Skip to content

Norvège, Part XIII – La fin du commencement de l’inoubliable.

Norvège, Part XIII – La fin du commencement de l’inoubliable.

Nous sommes début octobre et j’achève (enfin) de vous conter le récit de ce voyage en Scandinavie, alors que celui a eu lieu en juin dernier…mais au moins, ça m’aura permis de faire durer ce road trip qui me tient tant à coeur, vous l’aurez compris! Il est donc temps de fermer le carnet de voyage, pour mieux en ouvrir un autre et repartir de plus belle pour une destination que j’ai déjà en tête, mais patience patience… :)

Avant de classer ce carnet sur la troisième étagère de la bibliothèque, je tiens à faire avec vous, pour vous; une sorte de petit Article Bilan dirons nous.
Ce premier carnet sur la Norvège (et j’espère de loin qu’il sera le premier d’une longue liste…!), m’a permis véritablement de me lancer dans cette nouvelle aventure, de parvenir à tenir cet objectif que je m’étais fixée; vous faire part, partager avec vous mes voyages à l’étranger, cette passion folle que j’ai de partir loin; de la manière la plus simple qu’il soit, avec mes mots, à travers mes récits ( certes bien souvent très long; mais que voulez-vous, on ne se refait pas ;) ), ainsi que mes photographies. Vous amenez mon ressenti sur ce que j’ai pu vivre & découvrir, et au passage pourquoi pas, vous donnez certaines indications, bons plans ou pas. Etc.
L‘idée maîtresse, était vraiment d’aller à l’essentiel en prenant pour mot d’ordre la simplicité. Réussir le défi de captiver le lecteur derrière son écran, d’attirer votre attention et de susciter l’envie chez vous. Vous donner l’envie de poursuivre au fil des lignes, des photos, des articles…jusqu’à avoir la sensation d’y être, d’y être vraiment allé. D’avoir fait parti de ce voyage avec moi, quelque part dans mes bagages, au coin d’une pellicule photo; ou tout du moins, de vous avoir donné l’envie d’y aller à votre tour un jour.

Je ne peux bien évidemment pas répondre à votre place, mais en sachant que de mon côté, je suis plus que ravie de ce que je vous ai proposé, de ce premier carnet que j’ai partagé avec vous; je ne pourrais qu’être comblée de savoir que de votre côté, vous avez vécu tout cela, ressenti tout ce que j’ai dit plus haut.
Je suis plus motivée que jamais à poursuivre, et si vous l’êtes tout autant de votre côté, alors je crois que Paris-tu-Paris a encore de beaux jours devant lui; et surtout un bon stock d’encre et de carnets vierges à remplir… :)

Comme vous avez pu le constater au fil des articles, la Norvège est un pays qui regorge de surprises. D’un patrimoine environnementale riche, mais où l’on trouve, au fin fond d’une de ses immense étendues de forêt, un patrimoine culturel important et sur bien des points.
J‘ai bien souvent été conquise par mes nombreux voyages à l’étranger, mais à ce point, je ne suis pas sur. Et puis après tout, ce n’est pas comparable, chaque pays est différent quoi qu’on en dise. Alors oui, la Scandinavie, et en ce qui me concerne, la Norvège, vaut vraiment le détour. Cependant, il ne faut pas omettre un détail particulier et qui n’est pas des moindres….le prix ! Pour ceux, qui ne le sauraient pas encore, la Norvège est un des pays où le coût de la vie est élevé. Pour l’anecdote ( et ce sera semble t-il la dernière du voyage ), nous en avons même fait l’expérience au…Macdo ! :o Prenez le prix chez nous d’un menu Best of tout con, divisez le par deux et ajoutez ce résultat au prix initial et vous obtiendrez le prix du macdo en Norvège. Ca fait tout de même 3 ou 4 euros en plus !
Nous n’en avions pas vraiment idée avec L. lorsque nous avons arrêté notre choix sur cette destination, mais en avons bien vite eu un aperçu, quand nous avons commencé à mettre en place le programme du voyage. Cela ne nous a pas freiné ou arrêté pour autant, car nous en avions vraiment envie. Bon d’accord, j’ai eu ma grosse part dans la balance, je le reconnais ! :) Cela faisait déjà quelques années, que j’avais cette fascination pour les pays Scandinaves; l’image de vastes étendues de foret, de neige, de terre, ce rapprochement à l’extrémité de notre globe…et je n’ai d’ailleurs eu aucune déception à l’arrivée, mais un amour encore plus grand pour ce pays et une envie encore plus forte d’y revenir un jour et surtout, d’aller mettre mon petit nez et mes appareils photos du côté des pays voisins (Suède, Finlande..). Du coup, L. a craqué et fini par en avoir autant envie que moi, à force de lui en parler, d’aller faire un petit tour en Norvège.

L‘idée à garder en tête, c’est que comme il s’agit là d’un pays riche et cher, il ne sera pas possible d’y aller tous les quatre matins comme on dit; c’est aussi pourquoi, on a eu envie d’en profiter au maximum et d’en voir les 3/4 quasiment. Au final, nous n’avons aucun regret. Nous sommes conscient que ce voyage nous a coûté un certain prix (et encore, on a été raisonnable et avons tenté de réduire au max sur tout ce qu’on pouvait!), tout comme nous sommes conscient de ne pas y retourner demain. Ce ne fut que deux semaines, mais deux semaines remplies comme il se doit. Il n’y a pas un seul moment où nous n’avons pas profité, savouré.

J‘en retire un enrichissement juste DINGUE ! Des sensations, perceptions et j’en passe, inoubliables. Et d’un point de vu visuel…je crois que ca dépasse l’entendement. Comme on dit, on en a pris plein les yeux !! Et croyez moi que si c’était à refaire, on sauterait dans le premier avion demain.

Alors oui, je n’ai cessé de vous le dire au fil des pages de ce carnet de voyage, la Norvège est un pays, certes qui nécessite un budget, mais qui ne vous fera en rien regretter de l’y avoir consacré. Il y a tellement de choses à voir, découvrir; j’ai tenté au mieux de vous en montrer une part, mais il en reste tellement… Non vraiment, si vous tenez comme moi une RoadTrip List; alors ce pays doit y figurer au minimum dans les 5 premiers à faire ! Faites moi confiance :)

Sur ce, je crois qu’il est temps de tourner la couverture de ce carnet et de le fermer pour de bon, en ce qui me concerne; car libre à vous bien sur de venir le ré-ouvrir à votre guise ! 3ème étagère en partant du haut, il vous attendra, quand l’envie ou le temps vous prendra.

En attendant, je vous laisse sur cette dernière image des airs, comme une petite indication de l’endroit où je vous retrouve d’ici quelques jours; et je pense sans me tromper, que ca devrait vous plaire… :)

Leave a Reply