Skip to content

Voyage au coeur de Petra la cité rose.

Voyage au coeur de Petra la cité rose.

Du nord au sud, de la mer Morte au désert de Wadi Rum en passant par la belle et douce Petra la cité rose; la Jordanie n’en finit pas d’éblouir par tous ses petits joyaux disséminés aux quatre coins du pays. La palette colorée se dessine et se complète un peu plus au fur et à mesure du voyage. Partir à la découverte de Petra la cité rose, n’est autre finalement, qu’un voyage dans le voyage tant le site arbore une aura particulière propre à ce doux rêve enfoui quelque part en nous. Adieu l’azur de la mer Morte et (re)bonjour l’ocre-rosé de ces roches monolithiques, de cette architecture troglodyte.

Petra la cité rose

Voyage au coeur de Petra la cité rose.

Surnommée la cité rose, elle est on pourrait dire, à la Jordanie ce que sont les pyramides à l’Egypte (!), aussi ancrée dans son histoire qu’incontournable à visiter. A l’instar du désert du Wadi Rum, le voyage nous fait prendre part à l’Histoire. Il nous fait frôler de près ces traces d’un passé qui devient dès lors on ne peut plus présent, frissonner à l’idée de plonger dans les pages de ces livres, ces cours que nous avons eu plus jeune à l’école. Fruit de l’homme, sous les mains des Nabatéens et de la nature à travers le temps, Petra la cité rose étonne autant qu’elle confirme ce que l’on présupposait d’elle. Elle est à l’image de ces lieux que l’on croit connaitre sans véritablement les connaître; tant on en a vu, tant on en a entendu à son sujet avant d’y mettre les pieds, d’y fouler le sol sablonneux-rocailleux en gardant les yeux rivés vers les cimes des gigantesques falaises. Comme on le dit, il faut le voir pour le croire et croyez-moi, l’adage n’a jamais été aussi vrai que dans ce cas-ci.

Petra Guest House

Petra la cité rose, Petra Guest House

Je vous l’esquissais en préambule à ce voyage à travers l’article « Voyager en Jordanie…et pourquoi pas ?! »; il y a mille et une façon de découvrir Petra la cité rose. L’une d’elle à privilégier et celle qui vous fera passer la nuit sur place et ainsi diminuer le prix de l’entrée. Nous étions au Petra Guest House et avons ainsi eu la chance d’être au plus près du site pour pouvoir partir de bonne heure et à pieds, explorer cette belle Petra le lendemain de notre arrivée.

Petra la cité rose, Petra Guest House Petra la cité rose, Petra Guest House

Le Sîq « Al Sīq »

On croit à tort que Petra la cité rose ne devrait se résumer qu’à sa majestueuse porte que l’on voit partout; mais il n’en est rien. L’immersion, le petit voyage dans le grand voyage commence dès l’entrée du site, dès les premiers pas qui conduisent à arriver à l’orée du gigantisme de ces falaises rougeâtres qui marque le départ du Sîq.

Bien que, l’espace d’un instant, on se croirait comme catapulté dans un Asterix et Obélix avec ces gardes « romains » ! Scène quelque peu surréaliste, qui doit surement amuser la galerie en temps d’affluence touristique. Malheureusement, les touristes ont déserté le site à l’image du pays tout entier. Notre guide Waleed nous confiera que lorsque nous y étions, soit en octobre 2016, on comptait environ entre 250 et 400 visiteurs / jour. Or, en octobre 2010, avant que la crise avec Daesh n’arrive quelques années plus tard, il y avait environ 6000 visiteurs / jour sur le site de Petra. C’est à peine croyable de voir l’affluence s’effondrer à ce point pour un seul site, et qui n’est autre que le plus important et visité de tout le pays. Cependant, on en prend toute la mesure en arpentant ce dernier et en le découvrant désert.

Petra la cité rose, le Sîq

Mais avant d’arriver au coeur de Petra, l’émerveillement pointe doucement son nez à mesure que l’on s’enfonce dans le Sîq, cette gorge aussi exiguë que vertigineuse par endroit à plus de 80m de haut et longue de plus d’un kilomètre. Je nous revois nous extasier à chaque tournant, chaque cavité, chaque bas-relief décelé, au grand dam de notre guide, contraint de s’arrêter toutes les 5 mins ! Nous avions tous les yeux qui brillaient déjà tant, et nous n’osions songer un instant à ce qui nous attendrait au bout. Cette rugosité, ces couleurs. Je retrouve, amusée, par endroits, cette roche dégoulinante comme au Wadi Rum.

Petra la cité rose, le Sîq

Petra la cité rose, le Sîq

C’était insensé. Je découvrais comme une idiote que Petra la cité rose ne se résumait en rien à la fameuse porte du trésor, maintes fois vue. Au contraire, elle n’en est qu’un élément, qu’une pièce, certes majeure, mais qu’une pièce parmi tant d’autres formant ce doux puzzle coloré. La palette s’arbore, se complète, les jaunes jaillissent à mesure que les ocres rosissent sous ce rayon de soleil qui parvient à se frayer un chemin ci-et-là. Les yeux vont et viennent dans un balais incessant, de bas en haut, comme pour capter l’insensé qui se trame et se dévoile devant nous. On oscille au rythme des calèches qui vont et viennent en rasant les parois parfois d’un peu trop près ! Drôle de spectacle.

Le Sîq slalome au gré des courbes des falaises, des creux de celles-ci, jusqu’à ce que soudain, elle se devine au dernier virage, à travers l’ombre ambiante de la fin du Sîq…

Le Trésor « Al Khazneh »

Petra la cité rose, le trésor

Il y a de quoi rêver, de quoi avoir envie d’être pincé pour y croire ! Je me revois très bien avancer à l’aveuglette, sans regarder ou je mettais les pieds, bien trop absorbée par la courbe ondulante de ces parois, de ces couleurs chatoyantes qui semblaient comme danser. Ô oui, je me revois le nez pendu en l’air, jusqu’à détourner les yeux et l’apercevoir dans cet interstice rocheuse. Il y a bien entendu ce sourire qui se dessine, ces yeux qui s’illuminent, et ce flot de sentiments qui tambourine là, juste là, en écho parfait entre le coeur et la pensée. C’était si fou. Si FOU ! L’excitation est partagée entre l’envie de se jeter à ses pieds et de l’engloutir d’un seul coup d’oeil, et celle au contraire, d’avancer à tout petits pas pour en savourer chaque miette, la détailler, l’imprimer dans les moindres détails.

Petra la cité rose, le trésor

La fin du Sîq s’entrouvre de plus belle comme pour nous pousser à elle, cette fameuse et non moins mythique porte du Trésor « Al Khazneh » de cette belle Petra. Les yeux montent au ciel instantanément et on se sent littéralement comme happé par sa grandeur majestueuse. Les gardes ne semblent dès lors n’être que des petits jouets ! On ne sait que regarder, sur quoi fixer notre regard. Ces bas reliefs ? Ce trésor (l’urne) en son sommet ? Cette architecture toute entière ? Ce teint rosé que le soleil vient révéler par moment et souligner son doux nom, Petra la cité rose ?

L’admiration face à un tel chef d’oeuvre ne peut être qu’évidente, tout comme la déception qui pointa son nez au fond de moi. Longtemps, j’ai pensé naïvement que cette mythique porte cachait en elle un palais tout aussi incroyable qu’elle ne le laissait transparaitre en façade. Or il n’en est rien. La grandiloquence de celle-ci s’arrête là ou elle commence précisément. Ne songez point à vouloir entrer dans ce temple, puisque celui-ci n’est pas creusé plus que cela, à l’exception d’une ou deux salles (il s’agit là d’un tombeau de roi nabatéen). Pure facadisme s’il en est donc ! Je ne pensais pas avoir tant de mal y croire. On pourrait s’imaginer tant en voyant cette minutie, cette envergure, qui se tramerait derrière. Cela en est presque frustrant :) !

Petra la cité rose, le trésor Petra la cité rose, le trésor Petra la cité rose, le trésor

Mais la frustration n’aura été que de courte durée, puisqu’après un long moment passé à la dévorer des yeux et à tenter de l’immortaliser au mieux, sous les reflets constants et changeants de la lumière, on filera à la découverte du reste du site de Petra.♡ Zigzaguant sous ce soleil de plomb, entre les ânes et les dromadaires, les bédouins et les leurs étales à souvenirs, pas toujours « made in Petra » comme ils l’affirment !

Petra la cité rose, le trésor

Il ne nous faudra pas faire beaucoup de pas d’ailleurs, tout juste tourner à la droite du Trésor, pour découvrir de nouvelles façades troglodytes et par-delà, des tombeaux. Un aperçu qui laisse à deviner ce que le site tout entier de Petra regorge.

Petra la cité rose

Le site de Petra

A mesure que l’on s’enfonce, les chemins s’élargissent et l’on peut désormais prendre peu à peu la mesure du lieu, l’immensité de celui-ci. Waleed nous confirme que nous pourrions aisément passer 5 jours uniquement dans le site de Petra, tant il y a de coins à voir, de recoins à découvrir, de cimes à gravir. Un véritable labyrinthe que nous prenons grand plaisir à explorer, avide d’en découvrir toujours plus, de s’émerveiller davantage. Inlassablement, je reste attirée et subjuguée par ces teintes, cette palette colorée incroyable que l’on découvre au creux de ces grottes à fleur de falaise, qu’il nous faut escalader pour gagner. Ce mélange de couleurs, à la suie noire des feux qui furent faits en ces lieux pendant une époque.

Petra la cité rose

Petra la cité rose

Le site est immense et la chaleur accablante. Une fois n’est pas coutume, nous arpentons Petra sous un soleil zénithal. De gauche à droite, de haut en bas, de ce théâtre romain qui se devine à ces longues façades troglodytes, nous déambulons, au gré de ces couleurs retrouvées, de cette roche dégoulinante. Qu’importe le souffle court, la peau qui chauffe et rosit, avant de rougir par endroit (!); le moment est si fou. Petra la cité rose semble nous appartenir. Le silence règne désormais en maître, pas une ombre à l’horizon.

Petra la cité rose

Petra la cité rose

Petra la cité rosePetra la cité rose

Oui, pas une âme en vue jusqu’à cette jeune femme perchée sur ce rocher, telle la gardienne des lieux. Ou encore, jusqu’à la frimousse de cette petite fille qui fut littéralement subjuguée par la pampille qui pendait au sac d’Elisa. C’était si drôle. Vous auriez vu son regard à la fois intrigué et fasciné ! Son sourire en disait long sur ce bref instant partagé. ♡

Petra la cité rose

Nous la quitterons pour les sommets. Gagner un peu de hauteur pour dominer la cité (presque) toute entière, en prendre la pleine mesure et réaliser son immensité. Il n’en faut pas beaucoup pour déjà apercevoir toute une partie du site jusque là ignorée. La deviner au loin et surtout songer à gravir un peu plus tard dans la journée, ce méandre que l’on aperçoit derrière, pour aller y découvrir à nouveau, un autre petit joyau.

Petra la cité rose

Petra la cité rose Petra la cité rosePetra la cité rose Petra la cité rose Petra la cité rose

Se lancer dans l’ascension de ce mont rocheux, sous un soleil de plomb. Gravir marche après marche cette amoncellement de plus de 400 marches, motivé par le seul but de cette vue, tant promise au sommet.♡ Tourner, contourner, escalader, sauter et j’en passe. On dit que tout se mérite et à cet instant, on espère tous que le jeu en vaudra la chandelle tant l’effort est de plus en plus pesant ! Nous ne pouvions pas dire que Waleed ne nous avait pas prévenu ! haha. Mais que voulez-vous, un photographe est têtu lorsqu’il a une image en tête et il gravirait n’importe quel obstacle pour cela.

Petra la cité rose

Finalement, au bout du chemin, nous parvenons à la trouver cette petite casemate sur sa pointe rocailleuse. La récompense après l’effort comme on dit ! Et cette fois-ci, une réponse double. Un verre de thé bien chaud et…cette mythique vue sur la belle Petra ♡ !

Petra la cité rose

Nous voulions la voir sous un autre angle, ne plus en être écrasé mais bel et bien la dominer. D’un coup, celle-ci nous apparait comme à notre portée et cette vision chamboule quelque peu. On croirait pouvoir la toucher du bout des doigts, comme réduite à la taille d’une maison de poupées ! De plus, à cette instant ci, nous la découvrons auréolée d’ombre, bien plus jaune que rosé. Petra la cité rose, mériterait d’être rebaptisée !

Petra la cité rosePetra la cité rose Petra la cité rose

Quitter un sommet pour en gagner un autre en se jouant des opposés. Nous traversons cet ancien cardo ou jonchent ces colonnes morcelées sur le bas coté, et je ne peux m’empêcher de songer à mes cours d’art antique à la fac ! Passer de la théorie à la pratique et parvenir à faire jaillir tous ces souvenirs appris maintes et maintes fois ! Cette fois-ci, nous plierons sous la fatigue ambiante du début d’après-midi. Les 400 marches ont eu raison de nous et nous ne pouvons envisager de gravir ces 700-800 marches qui nous tendent les bras, autrement qu’à dos d’âne si nous voulons avoir une chance d’arriver avant la tombée de la nuit au sommet ! haha.

Une fois n’est pas coutume, cette ascension sera l’occasion d’un grand moment de fous rires général ! Ceux qui nous ont suivis sur snap durant ce voyage et particulièrement à ce moment là, s’en souviennent ;) ! Une sacrée expérience en soi ou l’on a bien cru ne pas arriver vivant au sommet, tant les ânes se jouaient du vide et ne pouvaient s’empêcher de marcher au bord du précipice qui jonchait ces escaliers !

Petra la cité rose Petra la cité rose

Une fois de plus, le jeu en valait la chandelle. Une fois de plus, Petra la cité rose a tenu toutes ses belles promesses ! Un sommet et soudain, une plaine et dans un recoin, le voilà qu’il apparait…

Le Monastère « Ad Deir »

Petra la cité rose, Monastère "Ad Deir"

On ne soupçonne pas un instant la présence de ce dernier par ici, dans ce recoin, à l’abris des regards. Si sa facture n’est pas aussi soignée que celle du Trésor, le site vaut malgré tout le coup d’oeil. Non seulement pour la vue de ce monastère, mais aussi pour le lieu en tant que tel, et cette petite halte que l’on peut y faire, alanguit sur l’un de ces canapés à siroter un thé ou mieux encore, une citronnade divine ! Nombreux sont ceux à nous l’avoir conseillé et nous n’avons pas été déçus.

Petra la cité rose, Monastère "Ad Deir" Petra la cité rose, Monastère "Ad Deir"

Finalement, tandis que certains allongerons la pause, d’autres ne pourrons résister à l’appel des hauteurs, attisé par cette curiosité. Tout autour des chemins de rando partent et croisent des sentiers menant à des points de vue sur la vallée faisant face et enserrant le site de Petra. On vous le promet à base de pancarte « Best View » et à en croire les 4 ou 5 que l’on devine, chacun à véritablement la « Best View » haha ! Nous jetterons notre dévolu sur l’une d’elle, et je ne saurais trop que dire des autres, mais celle-ci fut effectivement « Best view » !

Petra la cité rose, Monastère "Ad Deir"Petra la cité rose, Monastère "Ad Deir"

Le promontoire est assez haut pour que la vue sois saisissante et nous offre un panorama que nous n’aurions pu espérer. C’est surprenant d’avoir pareil paradoxe face à ces yeux. D’un coté, la douceur colorée de Petra la cité rose, et de l’autre, le relief à pic des montagnes à perte de vue.

Petra la cité rose, Monastère "Ad Deir"

Le moment est bien trop beau, l’endroit bien incroyable, pour ne pas immortaliser le tenancier des lieux dans sa jolie tente aux mille trésors. Je vous avais déjà partagé son portrait par ici, mais je ne résiste pas à vous le remettre ici, dans son contexte. Il avait un tel regard, souligné de ce fameux khôl.

Finalement, la belle surprise, une de plus, arrivera en redescendant pour regagner le coeur du site de Petra, par le biais de la rencontre avec ces deux femmes au détour d’un dédale de marches. Tapies derrière ce petit muret, elles cuisinaient. Scène aussi improbable que fascinante, j’ai béni à cet instant d’avoir Waleed à nos côtés pour nous permettre cette douce rencontre et ce joli moment de partage des plus improvisé. Dans cette bonté qui caractérise tant les jordaniens, voyant nos mines surprises à la vue de les voir s’affairer à cuisiner ce qu’on devinait être du pain, elles nous ont gentiment et gracieusement offert de gouter un petit morceau; avant de nous en donner un plus gros à la vue cette fois-ci de nos visages qui se sont illuminés sous cette nouvelle découverte gustative !

Petra la cité rosePetra la cité rose, pain khobz

C’est idiot, mais ce pain Khobz, cette sorte de galette/crêpe toute fine, a été pour moi LA révélation culinaire de ce voyage et c’est à Petra, auprès de ces femmes que je l’ai eue pour la toute première fois :) Un souvenir inoubliable. ♡

Petra la cité rose, pain khobz

Partir à la découverte de Petra la cité rose, n’est autre finalement, qu’un voyage dans le voyage. Après une seule journée à l’arpenter, la découvrir à travers plus de 20km à pieds, nous avons tous le sentiment au terme de cette journée, d’avoir vécu bien des voyages au coeur de ce voyage en tant que tel. En sachant que seulement 30% du site a été découvert à ce jour, et au regard de ce que nous avons découvert tout au long de cette journée, nous n’osons imaginer ce que nous aurions pu encore apercevoir si nous avions passé deux jours de plus. L’envie ne peut être qu’immense de revenir et poursuivre l’exploration !

Petra la cité rose

C’est en tout cas, sous l’orée de ces derniers rayons de soleil, de cette flopée de souvenirs et de ce mélange d’émotions que nous quittons Petra la cité rose, le coeur léger, les yeux encore émerveillés par toute cette intensité, convaincus que la Jordanie est au-delà de ce que l’on peut en dire, en lire, un coup de coeur indéniable qui ne fera qu’attiser l’envie d’y revenir, de lui revenir encore et encore.♡ !

 

41 comments

  • jaude

    mars 25, 2017

    je viens de faire un très beau voyage, grâce à toi, merci…

  • Claire

    mars 18, 2017

    Bonjour Samantha, Merci pour ce belle article et pour tous les autres sur la Jordanie ! Je me demandais quel était ton équipement photo (boitier et objectif(s)) pour ce voyage ? Merci d’avance pour ta réponse ;)

  • Lauriane

    février 14, 2017

    Je crois qu’on ne se rend compte de l’immensité d’un site, de sa signification réelle et de tous les éléments qui le composent qu’en ne le visitant vraiment. Je crois avoir ressenti cela au Machu Picchu dont j’avais si peur qu’il soit gâché par les nombreuses photos que j’avais vues. Au final, c’était wahou et genre wahou, mais c’est une vraie cité inca ! Enfin bref :)
    Je suis aussi déçue que toi qu’il n’y ait pas grand chose derrière cette grande porte, on dirait l’entrée du cité comme celle des nains sous la montagne dans l’univers du Seigneur des anneaux (si la référence te parle ^^)

    • Vagabondanse

      mars 12, 2017

      Tu as entièrement raison Lauriane :) Je partage complètement ce sentiment et je crois que c’est encore plus vrai pour de tels sites comme Petra ou le Machu Picchu dont tu parles (le Seigneur des anneaux me parle moins ! haha). Il y a toujours cette pointe d’appréhension d’être déçue en s’y retrouvant confronté, tant on en a vu avant. Pour le coup, a Petra la surprise est immense car on pense que Petra se résume à sa porte et on n’imagine pas un instant toute la richesse du site derrière, et ca semble bizarre à dire mais finalement c’est tout le reste que j’ai préféré et non le plus célèbre !

  • marionromain

    février 4, 2017

    Quel beau voyage en photos je fais, ce matin, grâce à toi ! Merci !

    • Vagabondanse

      février 8, 2017

      Je suis plus que ravie d’avoir pu t’apporter une belle dose d’évasion de bon matin alors :) Après tout, un peu de douceur jordanienne, c’est un petit peu parfait pour commencer la journée non ?!

  • padoune

    février 3, 2017

    Quelle chance vous avez eu de pouvoir visiter ce joyau, aujourd’hui boudé par les touristes ! C’est incroyable de beauté, et ton texte retransmet bien l’émotion vécue et l’immensité des lieux… je me souviens de vos péripéties sur snap, et j’ai souffert avec vous de la montée sous un soleil de plomb, mais quelle vue au final, ça en valait la peine ! Merci pour ce doux moment de poésie, ça fait rêver <3

    • Vagabondanse

      février 8, 2017

      Merci à toi Alex pour ce petit mot :) Toujours un grand plaisir de te lire <3
      C'est vrai que c'est triste de voir la Jordanie pâtir de la désertification du tourisme, mais d'un autre côté, c'est une aubaine pour nous, d'avoir ce privilège de découvrir ce joyau de manière presque exclusive, comme s'il était juste pour nous. Le lieu est déjà magique de base, mais alors là c'est une toute autre dimension !! J'espère que tu auras cette chance aussi un jour :)

  • Days Of Camille

    février 1, 2017

    De si belles photos qui me transportent le temps d’un instant. :) Ca donne envie de découvrir de ses propres yeux!

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Oh oui, je ne le dirais jamais assez, mais que ce soit tant pour Petra, la mer Morte que le Wadi Rum….IL FAUT ALLER EN JORDANIE !! :)

  • Sophany

    février 1, 2017

    Ton récit est incroyable et tes clichés à couper le souffle ! Merci d’avoir partagé ce si beau voyage avec nous.

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Merci à toi, à vous tous pour vos si jolis retours. Je suis si touchée, à un tel point <3 Ce voyage a été si fou, j'étais impatiente de le partager par ici et quand je vois à quel point il vous a lui aussi touché, c'est juste encore plus fou et beau :)

  • Petit Piment

    février 1, 2017

    Tout simplement magnifique! Tu m’as permis de m’évader quelques minutes. Merci! =)

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Mission accomplie alors et cela fait plaisir à lire :) Merciiiiii !

  • Temps H

    janvier 31, 2017

    Waw …
    Tu m’as vendue du rêve avec ta journée à Petra. J’avais vu des photos mais les tiennes et tes impressions m’ont fait voyager ♥

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      C’est adorable ! Merci beaucoup, je suis très touchée ! Cet article, ces mots et ces photos me tenaient tant à coeur que je suis plus que contente de lire en retour que cela a pu toucher et transporter :) Merci merci merci ! C’est avec de jolis mots comme le tien, qu’on oublie vite toutes les heures de travail derrière pour arriver à un tel article !

  • Aurélia - Tripinthecity

    janvier 31, 2017

    Waouh et 1000 fois waouh! Tes photos sont sublimes! Je n’avais jamais mesuré la taille du site, Petra a l’air immense!
    Je rêve de la visiter un jour, ce lieu a l’air tellement unique et chargé d’histoire <3

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Haha, alors 1000 fois merciiii :D ! On ne se rend pas compte, car on pense à tort que Petra se limite à sa fameuse porte, mais en réalité c’est vraiment immense de chez immense !! On peut réellement y passer 4-5 jours sans aucun problème et s’émerveiller devant tant de jolies choses sans jamais en être lassé :)
      En tout cas je ne peux que te souhaiter de pouvoir aller le visiter un jour et de ressentir cette douce et vive émotion qui imprègnent le site <3

  • Léonor

    janvier 31, 2017

    Très bel article et magnifiques photos ! Un vrai régal :).

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Merci beaucoup Léonor ! Cet article me tenait tout particulièrement à coeur, et je crois que cela se ressent sur la longueur haha Difficile d’être concise face à un tel site :)

      • Léonor

        février 3, 2017

        Ahah mais il n’y a aucun problème ! Je préfère généralement les longs articles remplis de photos aux plus courts, ça me frustre souvent de ne voir qu’une poignée de photos d’un lieu qui a l’air magnifique !

  • Cindy came-true.blogspot.fr

    janvier 31, 2017

    Tes photos m’ont fait m’évader… C’est fou cet endroit, c’est vraiment un autre monde ! J’espère m’y rendre moi-même prochainement, la Jordanie m’a toujours beaucoup attirée…

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Je ne peux que te le souhaiter et croiser fort fort les doigts pour toi Cindy !! :) Je me répète, mais oui oui ouiiii, il faut aller découvrir la Jordanie <3

  • Madeleine à bicyclette

    janvier 31, 2017

    Quel plaisir de suivre tes aventures en Jordanie, Petra a l’air incroyable, quelle architecture au milieu de cette roche! Cela semble comme sorti d’un rêve…
    j’adore les photos des femmes préparant le pain. Les regarder pétrir la pate, la travailler, l’étaler, la cuire, doit donner une saveur toute à ces galettes!

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Merci Madeleine :) Petra est un véritable rêve éveillé ! Le site est aussi incroyable que ne l’est son histoire, car je trouve ca si fou, de voir l’immensité de ce dernier et surtout de se dire, que seulement 30% ont été découverts !!
      Ce moment avec ces femmes en train de préparer le pain était un si joli moment <3 J'aurais aimé rester avec elle, pétrir, cuire etc :) Une belle rencontre inoubliable !

  • Pauline

    janvier 31, 2017

    Les mots manquent. Ce devait être vraiment spécial d’être ici presque seule au monde. Petit bonheur que de pouvoir déambuler dans ce lieu unique sans la foule, et à la fois j’imagine désemparée de voir le monde fuir ce pays qui semble réserver de belles surprises. Encore une fois, coup de cœur pour une image : La jeune femme perchée sur le rocher. Elle est juste dingue cette photo ♥

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Tu as tout dit Pauline, c’est exactement cela <3 Et je rejoins grandement ton coup de coeur :) Elle était si belle, si magistrale, comme dominant toute cette immensité *_*

  • Celine / Shalima

    janvier 31, 2017

    Ohlala, quelle magnifique découverte de Petra ! J’en rêve depuis toute gamine, je me régale avec tes photos et ton récit, c’est SUBLIME.

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Merci beaucoup Céline <3 J'espère grandement que tu pourras réaliser un jour ce joli rêve de gosse alors :) La Jordanie est si belle <3

  • Anne

    janvier 31, 2017

    Je garde un souvenir ému de cet endroit. Nous y sommes entrés la 1ere fois de nuit, c’était magique (http://wp.me/p4qbIU-3n)
    Je note toutefois qu’il n’y a quasiment personne sur vos images, ce qui devait être plaisant à voir, mais n’est pas rassurant quant au niveau de vie des habitants sans les touristes…

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      C’est exactement cela Anne, c’était vraiment top pour nous pour pouvoir faire tranquillement nos images, mais ce n’est en effet pas rassurant en contrepartie pour les habitants qui vivent du tourisme :( Cela fait mal au coeur et on a forcément cela en tête sur place.
      J’avais beaucoup entendu parlé de Petra de nuit et c’est vrai que ca doit être encore plus impressionnant et émouvant comme tu le dis !

  • Laura

    janvier 31, 2017

    Merci Samantha de nous faire voyager comme tu le fais. Ton récit et tes images sont si riches qu’on s’y croirait presque, il ne manque plus que la chaleur, les odeurs et le goût de ces crêpes :)

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Oh, merci à toi Laura pour ce si joli mot <3 Fiou, que dire après cela ?! Mille mercis, vraiment ! Si seulement on pouvait trouver le moyen en plus des mots et des photos de pouvoir retranscrire les odeurs, le soleil chaud sur la peau...ce serait un peu parfait :D

  • prettylittletruth

    janvier 31, 2017

    Tellement magnifiques ces photos! Elles transportent ailleurs :)

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Merci merci merci :) C’est chouette de réussir à vous transporter ainsi, à travers un écran virtuel et vous amener Petra comme si vous y étiez !

  • Cyrielle - The Wild Panda

    janvier 31, 2017

    Waouh tu nous fais bien vivre la magie de cet endroit avec tes jolis mots et tes sublimes photos. On a envie d’y aller illico!

    • Vagabondanse

      février 3, 2017

      Alors gogogog !! :) Merci beaucoup Cyrielle, tu ne peux pas me faire plus plaisir en me disant cela ! Cette journée à Petra a vraiment été à part, on en avait tous des frissons, surtout dans de telles conditions, vide de touristes !

  • mzelle fraise

    janvier 31, 2017

    À part commenter avec des <3 <3 <3 je ne vois pas quoi dire ;) ça doit être un sacré truc de découvrir Petra !

    • Vagabondanse

      février 2, 2017

      Oh tu es chou, merciiii Johanna !! Fiou, je suis très touchée <3 Je te le confirme, c'est un moment vraiment à part de visiter Petra ! Surtout qu'on pense connaître le lieu du fait de sa mythique porte du Trésor, mais en fait, il n'en est rien. Le site est si immense, regorge de temps d'autres trésors que je trouve limite dommage de résumé Petra à cette fameuse porte :)

  • Corinne (Couleur Café)

    janvier 31, 2017

    Tes photos sont magnifiques et cet endroit époustouflant !

    • Vagabondanse

      février 2, 2017

      Merci Corinne ! Je crois que tu as trouvé le mot juste :) C’est exactement cela, « époustouflant » ! On n’en prends plein les yeux à chaque pas.

Leave a Reply