Skip to content

To New-York with… Le folklore de Times Square, la discrétion de Central Park & le soleil couchant de Brooklyn. – #Day I

To New-York with… Le folklore de Times Square, la discrétion de Central Park & le soleil couchant de Brooklyn. – #Day I

Huit heure tapante : LET’S GO TO NEW-YORK (!!!) ; le petit groupe arrive au compte goûte à l’aéroport. Car oui, à la différence de tous mes autres voyages que j’ai pu jusque là, vous présenter; celui-ci fut organisé par le biais de mon université. Voilà comment nous nous sommes retrouvés, cette petite trentaine d’étudiants, venant de toutes licences, à être joyeusement mélangés le temps d’une petite semaine outre-atlantique. L’occasion de faire de nouvelles rencontres, de découvrir des prénoms et de jolies histoires derrière des visages que l’on croise parfois souvent, au détour d’un cours, d’un couloir etc.

Ce qui est certain, c’est qu’en ce début de matinée de juin, nous avons tous un sourire grand comme ça, de se dire que ca y est, on part ENFIN. Ce jour que l’on attendait tous depuis la mi-décembre est enfin à notre portée… six mois après !

Dans le Hall de l'aéroportAvant d'embarquer

Bien évidemment, avec une excitation aussi grande, attisée au fil des mois et des réunions pré-voyage; les visages sont un peu marqués et peu ont réussi à trouver le sommeil la veille. Pour ma part, j’avais prévu le coup, et ai dormi comme si de rien n’était. M’étant faite avoir la dernière fois avec le décalage horaire; il était hors de question que ça se reproduise ! Mais si, souvenez-vous, à Toronto… D’autant plus avec la journée qui nous attendait, à peine le pied posé sur le sol américain !
Autre point, où je ne me suis pas faite avoir non plus et avais prévu, certes large, mais mieux vaut cela (!) … le stock de pellicules photos pour les argentiques !! Car pour le numérique, j’avais emmené mon notebook et mon disque dur externe, afin d’âtre tranquille et de ne pas me restreindre. Chaque soir, hop, je vidais la carte mémoire et ca repartait pour un tour. :) Autant vous dire, que sur les quatorze pellicules de cette photo, treize ont été utilisées ! D’ailleurs les articles seront un savant mélange (comme je les aime<3) de photographies numériques ET argentiques.

pellicules party !

10h30, nous décollons (sans le savoir mais en ayant de forts soupçons tout de même!) pour une semaine outre-atlantique…de folie, le tout orchestré par notre cher & national JMA (à prononcer à l’américaine hein!).
A nouveau, impossible de fermer l’oeil durant le vol; du coup avec C. on explore la richesse (inépuisable!) de notre petit écran télévisé; et pendant que madame s’essaye à tous les jeux, je tombe des nus face à la liste des films proposés ! Il y en a juste un milliard de trop bien, que je voudrais voir !! :o Limite à me faire regretter que le vol ne dure pas plus longtemps, c’est vous dire. Si mes souvenirs sont bons, je crois avoir réussi tout de même à m’enchaîner deux à trois films à l’aller et au retour. Pas mal ! Le tout entre-coupé des repas et autres petites attentions gustatives; car c’est bien connu, dans un avion et surtout, sur un vol long-courrier : on ne fait que manger !!! Notre petit bonus cette fois-ci ? Au moment de l’apéro, avoir trinquer au champagne ! <3 Rien de mieux pour se mettre dans l’ambiance de New-York et entamer cette semaine dinguissime :)

repas du midi dans l'avionIn progress

Ca aussi, c’est un truc que j’aime particulièrement faire en avion et sur les vols long-courrier; être accrochée à l’écran de contrôle et suivre les informations de la traversée…puis switcher sur le mode caméra et suivre l’avancée du vol, voir le monde si petit sous la carlingue de l’avion. Regarder le compteur s’affoler et ne cesser de grimper un peu plus haut dans les airs…<3

Avec le décalage horaire et les six heures de moins, il est à peu près 12h30 lorsque nous atterrissons à New-York. A peine descendu, et s’être faufilé dans les couloirs/passerelles, que débute alors LE check point Charlie; LE passage fatidique de la douane américaine. On avance à petits pas, trépignant d’impatience d’en finir, de donner empreintes et joli petit minois en souvenirs, pour pouvoir s’engouffrer dans le AirTrain. Mais on s’en fiche des minutes/quarts d’heure/HEURE qui défilent, car on est à New-York <3 et puis finalement, à en croire les témoignages d’autres habitués dans la file, on peut s’estimer heureux de n’avoir mis « que » deux heures pour passer les douanes ! C’est vous dire en « temps normal » le temps qu’il faut =/ Merci la hors saison !
L‘occasion par le AirTrain, de prendre conscience de la taille de l’aéroport JFK, à coté CDG peut aller se rhabiller comme on dit ! Le petit plus, par ce biais là, fut de pouvoir ainsi avant de s’engouffrer dans le métro direction Manhattan, de découvrir les lotissements de Brooklyn et du Queens <3 Une bien belle approche et entrée en matière. Puis nous nous engouffrons sous terre et enchaînons les stations à une allure folle !

Le métro new-yorkais

Il est environ 16h, lorsque nous arrivons à l’hôtel, à l’angle de la 52th & de Broadway. Tout juste le temps de faire connaissance avec ses colocs de chambrée, de découvrir celle-ci; de filer faire un saut sur cette fameuse terrasse (que l’on va bien vite adopter comme notre QG ! et dont vous avez sur la photo ci-dessous, l’une des vues que l’on avait depuis celle-ci <3) et nous voilà déjà repartis, prêts à croquer la grosse Pomme !

La vue depuis la terrasse de l'hotelEt quoi de mieux pour commencer, que d’entrer dans le vif du sujet et de se rendre sur Times Square ?! Pour y être allée la première fois que j’étais venue à New-York, il y a trois ans, l’effet de surprise n’était plus là; mais je trouve toujours aussi dingue l’ambiance qu’il y règne, tous ces gens qui grouillent de partout, ces lumières qui n’arrêtent pas, ces pubs qui tournent en boucle et j’en passe. Si à New-York, en règle générale, il faut marcher la tête en l’air, ca en devient obligatoire à Times Square !

La folie de Times SquareLes innombrables panneaux de Times Square

Puisqu’il y a de l’animation et qu’on a un petit creux (tout de même!), on décide de se fondre dans le moule niveau culinaire (pays de Ronald oblige!) et d’aller se poser sur les gradins en plein milieu afin d’admirer les Marines faire leur show (un truc bien de chez eux, bien américain, qu’on est pas près de voir en France!!). Un petit moment de pause, au beau milieu de ces grattes-ciel; presque surréaliste.

Premier repas, made in america !just one wayfacade d'immeuble

Après ce petit interlude; on se met en route, car la journée est loin d’être finie ! Après un petit tour rapide sur Times Square, on s’engage par le sud par la 42ème; afin de reprendre la 5ème Avenue et de la remonter jusqu’à Central Park. Je ne sais combien de blocs nous avons ainsi remonté, mais une chose est sûre, on ne les a pas vu défiler ! Les yeux rivés vers le haut, les rues/avenues, buildings et j’en passe; ainsi qu’aux lèvres de notre cher professeur, nous distilant de-ci de-là de précieuses et savoureuses informations <3

New-York streetLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et building

Car ce fut aussi ça le (gros) plus du voyage; partir non seulement avec un professeur d’Histoire, prêt à vous raconter le moindre petits détails, anecdotes et j’en passe; mais surtout qui connait New-York comme ça poche (puisqu’enseignant aussi une partie de l’année à la prestigieuse Université de Columbia, rien que ca!).
C‘est cela, que j’ai particulièrement aimé et qui fut totalement différent de la première fois ou je suis venue; découvrir New-York sous un autre angle, comme un(e) vrai(e) New-yorkais(e).

On remonte ainsi doucement vers le nord, passant de Times Square au Midtown East; bifurquant à un moment pour rejoindre la 6ème Avenue, et arriver au pied du Rockfeller Center, au pied de ces tours interminables…

Les rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et building

Pour un premier jour, on en prend déjà sacrément plein les mirettes, comme on dit ! Une belle entrée en matière que d’être ainsi immergée dans la ville de la démesure où tout est « plus grand que ». De plus, la météo est plus qu’appréciable; il fait certes bien chaud, mais niveau photographique le ciel est voilé, garni comme il faut de cumulus; offrant de bien jolis jeux de lumière, et pour ma part, me donnant matière à photographier, comme je l’aime<3.

Façade d'immeubleEntre verdure et acieramerican flagEglise gothique au coeur de la ville

C‘est indéniable, New-York est une ville de démesure; oui mais pas que ! C’est aussi une ville de paradoxe. Vous tourner à l’angle de la 5ème et de la 50ème et vous vous retrouvez nez à nez avec CA; Saint Patrick’s Cathedral. Comme sortie de nulle part ! Du gothique au beau milieu de ces tours de verre…surréaliste, vous dis-je !! Le petit plus ? Réussir à capter à ce moment précis; les quelques rayons de soleil qui se faufilaient entre les buildings pour venir mourir sur cette majestueuse façade, ce porche à deux tours. 

Les rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingYellow cabLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et building

Le jour commence progressivement à décliner lorsque nous arrivons à hauteur de Central Park. Le ciel est toujours aussi tortueux et ne cesse de me donner matière à photographier. Je suis comme une mome, le jour de Noël; à tenter de jouer subtilement avec les reflets, les vitres/fenêtres, points de fuite, promiscuité etc. Alors si au niveau photographique c’est l’extase, en réalité, on commence à presser le pas car la surprise que nous réservait JMA risque de ne pas nous attendre. . .

Les rues de la ville, entre ciel et buildingLes rues de la ville, entre ciel et buildingSoleil couchant sur Central Park

C‘est à ce moment là, à hauteur de Central Park, que le groupe s’est réduit ! Certains en avaient déjà plein les pieds & les jambes pour une première journée; quand d’autres, préféraient faire fi de tout cela au profit de la joie, du bonheur d’être à New-York, tout simplement; et surtout curieux de savoir & connaitre ce qu’il nous réservait encore. . .

On saute donc dans le métro, enchaînons à nouveau les lignes et les stations pour enfin arriver du coté de Penn Station, afin d’aller manger (d’après ses dires!) chez Garrett, les meilleurs pop-corn de tout New-York, mais surtout, du monde ! Je précise, d’après « ses dires », car n’étant pas à l’origine une dingue de pop-corn, je n’étais pas la mieux placée pour juger. Cependant, je dois reconnaitre qu’ils étaient quand même sacrément bons, le goût…rien à voir avec ceux de chez nous !!

Du coté de Penn Station

Mon petit plaisir ? Le second arrêt et la seconde dégustation, au coeur de Penn Station, chez Krispy Kreme <3. Les meilleurs Doughnuts de la terre entière ! S’il y a une adresse à retenir c’est celle là. La boutique n’est pas bien grande, cachée au fin fond de Penn Station, mais quel plaisir gustatif !

Après ces petits plaisirs gastronomiques, nous nous dépêchons de sauter dans un métro et de filer direction…BROOKLYN !

Fin de journée à BrooklynHenry Street

Quand nous remontons à la surface de la bouche de métro, nous sommes immédiatement saisis par deux choses. La première, le jour à de plus en plus décliné, et il ne va pas falloir traîner. La deuxième, c’est le choc visuel que l’on recoit. Passer de Manhattan à Brooklyn, c’est comme passer du fin fond de la creuse à Paris ! D’un coup, on passe d’une ville ou la vie semble ne jamais s’arrêter, le mouvement constant, l’agitation omniprésente; à une ville ou il fait bon vivre, y respirer et agréable à s’y promener. Je crois bien que c’est à ce moment là : Brooklyn + tombée du jour = que je suis tombée folle amoureuse<3 et qu’à l’inverse du coeur de New-York même; je m’y verrais très bien vivre. :)

Les rues de la ville, entre ciel et immeublesFin de journée à BrooklynYellow cabDead End

Passer des tours de verres interminables, à de jolis petites rues avec ces maisons de pierres pas plus hautes que deux étages, aux devantures et parterres fleuris comme il faut. Autant d’éléments pour vous faire fondre et adopter Brooklyn, comme si vous y aviez toujours été. En tout ca m’a suffit pour me donner envie d’y revenir, et surtout de programmer cela pour le sur-lendemain ! Mais ca c’est une autre histoire & surtout aventure (!!), un peu de patience, ca viendra… :)
J‘ai trouvé en Brooklyn, littéralement, l’image de l’Amérique, comme je me l’imaginais, aimais à me la représenter.

Maisons colorées135 Henry StreetMaisons coloréesLove LALes rues de la ville, entre ciel et buildingFeux tricoloresImmeubles et verdure

Je ne me souviens plus vraiment avec exactitude le parcourt que nous avons fait, mais il me semble que nous sommes descendus à la station Clark St, puis avons continué sur Henry St; avant de tourner à droit à gauche dans les petites rues avec émerveillement et de finir sur Remsen St. Une chose et sure, si vous voulez un bon conseil : oubliez le plan, et allez-y gaiement, perdez vous, engouffrez-vous et surtout ouvrez les yeux :)

American flagConnecticutmaisons coloréessoleil couchant sur les maisonsRues pavillonaires de la ville

C‘est en haut de Remsen St véritablement, et en devinant vaguement ce qui se trouvait au bout de celle-ci, que l’on comprend ce qui nous attend et ce qu’il nous avait prévu…<3 Mais c’est surtout en arrivant au bas de la rue, que l’on comprend POURQUOI, il fallait faire vite et se dépêcher; afin de ne pas louper…

soleil couchant sur la SkyLinesoleil couchant sur la SkyLine

Le coucher de soleil sur la SkyLine. On pensait en avoir pris pleins les yeux, mais c’était vraiment sans se douter un instant qu’on vivrait pareil moment. De loin, un de mes meilleurs souvenirs de ce voyage. Cette petite balade dans Brooklyn, au calme, en écoutant les oiseaux et quelques voitures passer; puis arriver au bord de l’East River et observer le ciel changer de teintes, voir les quelques cumulus continuer à s’accrocher aux sommets des buildings, tandis que ces derniers commencent à s’illuminer d’une infinité de petits points.

soleil couchant sur la SkyLinesoleil couchant sur la SkyLine

Mais le must, fut tout de même de poursuivre le long de la cote, et d’aller se poser; pieds dans l’eau pour les plus téméraires (car elle était bien froide tout de même!!!), du coté de Brooklyn Bridge Park – Main Street. <3 Et d’observer la nuit prendre pleinement possession des lieux, en nous laissant ainsi découvrir un nouveau visage de New-York

soleil couchant sur la SkyLinesoleil couchant sur la SkyLinesoleil couchant sur la SkyLine

Enfin, parce qu’il fallait bien se résoudre à quitter ce bel endroit (même si on a mis un bon moment avant de vraiment bouger nos petites fesses de là!), nous avons cloturé de la plus belle des manières cette première journée, en faisant notre entrée, véritablement, de manière figurée; en remontant le pont de Brooklyn, et ainsi, s’avancer un peu plus vers New-York pour s’y engouffrer pleinement au bout. Un petit moment tout en symbole, comme je les aime :)
Toute cette traversée nous ayant ouvert l’appétit, on a fini chez « Steve’s », à l’angle de Cedar St et de Trinity Pl, pour de bonnes parts de pizza, copieuses et pas cher ! Une bonne adresse, où l’on est revenu par la suite, lorsque nous nous baladions dans le coin. Après quoi, pour la plupart des courageux que nous étions à avoir suivi le prof jusqu’au bout de la journée, nous ne sentions plus nos jambes et encore moins nos pieds !!! Ce fut un bonheur immense de retrouver le lit et l’avantage, c’est qu’au moins, à nous avoir fatigué de la sorte afin de ne pas sentir le décalage horaire, on s’est tous endormis d’une traite ! Et fort heureusement même, car le lendemain, rebelotte, une autre grande et folle journée nous attendait; avec surtout à la clef (ce que j’attendais depuis des mois et des mois, depuis que je savais que je mettrais un pied en Amérique pour la seconde fois!)… du Baseball !!!

soleil couchant sur la SkyLine

Sur ce, je vous laisse sur cette dernière image, car il est temps de cloturer cet article à rallonge. Je félicite celles & ceux d’entre vous qui seront arrivés jusqu’ici ! :) En espérant que ce premier jour vous ait conquis, comme ce fut le pied pour ma part, de le vivre ! 

Je vous dis à très vite pour la suite, Day 2…!

Bon week-end ! :)
& MERCI <3

p.s : Vous connaissez la règle dorénavant ;) … s’il ne devait y en avoir qu’une, laquelle garderiez-vous et surtout, pourquoi ?

10 comments

  • Jen'

    octobre 13, 2012

    J’ai enfin le temps de me poser un peu et de lire tes articles sur ton voyage … J’en mourrai d’envie mais je voulais les lire au calme :)
    Les photos sont superbes et ça m’a rappelé plein de souvenirs, des images me sont revenues … J’aimerais beaucoup y retourner et prendre le temps de découvrir cette ville à ma façon. En tout cas merci pour ces magnifiques photos et tes mots … c’est toujours un régal :)

    • samantha

      octobre 16, 2012

      Comme ton commentaire m’a fait plaisir Jen » <3 Je sais à quel point tu rêves de retourner à New-York, et cette fois ci avec ton réflex !! Je ne peux te cacher que j'ai penser à toi en y retournant pour la deuxième fois :) Cette fois ci , avec mon armada d'appareils !!
      New-York est tellement vaste, il y a tant à voir/faire; on a eu beau avoir des journées de folies comme tu as pu le lire (!), j'en suis repartie avec des regrets; j'aurais aimé passé plus de temps à Harlem, aller dans le Queens et autre. Du coup, la tentation est grande d'y retourner en juin prochain ! Pour à nouveau, se faire son propre "New-York" et s'enfoncer toujours plus loin dans ses moindres secrets :)

      Un grand merci en tout cas pour ton petit mot et tes compliments; ca me fait vraiment très plaisir venant de toi :) <3<3
      En espérant que les autres articles t'aient tout aussi conquis !

  • Hocdé

    septembre 30, 2012

    Pfiou , que dire …. J’ai lu ton article après mon lendemain de soirée vendredi, et déjà, malgré ma fatigue, j’étais captivé. Là, j’ai pris la peine de relire & j’dois dire que même si l’Amériqueions ne fait pas partie des destinations de mes rêves, ça reste néanmoins une ville qui détient tous mes repères cinématographiques, musicales, de danse etc. Et comme je le faisais remarquer la dernière fois, avoir ces superbes photographies accompagnées de ta plume, c’est juste savoureux.. Un carnet de voyage qui me fait saliver. D’autant plus que Brooklyn est une ville qui déjà m’interpellais par son espace, son organisation.. et là, j’dois dire que tu as parfaitement réussie à faire ressortir le charme de cette ville qui m’a tant touché.
    Et je crois que nous avons en commun un sport qui nous attire particulièrement : le baseball et tu peux pas savoir comme je t’envie ! Et pour ma part, je rajouterai le foot américain ! Mon dieu que j’aimerai vivre cette ambiance qui s’y trouve dans ces immenses stades !
    Je salive d’avance… !

    Merci ma Sam… tu sais… je crois que voyager avec toi serai un pur bonheur. Oui, même si nous nous connaissons pas plus que ca. <3

    • samantha

      octobre 8, 2012

      Oh Lise <3 C'est drôlement touchant ce que tu me dis là. Bon promis, le jour ou j'arrive à gagner ma vie en vous faisant voyager à travers mes carnets de route; j'organise un voyage géant ou je vous emmène toutes, mes chères lectrices :D ce serait une chouette idée et aventure n'empêche !
      Il est vrai, que pour le foot américain, il doit y avoir à coup sur une ambiance toute aussi dingue qu'au Baseball. Rien que dans parler là, qu'est ce que ca me manque !!!
      C'est marrant tout même que l’Amérique ne t'attire plus que cela, c'est assez rare ! Mais si je peux t'en donner une jolie image et te faire changer d'avis à ce sujet, alors je n'en demande pas plus :)

      Merci ? MERCI<3

  • Xel0u le l0up

    septembre 30, 2012

    Bon bah je ne sais pas quoi dire… A part que je rêve encore et toujours d’aller à NY et que j’attends ce moment avec impatience (j’ai 150€ dans ma tirelire, je mets de l’argent de côté)…

    Brooklyn me fait un peu penser à Londres en fait, je pense que j’adorerais cet endroit.

    La suiiiiite maintenant !

    • samantha

      octobre 8, 2012

      Ce n’est pas mal du tout déjà 150e, tu as un orteil dans l’avion :D Non mais si bien, il faut bien commencer quelque part; le tout est de s’y tenir ! Alors j’espère bien continuer au fil des articles à te donner envie de poursuivre cette belle économie !

      Je ne suis jamais encore allée mettre les pieds à Londres; mais si comme tu le dis, c’est dans le même genre que Brooklyn, alors va falloir que j’aille y mettre les pieds sous peu :)

      La suite ? bientot bientot :) Promis !
      Merci MERCI en tout cas <3, vraiment Xelou !

  • kat

    septembre 28, 2012

    Quelques minutes passées à dévorer tes mots et tes photos.Tu m’avait vendu du rêve sur twitter en annonçant un article à rallonge et rempli de photo, je suis servie et j’adore ce genre d’articles bien long, bien rempli! :)
    Un article où tout est tellement bien décrit qu’une fois de plus j’ai l’impression de te suivre dans ce périple.Une journée que tu as décrit dans ses moindres détails,ça retranscrit bien cette journée riche de découvertes et de kilomètres avalés à pied ou en métro.Par ce détail minutieux du programme, on a comme l’impression de vivre cette journée de l’intérieur, et de voir lentement défiler les heures au rythmes des découvertes de la ville.
    Et le summum, la belle fin de cette journée : le soleil couchant et les gratte ciel qui s’illuminent progressivement, ma série de photos préférée! :D
    Une première journée bien chargée,totalement retranscrite, il me tarde de découvrir la suite.En tous cas bravo à toi Samantha, parce que écrire tout ça, tout ce détail si vivant, et choisir les photos, je me doute que c’est loin d’être simple et ça demande bcp de temps.Et avec tes journées marathon ça a du être d’autant plus dur, alors merci de ce beau partage.Tu fais partie de celles qui peuvent écrire un gros pavé mais passionnant, jamais lassant.Pour ma part je lis tout ‘un bout à l’autre sans jamais me lasser, sans me dire « roh c’est ennuyeux je n’irai pas jusqu’au bout ».Ton récit est vivant, interessant, anecdotique,bref il me transporte et m’emmène derrière toi pour suivre pas à pas tes découvertes :)

    • samantha

      octobre 8, 2012

      Ma Katia et ses (commentaires) romans <3 Au même titre que tu ne te lasseras jamais de mes récits de voyage, de mes photographies et de mes mots; je crois ne jamais me lasser de tes commentaires :) Je t'assure, je trouve ca fou qu'après toutes ces années, tu sois toujours là...!
      Comme tu le soulignes, vous pondre de pareils articles me prend un temps de dingue (même si on ne dirait pas comme ça !!); et en effet avec les journées marathon que je me fais et tout le boulot à la fac, je n'ai pas le temps de m'ennuyer. Mais quand je vois vos retours...je ne peux qu'être comblée et faire fi de la fatigue qui s'accumule, pour continuer à vous transporter au bout du monde :)

      <3<3<3

  • Céline

    septembre 28, 2012

    Merci, merci, merci Sam !
    Ma préférée ? Une de celles prisent de nuit :) Maintenant, je rêve encore plus d’y aller ! Hâte de lire la suite ♥

    • samantha

      octobre 8, 2012

      De rien, de rien, de rien Coupine <3
      Et dire que tu rêvais déjà d'y aller avant que je ne commence le carnet, désormais tu rêves encore plus d'y mettre les pieds et je n'en suis qu'au deuxième jour du séjour; alors qu'est ce que ca va être pour les prochains ! :D
      Très bon choix en tout cas pour la photo préférée :) Celles de nuit, ahhh la magie des pauses longues *_*

Leave a Reply