Skip to content

Norway, Part XI – #Midnatsol, entre bleu et vert, la coque balance.

Norway, Part XI – #Midnatsol, entre bleu et vert, la coque balance.

Quand bien même, cette croisière in Norway, m’aura permise de découvrir de merveilleuses choses au fil des différentes escales, il n’en reste pas moins que mes plus belles expériences auront été vécues à bord, sur ce petit paquebot Midnatsol; c’est indéniable. On ne peut douter de l’Immensité et de la représentation de cette dernière; mais croyez moi lorsque vous vous retrouvez en pleine mer avec un décor pareil autour de vous, on peut aisément en avoir une vague idée…

on the boaton the seaOn the seasea

Il n’y a pas un seul jour de cette croisière in Norway ou nous n’étions pas fourrés sur le pont supérieur avec L., allongés sur les transat (car mine de rien sa fatigue l’air marin!!), au soleil, pour ma part enroulée dans ma petite couverture, et L. sa tasse à la main; à profiter, savourer chacun de ces instants si précieux et si beaux. Immortaliser chaque image, chaque respiration, sensation, perception face à ce paysage made in Norway

coffee timeOn the boat

Parce que tout est tellement impensable, inimaginable. Comme cette fois, ou je n’aurais jamais envisager un seul instant vivre cette expérience en dehors des airs.
C‘est indéniable, et ceux qui me connaissent vous le diront, je suis une vraie vagabonde, qui lorsqu’elle le peut préfère passer son temps et sa vie entre deux salles d’embarquement, deux aéroports, billets électroniques… Mais surtout, dans les airs. C’est idiot, mais il n’y a qu’en plein vol, que je ressens cette sensation, ce sentiment particulier de bien être, de solitude. Je suis seule au monde, et mon monde à ce moment là n’est autrement représenté que par cette immensité nuageuse accumulée au-dessus, en-dessous, et tout autour de moi. Je ne compte plus le nombre de vols que j’ai jusqu’à présent pris, mais malgré tout une seule chose demeure inchangée; il n’y a pas un seul vol ou je ne reste pas les yeux grands ouverts et ébahis devant ce spectacle à travers le hublot, devant ce ciel aux humeurs si changeantes et soudaines. Non pas une seule fois.

Nous étions en fin de matinée, sur le pont arrière quand c’est arrivée. Le bateau s’est soudainement engouffré dans les nuages. J’ai vu au loin ces nuages comme aimanté à la surface de l’eau, et je voyais le bateau s’y approcher de plus en plus sans que rien n’y change. Assise sur mon petit transat bleu, je n’ai pu piper mots. C’était juste impensable. J’étais sur terre, sur l’eau plus exactement, et pourtant je parvenais à toucher du bout des doigts ces cumulus, ces courants d’airs; parvenais à y passer au travers, comme j’ai l’habitude de le faire en avion. C’était beau; d’une beauté dont on n’a pas idée.

On the boat, see the mountains and snowSea and mountainsSea and mountainsentre eau et verdure

Un des autres moments forts de cette croisière in Norway, fut le passage au creux et fond d’un Fjord. Ce qu’il y avait de bien avec cette croisière, c’était que vous étiez prévenu à tout moment s’il y avait quelque chose à voir et de quel côté du bateau l’observer. Comme par exemple avec cette montagne, plus qu’originale !

Rock

Mais le plus surprenant fut ce moment ou le bateau s’est littéralement engouffré dans ce Trollfjord. Croyez moi à ce moment là vous n’en menez pas large, mais gardez surtout la bouche ouverte d’assister à pareil spectacle. Vous êtes au cœur, in Norway, passez à flan de parois, ces dernières ne devant être qu’à à peine 3 mètres de la coque du bateau ( et dans ces cas là, 3m c’est très très petit ); vous levez les yeux vers le haut et observez sans rien dire, cette verdure et ces roches s’entremêler à ce bleu au diverses facettes.

in the Fjordin the Fjord

Puis vous parvenez à destination, au bout de ce Trollfjord et c’est à peine si vous imaginez que dans si peu d’espace, le gros paquebot sur lequel vous vous trouvez va réussir à faire un demi-tour ! (Chapeau Cap’tain :) ).

mountains and sunmountains and sun

J‘ai aimé par-dessus tout ce mélange des saisons. Nous n’étions pas encore en été, et pourtant il faisait un temps agréable. Le paradoxe d’être en petites manches courtes, au soleil, et de passer juste à côté de montagnes encore bien enneigées.

Expérience inattendue également, le bateau ne s’étant pas souvent engouffré totalement en pleine mer, je n’ai pu voir, lorsque nous étions encore au cercle arctique, d’icebergs. Pourtant, j’ai eu la chance d’en apercevoir un, lorsque nous revenions d’une excursion en bus; au beau milieu… d’un lac ! Je vous assure, c’était irréel ! Mais ce qui était amusant, c’était d’observer le petit panneau lumineux qui indiquait l’heure mais aussi la température extérieure, et d’observer au fur et à mesure qu’on grimpait en altitude, la baisse de cette dernière; donc pas étonnant de croiser beaucoup de neige et de glace quand il fait 4° !!

Sea sun and boat

Je vous laisse, sur ce beau Midnatsol, encore un ! Et quant à moi je vous donne rendez-vous pour la dernière escale & excursion de cette croisière in Norway : Trondheim et la Route de l’Atlantique; avant de boucler cette croisière Hurtigruten et par là même de dire au revoir à ce pays pour de bon… Soyez au rendez-vous ;) 

7 comments

  • Laponico

    juin 12, 2013

    Ces photos sont enervantes…mais superbes !!! je « reconnais »certains de ces paysages, mais plutot en hiver pour ma part…

    • Vagabondanse

      juillet 3, 2013

      Ahahaha Merci Nico ! C’est drôle tout de même, tu connais majoritairement la Scandinavie sous la neige, alors que pour moi c’est l’inverse. Du coup, je peine à me dire qu’un jour j’irais en hiver pour inverser la tendance et redécouvrir ces pays que je connais déjà…mais j’ai du mal à m’y faire. Je les aime tellement sous le soleil de minuit <3

  • Quand l’inaccessible rencontre le plus chaud des astres… Cela donne un lever de soleil sur le Mont Blanc. | Paris tu Paris

    juillet 13, 2012

    […] envers tant d’immensité. Une alliance parfaite pour un moment unique dans une vie. Depuis, comme vous le savez, mon rêve est allé encore plus loin dans l’inimaginable et l’impalpable, lorsqu’en […]

  • #Road Trip Canada – Part II : Toronto & les Mille îles | Paris tu Paris

    février 10, 2012

    […] Des paysages, qui finalement, avec le recul, me font penser à la Norvège, à ceux vus durant la croisière entre Kirkenes & Bergen…souvenez-vous. […]

  • May

    septembre 25, 2011

    Je crois qu’en fait je te déteste. Tes images sont TROP belles, ton récit m’a fait complètement chavirer.
    Je VEUX partir en vacances moi aussi (enfin je veux dire pour de vrais, pas pour un mini-week-end, hein).

    • samantha

      septembre 25, 2011

      C’est fou ca, j’ai du mal a comprendre pourquoi les gens me déteste ou m’envie :o Car il n’y a vraiment pas de quoi l’être !
      En tout cas je te remercie du compliment et suis touchée :)
      Tu ne peux d’ailleurs pas me faire plus joli retour, que de me dire qu’avec mes photos et mon récit je t’ai fait chavirer, voyager au delà de nos frontières :) Merci merci merci !
      Je te souhaite en tout cas de pouvoir prendre quelques jours et de partir ! C’est vrai que c’est quand même mieux qu’un mini week end qui passe bien trop vite et ou finalement on a pas le temps de voir/profiter comme on le voudrait.

  • bouclette

    septembre 23, 2011

    Quel magnifique voyage vous avez réalisé, j’ai lu d’une traite l’ensemble de tes articles comme si je devorais un roman!! Les photos sont superbes et après cette lecture des plus captivante je crois que je suis restée bloquée sur la planète norvège….Ma soeurette je suis et je reste convaincue que tu es faite pour ca….nous faire vivre des instants incroyables au travers de tes mots et de tes photos! Quand j’ai le plaisir de te lire j’ai l’impression de t’avoir prés de moi et c’est le plus beau des moments! J’attend le dernier article avec impatience et je souligne l’intervention d’un intérimaire de choc L. qui a plus que rempli son contrat avec un article génial!!!

Leave a Reply