Skip to content

Dis Paris, tu paries que…? Non, Paris tu Paris.

Dis Paris, tu paries que…? Non, Paris tu Paris.

Airport

Ne jamais croire l’évidence de prime abord ou ce qui tend à y ressembler, la refléter. Paris-tu-Paris n’est en rien une faute d’orthographe, cet oubli qu’à la deuxième personne du singulier du présent de l’indicatif il y a un « e » qui se glisse entre le « i » et le « s ». Non, Paris-tu-Paris est sciemment orthographié ainsi, pour une simple et bonne raison qui surpasse l’évidence.

Road trip map road trip Oregon

Derrière le « tu », il faut y voir en fait « l’inconnu ». Celui là-même qui demeure mon leitmotiv de chaque voyage, vers lequel je suis attirée inlassablement, insatiablement. Ce Tu est à la fois singulier et pluriel, une unicité et un tout. Il est ce pays, cette ville, ce lieu, ces personnes, cet instant…etc.
« Tu », c’est le prochain voyage, la prochaine destination. « Tu » fut tour à tour, Venise, la Norvège, la Pologne, le Canada, Cuba, la Suède; Josh & Samantha, Owe, Maritza, Tito; Montréal, Berlin, Seattle, Abisko et bien d’autres. Et ainsi de suite.

Airport Portland

Tu es cette inconstance, ce changement continu, en écho à cette stabilité qu’est Paris. Paris est l’ancrage, ce port ou j’ai largué mes amarres pour de bon. Paris est ce point de départ et de retour, qui est chahuté quelque peu au milieu par cet inconnu, ce Tu.

Ces incessants mais jouissifs allers/retours avec Paris, c’est en ca qu’est l’essence de Paris-tu-Paris.

airport

Tout part de là, de moi, de cette vagabonde que je suis, de cette âme inconstante, cette ligne sinusoïdale, en partance constante. Je fus le Tu du commencement et j’en serai le point final également; car il n’y a que moi qui puisse décider, qui choisirais d’y mettre un terme quand il le faudra.

Pour l’heure, l’Inconnu est bien loin de m’avoir livré tous ses visages et il lui en reste tellement qu’il garde égoïstement pour lui; qu’il me faut provoquer les choses pour qu’il accepte de m’ouvrir à chaque fois un peu plus de portes, pour aller à sa rencontre.

Airport

…Oui, Paris-TU-Paris.

4 comments

  • Lise-Marie

    octobre 9, 2011

    Je me suis souvent demandé d’où venait justement ce titre.. J’ai désormais ma réponse. Et c’est bien réfléchis. Ce titre est ta propre logique & je te reconnais bien là :) Je ne laisse pas souvent de commentaire.. mais je passe souvent par là, un endroit intense qu’on ne peut zappé.

    • samantha

      octobre 11, 2011

      Tu me vois ravie de ton commentaire Lise-Marie, vraiment; car tu es loin d’être la seule a ignorer d’ou vient ce titre et je suis contente d’avoir pu t’apporter (enfin!) la réponse :)
      En tout cas, à défaut de voir de temps à autre ton petit nom s’afficher dans les commentaires, j’aime à savoir que tu continues à passer par ici et je t’en remercie ! Merci d’ailleurs pour le joli compliment : « un endroit intense qu’on ne peut zappé. » :)

  • Rory

    octobre 6, 2011

    Ouiii Berlin ! Il me tarde ! ;)

    • samantha

      octobre 10, 2011

      Ca va arriver ma Rory :) Le temps de mettre tout ca en place, et je devrais vous montrer ca cette semaine !

Leave a Reply