage. Ô oui, je le revois se cacher derrière son papa et s’en détacher pour nous sourire de plus belle à mesure que le repas s’entame, que les sourires fusent en retour.

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

C’était amusant, on aurait dit un mirage. Après quelques minutes de 4×4 la tente est apparue, comme au milieu de rien, au creux de croisement de roches, dans un léger renfoncement. Rien à l’horizon sous ce soleil de plomb, hormis ce petit camp et ces visages accueillants.

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi RumDormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Ils sont tout aussi ravis de nous accueillir pour le déjeuner que nous sommes curieux de les rencontrer et découvrir leur légendaire hospitalité, impatients de partager ce repas avec eux, gourmands à l’idée de gouter à nouveau à la cuisine jordanienne; et qui plus est, au beau milieu du désert de Wadi Rum. Sous le regard ô combien curieux et très taquin de cette chamelle qui n’arrêtait pas de venir passer une tête, sait-on jamais s’il y avait pas un petit morceau de perdu !

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

L’anglais se mélange au français, à l’arabe. C’est un joyeux brassage de langues et de sonorités. On savoure chaque bouchée, chaque échange, chaque nouvelle tasse de thé, comme pour étirer encore un petit peu ce doux moment. Nous n’en étions qu’aux prémices de nos 24h dans le désert, et pourtant, nous aurions pu nous arrêter là et oublier que nous étions venus là pour dormir en tente avec les bédouins du Wadi Rum, tant c’était un beau moment, une belle rencontre !

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Nul besoin de vous dire que l’on s’est régalé ! Pour ma part, mon coup de coeur culinaire ultime de tout le séjour, revient à la découverte de ce pain « Khobz », sorte de « crêpe » super fine et qui est un délice ! J’aurais aisément pu me nourrir exclusivement que de ca, c’est dire !!Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi RumDormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Nous reprendrons finalement la route pour aller découvrir le camp où nous passerons la nuit et y déposer nos affaires, avant de repartir profiter de l’après-midi pour explorer et s’imprégner de l’immensité de ce désert.

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Wadi Rum Caravan Camp

Ce dernier n’a d’ailleurs jamais tant tenu ses promesses que ce jour-ci. De nouveau, le camp semble apparaître tel un mirage. Au détour d’un mont rocheux le voilà qui se dessine. Nous passerons la nuit au Wadi Rum Caravan Camp au pied de cette falaise, au coeur de cette réserve naturelle. Le cadre est aussi idyllique qu’impressionnant. La roche me fascine, on dirait à certains endroits qu’elle dégouline comme un coulis sur un gâteau.

DSC06605Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi RumDormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

Le Wadi Rum Caravan Camp comprend plus d’une trentaine de tentes, et nous aurons presque la primeur de l’avoir pour nous ! Nous n’avons que l’embarras du choix pour choisir notre tente pour la nuit. Ce sera la 104 pour moi ! Bien que le confort soit un peu spartiate, c’est de loin la nuit que j’ai préféré de tout le séjour, malgré les beaux hôtels où nous avons pu aller durant le reste du voyage. Il y avait cette aura quelque peu magique, que de dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum, bien loin de la ville, comme coupé du reste du monde. La simplicité des belles choses, comme j’aime à le dire !

Et puis, il y régnait comme un joli air de colo de vacances, à se relayer pour la douche (froide! haha sur les 3 douches, il n’y en avait qu’une d’eau chaude, mais manque de bol, ce n’était pas celle que j’avais choisi !), se prêter les affaires, etc. Si nous avons eu la chance de super bien nous entendre tous ensemble, nul doute que c’est lors de ces 24h dans le désert du Wadi Rum et surtout cette nuit-ci, que nous nous sommes le plus marrés. Un joli melting pot d’émotions, ressenties, partagées, ensemble, tous les 9. Nous étions coupés du monde, pas de réseau, pas de partages en live de notre journée, de posts sur les RS à prévoir; juste le bonheur simple de profiter de l’instant, de ces moments ensemble. Cela nous a fait un bien fou à tous et on a de loin passé la meilleure soirée de tout le voyage, à étirer les discussions sous les étoiles, entre tasses de thé brulant et chicha. ♡

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi RumCrédits : Maxime – Bestjobers

Du soir jusqu’à l’orée du matin, il y a eu cet émerveillement constant. Surtout, lorsque j’ai entrouvert le volet de la petite fenêtre de ma tente pour y découvrir la beauté de ce paysage sans nom. Ces couleurs, cette quiétude, ce silence roi. Les mots ont manqué, grandement.

Wadi Rum Caravan Camp

J’ai souri en voyant le camp de fortune monté à la hâte en pleine nuit par Elisa, Max, Thibault et Mathilde, pour pouvoir profiter pleinement de ce spectacle incroyable et dormir comme il se devait à la belle étoile. Cette nuit là, ce fut bel et bien une nuit à des millions d’étoiles ! Cela faisait bien longtemps que je n’avais vu pareil ciel. Je crois bien ne pas vous mentir en vous affirmant que l’on est resté un (long) moment ainsi, la tête rivée vers le ciel à regarder la voie lactée se déplacer, entre deux étoiles filantes.

Et puis, on en a profité pour sortir à pas de loup et errer ci-et-là dans le camp encore endormi, les yeux grands comme cela, admiratif devant tant de beauté. Ces couleurs, cette teinte rosé sur les falaises, cette lumière qui perce et s’installe peu à peu, se dissimule derrière les crêtes pour finalement inonder la plaine de sable et attiser sa belle couleur orange.

Wadi Rum Caravan CampWadi Rum Caravan Camp

Wadi Rum Caravan Camp

Wadi Rum Caravan Camp Wadi Rum Caravan Camp

On voudrait avoir des matins comme celui-ci chaque jour, et le le coeur est déjà gros comme cela en gagnant la grande tente pour le petit déjeuner, à l’idée de repartir « déjà » après seulement 24h. On prend place sur ces bancs moelleux pour un dernier repas, en se souvenant du succulent, dégusté la veille au soir au même endroit, et de cette surprise lorsqu’on a découvert tout le processus de cuisson : dans le sable ! Je revois ma tête, lorsqu’il nous a demandé de le suivre dehors, avec sa pelle dans la main. Je me demandais bien ce qui allait se passer ! Quelle surprise, en le voyant pelleter le sable dans le noir, retirer les deux couches qui recouvrait le dôme de ce qu’on devinait être un chaudron, enterré; et le voir sortir ce triptyque de plateaux garnis à souhait de viandes et de légumes. Insensé ! Mais ô combien délicieux et savoureux que de pouvoir goûter à une telle cuisine. Je n’avais encore jamais mangé poulet plus tendre !

Wadi Rum Caravan Camp

A peine avons nous le temps de nous remettre de nos émotions, de ces dernières 24h et de cette expérience rêvée que de dormir en tente avec les bédouins du Wadi Rum, qu’il est l’heure de plier bagage et de reprendre le 4×4 pour regagner l’entrée du désert et reprendre la route pour la suite du voyage. On laisse derrière nous bien des sourires, bien des souvenirs, des promesses d’y revenir, en remerciant, le coeur grand comme cela, Abdallah et tous ses hommes pour nous avoir reçu comme des princes et fait partager pour un temps, leur belle et douce hospitalité si légendaire.

Wadi Rum Caravan Camp

Wadi Rum Caravan Camp Wadi Rum Caravan Camp

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi Rum

En prime, le joli souvenir de cette soirée à dormir en tente avec les bédouins du Wadi Rum, où nous avons fini par une petite session de light painting improvisée sous cette voute céleste; comme pour a(e)ncrer un peu plus notre passage et notre coup de coeur pour toi, belle Jordanie. ♡

Dormir en tente avec les Bédouins du Wadi RumCrédits : Maxime – Bestjobers

 

22 comments

  • Alice

    janvier 30, 2017

    Non mais cette parenthèse au creux du désert devait être inoubliable ! Vous m’aviez fait rêver et sourire pour vous à travers vos quelques snaps et vos quelques photos, mais alors là, d’être replongée dans cette ambiance avec tes si jolies images et tes mots teintés de nostalgie et de « reconnaissance » envers ces hommes qui ont partagé ces instants avec vous… c’est juste trop beau ♡♡♡ Merci !

    • Vagabondanse

      janvier 30, 2017

      Fiou oui, c’était si magique et tellement insensé je trouve de pouvoir vivre pareilles rencontres, pareils moments. Il y avait une telle cohésion entre nous, un tel regain enfantin dans nos yeux, nos sourires et de pouvoir vivre cela avec ces bédouins, ces hommes, ce petit garçon, c’était fou, juste FOU ! haha :) On aurait tellement aimé resté plus longtemps, car dans de telles situation, le temps file à une telle allure que cela en est bien trop frustrant !!

  • Staritzky

    janvier 29, 2017

    Superbe article et photos!!! Du coup cela me donne envie de partir en Jordanie pour mes prochaines vacances en août, mais j’ai un peu peu qu’il fasse trop chaud. Tu en penses quoi? Vous y étiez à quelle moment de l’année ?

    • Vagabondanse

      janvier 30, 2017

      Merci Alexandra ! La Jordanie mérite vraiment le déplacement et compte tenu de la situation actuelle et de la désertification des touristes (alors que le pays est safe), je dirais que c’est vraiment maintenant qu’il faut y aller si on veut pouvoir profiter pleinement des sites en toute tranquilité !
      Pour ce qui est de la période, l’été est souvent réputé pour être très chaud, même s’il s’agit d’une chaleur sèche. Les températures sont souvent aux environs de 35° et peuvent même grimper à plus de 40° en basse altitude autour de la mer Morte par exemple.
      Pour ma part, nous étions partis la première semaine de septembre, et il avait fait relativement très chaud, surtout à Petra ou dans le désert du Wadi Rum (sauf la nuit, car dans le désert les températures descendent vite et il y fait limite frais!!). Mais après, si tu aimes la chaleur, alors aucun problème !

  • Fille de Brigand

    janvier 24, 2017

    Super reportage, j’ai eu la chance de pouvoir partir 1 semaine avec 3 bédouins dans le Sahara Tunisien. Un voyage organisé chaque année par ma tata. C’était plus ambiance familiale (2 tentes, une pour eux dormir, une pour nos 5 voyageuses). J’en garde les plus beaux souvenirs de toute mon existence. C’était juste une autre réalité, j’ai adoré… et je n’attend qu’une chose : pouvoir y retourner. :-)

    • Vagabondanse

      janvier 25, 2017

      Comme je te comprends !! Cela n’a été qu’une nuit, et pourtant je n’attends et ne rêve que d’une chose : y retourner, recommencer. J’imagine d’ici les jolis souvenirs que tu en as de ton côté, et à quel point ils ont leur place à part du fait de cet attachement familial :) Le Sahara Tunisien doit avoir sa jolie part de magie et tu me donnes envie de m’y attarder !

  • Aurore

    janvier 19, 2017

    C’est magnifique, je n’ai pas de mots !!

    • Vagabondanse

      janvier 20, 2017

      Merci Aurore ! Je te rassure, nous n’en avions pas beaucoup non plus tant c’était foufoufou à vivre :)

  • Anne

    janvier 19, 2017

    Moi, j’avais été déçue par les tentes à moitié en dure, les douches, etc… j’aurais aimé plus de « sauvage » je crois . Mais nous étions dans un autre camp.

    • Vagabondanse

      janvier 20, 2017

      Ah mince :/ On a eu de la chance de tomber sur un bon camp alors. Il y en a un paquet d’ailleurs dans le Wadi Rum, et j’imagine ta déception, cela cache un peu l’authenticité de l’expérience. J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner un jour et de trouver un meilleur camp pour vivre une belle et vraie nuit en tente bédouine :)

  • Laetitia - diidiiceleste

    janvier 19, 2017

    Magnifiques photos!!! Elle dégage vraiment l’atmosphère du pays! Tout ce sable et ce désert me replonge dans mes randos dans Death Valley l’automne dernier. Merci pour ce partage.

    • Vagabondanse

      janvier 20, 2017

      Oh c’est drôle ca comme comparaison Laetitia ! Mais pour avoir fait Death Valley aussi, maintenant que tu le soulignes, c’est vrai qu’il y a quelque chose ! C’est fou quand on y pense, car les deux lieux sont aux antipodes :)

  • Manon

    janvier 18, 2017

    Quel beau texte et quelles sublimes photos! Autant la Jordanie n’est pas un pays qui m’attire vraiment, autant tu m’as terriblement donné envie de réaliser cette expérience aussi!

    • Vagabondanse

      janvier 20, 2017

      Merci beaucoup Manon :) Ton commentaire me fait on ne peut plus plaisir !! Je sais que beaucoup de songe pas un instant au Moyen Orient comme destination, et pourtant, il y a tant de pépites à aller y découvrir, comme la Jordanie :) Encore plus avec une telle expérience <3 !

  • Pauline

    janvier 18, 2017

    Encore une belle série de portraits ! C’est drôle, j’attribue toujours une palette de couleur à un pays sans parfois n’y être jamais allée et si j’avais du imaginer la Jordanie, se seraient définitivement dans ces teintes là ♡

    • Vagabondanse

      janvier 20, 2017

      Comme je te comprends Pauline ! Je m’imaginais la Jordanie dans les tons jaune, très solaire, mais en rien aussi colorée qu’elle ne l’est. Une belle surprise <3 Et puis avec le recule, je trouve que ces teintes sont entièrement à l'image du pays tout entier, des gens, de leur chaleur humaine, de cet accueil et de cette hospitalité constante :)

  • le chien à taches

    janvier 18, 2017

    J’aime tellement l’ambiance qui se dégage de tes photos copine ! On a l’impression d’être un peu avec vous et ça fait un bien fou :)
    Merci pour la grosse dose d’évasion de fin de journée <3

    • Vagabondanse

      janvier 20, 2017

      Non mais toi alors <3 Tu ne peux pas me faire plus plaisir copine ! C'est toujours plaisant de savoir que j'ai réussi à vous embarquer le temps d'un article :)

  • Céline / Shalima

    janvier 18, 2017

    Magique ! Quelle superbe expérience, j’adore ton récit !

    • Vagabondanse

      janvier 18, 2017

      Merci beaucoup Céline !! :) C’était vraiment un moment dingue à vivre, et encore plus tous ensemble ! Comme une jolie parenthèse suspendue dans le temps!

  • chloé

    janvier 18, 2017

    Tes photos sont magnifiques! ça donne très envie de partir à la découverte du désert en jordanie
    Belle journée à toi!

    • Vagabondanse

      janvier 18, 2017

      Merci Chloé ! :) La Jordanie est vraiment une destination à faire ! Il y a tant de jolies choses à y voir et d’expériences à y vivre. <3 Si tu as l'occasion un jour, fonce !
      Très belle fin de journée à toi aussi !

Leave a Reply