Skip to content

Portraits d’Orient :  la Jordanie.

Portraits d’Orient : la Jordanie.

Il y a bien mille et une façons d’aborder un voyage in situ. Il y en a tout autant de le vivre au gré de celui-ci et davantage encore à le raconter ensuite. Aujourd’hui, j’ai envie de vous ouvrir la première page de ce carnet jordanien à travers une nouvelle série, Portraits d’Orient. Comme une petite fenêtre ouverte sur ce coup de coeur grand comme cela que j’ai eu pour ce pays et ces rencontres tout au long de notre voyage. Je vous le disais la dernière fois, voyager en Jordanie… et pourquoi pas ?! L’idée n’est en rien saugrenue et lorsque l’on sait que les gens ont le coeur sur la main et ce sourire curieux & chaleureux qui ne les quitte pas, on aurait tort de ne pas aller voir par soi même.

Portraits d'Orient, la Jordanie

Aussi loin que je m’en souvienne, l’Orient a toujours revêtu une certaine fascination, tant photographique que culturelle, humaine. Un bout du monde que l’on croit (mé)connaître à travers le poste cathodique, bien plus par ses heurts et ses bas que par sa richesse historique, architecturale, culturelle et humaine. La Jordanie pâtit de sa situation géographique et on ne peut qu’avoir le coeur serré pour eux lorsqu’on découvre cette si grande gentillesse qui les caractérise. Je me souviens de chaque visage, chaque échange, même furtif. Ô oui, je me souviens du sourire sage de cette femme au sommet de Petra, de celui émerveillé de cette fillette, de celui plein d’assurance de ce bédouin dans le Wadi Rum, de ceux rieurs de ces enfants à l’arrière de cette camionnette. Il y en eut tant. La Jordanie est à l’image de ces derniers, plurielle, pleine d’espoir et d’envie, de chaleur et de gratitude.

Au fil du voyage c’est bel et bien ainsi que m’est apparue la Jordanie, à travers cette palette colorée, tant au gré des paysages, des sites historiques que de ces visages. C’est bel et bien ainsi que j’ai envie de m’en souvenir. C’est bel et bien ainsi, à travers eux, grâce à eux, que j’ai eu envie de vous faire (perce)voir cette Jordanie, si sincère, par delà la carte postale parfois idyllique que l’on peut en avoir grâce à Petra ou la Mer Morte. Celle-là même, à travers aussi bien ses rencontres et ses portraits posés, que par ceux volés par le temps qui file, à travers la vitre de la voiture, au détour d’une rue à pieds, à dos d’âne ou de dromadaires…

La Jordanie est plurielle. Elle est ces visages, ces sourires, ces regards; mais elle est aussi cette vie, ce quotidien. Parfois bien loin du nôtre, mais qu’importe. Les photos qui suivent sont cette parenthèse sur ce quotidien, au gré d’un marché, d’un carrefour de ville, en bordure de route, au sommet d’une montagne et j’en passe. Cette parenthèse de vie que je voulais capter, retranscrire bien plus qu’à travers les mots. Sur la route de l’école, à l’arrêt de bus, au garagiste… les visages se succèdent, la gestuelle se délie et parfois même, parle à elle seule !

Portraits d'Orient, la Jordanie Portraits d'Orient, la Jordanie

Portraits d'Orient, la Jordanie

Portraits d'Orient, la Jordanie

Portraits d'Orient, la Jordanie

Portraits d'Orient, la Jordanie

Portraits d'Orient, la Jordanie

Portraits d'Orient, la Jordanie

Je finirais cette parenthèse par mes préférés; si je puis dire, bien que j’affectionne chacune de ces photos de manière singulière au regard du souvenir qui leur est rattaché. Il y a ces deux hommes, comme au beau milieu de nulle part. Je me souviendrais de ma surprise surtout pour le premier, assis là au pied de ce panneau, à pianoter sur son téléphone, sous ce soleil de plomb, à… attendre. Mais attendre quoi ?! Cela m’a rappelé Cuba et cette même vision de ces hommes, femmes et enfants, comme sortis de nulle part, au beau milieu d’une route ou il n’y a pas de villages à l’horizon, qui attendent qu’un bus passe et les prenne. Surréaliste ! Je me souviens que nous avions mis un moment à comprendre !

Et puis, il y a cette petite fille. Je l’ai regardé dévaler la pente depuis sa maison, le regard quelque peu intrigué et finalement amusé, de nous voir passer par là. Elle avait fière allure, aussi déterminée dans sa démarche que la petite fille sur son t-shirt ! J’ai trouvé cela drôle :) Elle semblait rayonner, comme la lumière présente ce matin là.

La Jordanie restera ainsi dans ma mémoire, aussi intense que furtive, jeune qu’âgée, sage que bouillonnante. Elle est ce pluriel, cette douce palette colorée que l’on a envie de peindre et de dépeindre encore & encore ♡

 

24 comments

  • Anaïs - Carnet de printemps

    janvier 31, 2017

    J’ai tellement de retard à rattraper dans ton carnet de voyage en Jordanie, mais je savoure avec le sourire l’idée de me dire que j’ai ma petite réserve d’évasion personnelle, là à portée de l’écran ♡ Tes portraits sont absolument magnifiques, touchants, et j’ai envie de dire « bruts », pleins d’émotions servies sans prétention. Je me demande comment tu procèdes lorsque tu réalises des portraits ? Sont-ils toujours volés ? Ou est-ce que parfois tu demandes l’accord de la personne ? Ils sont tous tellement emplis de naturel et de charme ! Bref, bravo bravo ♡

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Et moi je savoure de voir ton petit nom s’afficher dans les commentaires et me délecte de les lire à chaque fois, avec ce même sourire au coin des yeux :) Alors merci merci merci Anaïs <3
      Pour répondre à ta question, en dehors des portaits "volés", j'entends pris par la vitre de la voiture, de loin ou encore souvent, pour les enfants, je ne demande pas l'accord de la personne, car bien en réalité cela se passe en un quart de seconde. En revanche, pour les protraits plus "posés" en tant que tel (notamment ceux des bédouins), là oui je demande. Il est d'usage si bien, par respect pour la personne de toujours demander avant, ca ne coute pas grand chose et cela évite que la personne se sente mal a l'aise ou encore comme une "bête de foire". Un joli moyen de briser la glace et d'amener parfois sur un bel échange au-delà !
      Après il faut pouvoir se jeter à l'eau, oser et demander en sachant qu'il peut y avoir des refus. J'en ai déjà eu :) Mais le tout et ne pas se formaliser, de ne pas voir cela comme un échec ou autre et continuer malgré tout, car peut être que le prochain acceptera :)

      (en tout cas merci beaucoup pour ces jolis compliments. Cette série me tient tant à coeur, que j'en suis très sincèrement touchée <3)

  • Alice

    janvier 30, 2017

    Ils sont si beaux ces visages, ces portraits volés le long de ta route ♡ Leurs regards sont souvent teintés de belles d’émotions… bravo Sam ! ♡
    Je file lire la suite avant de plonger dans les bras de Morphée :)

    • Vagabondanse

      janvier 30, 2017

      Oh Toi <3 Merciiii copine :) J'aime tellement cette série, ces visages, ces sourires, c'est tellement la Jordanie. Je ne me doutais pas qu'ils pouvaient irradier d'une telle chaleur humaine. C'est si fou, je ne pensais pas un instant que cette série pourrait toucher autant, et j'ai encore plus hâte de partager celle d'Egypte !

  • le chien à taches

    janvier 13, 2017

    C’est beau, c’est doux… Bravo toi <3

    • Vagabondanse

      janvier 30, 2017

      Oh mince, j’ai oublié de répondre à ton joli mot. Zut alors. Merci merciiii Anne <3

  • Rory

    janvier 9, 2017

    Quel talent.

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Non mais toi alors ma Rory ♡ Merci beaucoup copine :)

  • En Mode Bonheur

    janvier 9, 2017

    Ces visages <3 Ils reflètent presque plus le pays que les paysages eux-même.
    Bravo.

    Julie

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Oh oui, c’est exactement ce que je me suis dit en écrivant l’article et combinant les photos :) La vision, l’idée que l’on se fait d’un pays ne passe pas nécessairement toujours par ses paysages. Parfois, des visages, des regards en disent bien plus :)
      Merci beaucoup Julie !

  • Jules

    janvier 7, 2017

    Sublimes photos, ces regards, ces paysages. J’aime beaucoup le rendu de tes captures, ce sont les plus belles photos que j’ai eu la chance de voir depuis très longtemps. Bien que je ne doutais pas de tes talents, je te félicite.

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Fiou, que répondre à cela Jules ?! Peut-il y avoir plus beau commentaire en retour d’un travail qui nous tient tant à coeur ? Infiniment MERCI Jules, vraiment. Tu n’as pas idée comme je suis touchée :) Bien que ce ne soit pas aisé que de se mettre ainsi à nu, quelque part, en réalisant ce type de portraits, surtout quand ils sont posés; cela booste à recommencer encore et encore, même malgré les refus.
      J’ai encore plus hâte de partager la série que j’ai réalisé en Egypte avant cela maintenant :D J’espère qu’elle te plaira tout autant !

  • Charlène Jiho Travel Blog

    janvier 7, 2017

    Ces portraits sont tout aussi beaux que des paysages ! Joli travail !

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Merciii Charlène, ca fait on ne peut plus plaisir à lire :D !

  • Pauline

    janvier 6, 2017

    Je partage ton affection pour la photo de cet homme, accroupi sur le bord d’une route qui parait désertique, à côté de ce panneau qui interdit les demi-tours. Beaucoup de sens dans cette image ! Comme toi, j’ai pensé à Cuba ♥

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Elle est on ne peut plus simple, mais à la fois, elle dit tant ♡ C’est typiquement le genre de photo que j’aime, qui à mille et une lectures, sens, interprétation etc. C’est au fond drôle, d’avoir songé à Cuba sur l’instant ! On pourrait penser que tout oppose la Jordanie à Cuba, et puis finalement. Merci en tout cas pour ton joli mot Pauline ♡ Le petit plaisir de te lire par ici, encore & toujours :)

  • Valence

    janvier 6, 2017

    Oh j’en rentre tout just! C’est génial de découvrir tes photos, très bel article!

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Jolie coïncidence ! Merci Valence :) Je crois ne pas me tromper au vue de ton premier article, en disant que tu as tout autant apprécié la Jordanie ! Surtout à cette période ci, ca devait être tout particulier :)

  • Anne

    janvier 6, 2017

    Quelle magnifique série. J’avais adoré e voyage aussi. Et trouvé les gens tellement beaux!

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Merci beaucoup Anne ! Comment ne pas aimer la Jordanie ?! ♡ Cela faisait longtemps qu’un voyage ne m’avait pas tant chamboulé ! Si j’avais pu, j’aurais aimé ramené encore bien des portraits :)

  • Florence

    janvier 6, 2017

    Ces photos sont superbes! Magnifiques portraits :)

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Merci Florence ! Ce n’est jamais facile de se lancer et d’oser, mais parfois on oublie vite cette « trouille » et ce manque d’assurance, quand on voit le résultat :)

  • Made in Faro

    janvier 6, 2017

    Toutes ces photos sont superbes, captivantes !
    J’ai un faible pour le portrait de l’homme qui tient le plateau avec les verres de thé… Il a vraiment une « gueule » !

    Tout ça motive encore plus à découvrir ce pays dont je n’entends que du bien.

    Manon

    • Vagabondanse

      janvier 10, 2017

      Je ne peux que plussoyer ton faible Manon :) J’ai trouvé que les hommes de manière générale en Jordanie avait une telle « gueule » comme tu dis. Souvent, tout passe par le regard, qu’ils soulignent avec le khôl. Certains ont un tel charisme, qu’il en devient presque désarmant de l’autre côté de l’objectif !
      Si tu as l’occasion, n’hésite surtout pas et fonce en Jordanie, car le bien qu’on en entend n’est pas qu’une légende :)

Leave a Reply