Skip to content

Montres moi ton bagage cabine et je te dirai quel voyageur tu es !

Montres moi ton bagage cabine et je te dirai quel voyageur tu es !

Cette semaine, on reste plus que jamais dans le domaine du voyage avec le secret de polichinelle : le bagage cabine !

Chaque voyageur à ses petits trucs bien à lui, ses « must have »; et aujourd’hui j’ai envie de partager mon quotidien de vagabonde avec vous et de vous ouvrir la fermeture éclair de mon sacro-saint, j’ai nommé : mon bagage cabine ! Vous allez constater que celui-ci est bien rempli, mais à mon sens, ne comporte QUE le nécessaire. Après, libre à chacun d’avoir sa propre définition du nécessaire, cela va de soi :)

mes "must have !"

Chaque voyage à le droit à son lot de listes, en bonne cartésienne, c’est juste une étape indispensable si je ne veux rien omettre. Toutefois, si je continue à en faire pour ma valise ou mon sac à dos; le rituel étant tellement ancré et inchangé depuis maintenant quelques années, que j’ai cessé d’en faire en ce qui concerne mon bagage cabine.

La majeure partie des compagnies aériennes étant assez emmerdantes à cheval avec la politique du « UN seul bagage à main par personne » (surtout pour nous les femmes!), bien souvent, soit je parviens à faire tenir mon sac à main dedans, soit je mets ce dernier dans la valise et garde mes affaires/papiers directement dans mon bagage cabine.

Bien, alors que trouve t-on dans le bagage cabine de Vagabondanse ?!

appareils photosweltaflex

Comme certains le savent, et comme je le dis par ici dans l’a propos; jusqu’à présent je voyage constamment avec trois appareils photographiques. Mon Canon 7D pour le numérique, mon Canon AE1 et mon Weltaflex pour ce qui est de l’argentique. Si vous avez l’oeil, vous remarquerez au passage que figure ici mon regretté Canon 30D (sinon je n’aurais pu prendre la photographie pour l’article!). Ajoutez à ces trois appareils, la batterie du 7D et un deuxième objectif (je ne shoote exclusivement qu’au 50 et 20 mm). Je vous laisse imaginer le poids (déjà!) de tout ce joli paquetage. Le pire étant le Weltaflex, qui est plus lourd que mon boitier Canon, c’est dire !

appareils photos

J‘aime ne pas me sentir limité en photographie numérique, quand bien même j’ai trois cartes CF dont une de 32Go, j’emporte toujours mon DDE et mon notebook (qui n’est autre au passage que mon ordi de fac, très pratique!). Non seulement, cela me permet après chaque journée de vider ma carte mémoire, afin de pouvoir repartir de zéro le lendemain; mais également d’avoir une connexion internet si besoin (et si possibilité il y a!). Que cela soit pour prendre un renseignement, ou bien donner un peu de nouvelles sur les réseaux sociaux. Bien que, comme vous le savez, j’aime à en dire le moins possible pendant mon voyage, pour tout vous dévoiler à mon retour dans de (gros!) jolis carnets de bord ! Gardant ainsi toute la surprise et le suspens. Et puis j’aime avoir la liberté de savourer pleinement l’instant présent, sans penser à devoir rédiger un article direct le soir venu, et manquer une rencontre, un moment, etc.

appareils photos et pellicules

Se trimbaler des appareils argentiques, c’est bien; mais avec des pellicules, c’est encore mieux ! Voilà donc ce que recèle la petite bourse noire. Celle-ci a d’ailleurs été ramenée de ma chère Polska<3 Pour la petite anecdote, beaucoup de choses que vous voyez ici viennent de l’étranger, de mes différents voyages. Des petits détails, qui rythment mon quotidien, qui m’entourent, sont emplis de souvenirs et dont il me serait bien difficile de me défaire aujourd’hui.

Qui dit argentique, dit également : posemètre ! Le meilleur ami du Weltaflex. Je n’ai pas encore l’oeil expert de mon cher D., et certes, je pourrais faire mes réglages via mon 7D et les reporter ensuite sur le Welta’, mais franchement, c’est bien moins prise de tête et nettement plus rapide avec un posemètre. Et puis ca ne prend pas de place ! Bon vous me direz, avoir un appareil photographique sur soi, d’accord. Mais pourquoi TROIS ?! Photographier en voyage avec trois, bon, ok, chacun sa maladie hein (!), mais pourquoi se charger comme un mulet avec son bagage cabine ?! Soit, il est vrai, je vous l’accorde je pourrais aisément ne prendre avec moi que mon 7D. Oui mais voilà, c’est omettre mon côté superstitieux ! Quand on est passionné par le voyage comme je le suis, qu’on passe des heures sur de jolis blogs de passionnés également, et qu’on arrive à lire quelles mésaventures certains ont, à force, cela à fini par me vacciner ! Comme on dit, il ne faut pas tenter le diable. Je tiens bien TROP à mon matos photographique (mon Canon AE1 était anciennement celui de mon Papa et mon Welta’ vient de Berlin<3) pour le mettre en soute, au risque qu’on me paume ma valise !! Je préfère encore me casser l’épaule à porter mon bagage cabine et continuer à me faire dévisager au passage des douanes. Quoi, je ne vous ai encore pas encore raconté ?! Vous vous doutez bien qu’avec un bagage cabine aussi rempli que le mien, et surtout d’objets électroniques; lorsqu’arrive le moment de passer les douanes, je ne coupe (malheureusement) pas à la règle du « veuillez mettre dans le panier vos clefs, téléphones portables, ordinateurs, appareils photos et autres objets électroniques » (autant vous dire, qu’il me faut trois paniers à moi toute seule!)…Voilà donc des années que je m’exécute sagement sans rechigner et subis les regards interloqués des douaniers lorsqu’ils me voient sortir un, puis deux, puis trois appareils photos ! Ca en surprend beaucoup, en fait rire certains; moi à la longue, c’est devenu une habitude et je n’y prête plus trop attention. Si au début ca m’agaçait passablement de devoir à chaque fois tout ressortir; à force, j’ai appris à avoir une organisation du tonnerre et il ne me faut que quelques minutes à peine pour tout sortir et ranger à nouveau.

pochettes à fleurs

Pour poursuivre dans la « peur panique qu’on me paume ma valise! », j’ai aussi l’incontournable petit baluchon « au cas ou! », le petit blanc à pois rouge avec mon petit nom dessus. Si M. passe par là, elle va rire de voir que je l’ai encore et qu’il ne quitte jamais mon bagage cabine ! Un brun enfantin, mais j’assume, car ce dernier me suis depuis…la maternelle ! C’est une des rares choses (pour ne pas dire la seule ?) qu’il me reste de cette époque bien lointaine (la majeure partie de mes affaires s’étant étiolées au fil des déménagements), alors je vous laisse imaginer à quel point j’y tiens ! Alors qu’y trouve t-on dans celui-ci ? Le minimum vital en cas de perte de valise potentielle (!), un ou deux t-shirts et quelques sous vêtements & chaussettes. Histoire de pouvoir tenir, les premiers temps; avant soit, qu’on la retrouve, ou bien qu’on soit contraint de filer acheter deux trois fringues. On y pense pas forcément, mais…ca peut sauver la vie ! Généralement mon petit baluchon est accompagné de la petite trousse en dentelle blanche (en haut à gauche), ni plus ni moins qu’une trousse de femme avec deux trois essentiels !

lunettes et porte monnaiecartes diverses

En ce qui concerne les incontournables de voyage, il y a bien évidemment pour ma part, les lunettes (!) vue et solaire, le porte cartes (qui a d’ailleurs été ramené d’Oslo<3) avec le pass navigo et la carte étudiante, avec bien souvent derrière la carte vitale européenne (sait-on jamais! vous l’aurez compris, je suis très (trop?) prévoyante) et la carte ISIC (la carte étudiante internationale). Oui parce que dans certains pays, on peut vous embêter avec cela et ne pas reconnaître votre carte française (ou autre, si vous êtes étudiant d’un autre pays), donc mieux vaut l’avoir. Si mes souvenirs sont bons, elle coute 12 euros et est valable un an. Sincèrement, je trouve que cela vaut le coup, car à force d’accumuler les réductions à droite à gauche avec, on finit par avoir une petite somme pour manger ! En Pologne, je comptais les złoty économisés en beignets; et à la fin, je crois bien que j’avais réussi à économiser pas loin de 30 beignets !!

casque Marshall

A côté de ça, vous avez également le mp3. Il m’est bien rare d’effectuer un trajet ne serait-ce qu’en métro/bus à Paris sans ce dernier, alors un vol ?! Impensable ! Il n’est pas dernier cri, mais je m’en fiche, car c’est mon tout premier et près de dix ans après, il tient encore la route ! Et puis jusqu’à présent, 5Go de musique me suffisent amplement.

Vous avez ensuite le plus fidèle et premier des précieux indispensables à tout voyage : le passeport, pardi ! Accompagné pour ma part des porte-monnaie de voyage, différent de mon portefeuille que j’ai au quotidien pour mieux m’y retrouver. Et puis en voyage, on a jamais besoin de toutes la ribambelle de cartes qu’on a d’habitude, on se limite à l’essentiel. N’étant pas repartie à l’étranger depuis l’été dernier, on trouve encore dans ces derniers quelques billets et pièces, de mon voyage à New-york et en Pologne. Il va d’ailleurs falloir que je songe à les vider, car bientôt, ils vont recueillir des couronnes Suédoises <3.

monnaies étrangères.

Enfin, je terminerai cet inventaire par le meilleur, j’ai envie de dire ! Les carnets <3 Mes plus proches amis savent à quel point je suis carnetovore. En plus d’être passionnée par la photographie et les voyages, je suis avant tout férue d’écriture depuis plus de dix ans, avant même la photographie ! J’ai ce besoin d’écrire, constant, partout, tout le temps, et ne peux m’empêcher d’amasser les carnets. Je n’ai pas fini celui-ci, mais qu’importe, celui là me plait et il me le faut, il me servira pour plus tard. Si bien qu’aujourd’hui, j’entasse les carnets vides qui n’attendent qu’à voir l’encre se répandre. Ils patientent sagement, et moi je trépigne de les ouvrir et de m’y livrer. Une passion peu commune et qui tente à disparaître à l’heure du numérique, mais je persiste et signe; si bien que mes amis ne se trompent pas lorsqu’ils m’en offrent un. Mon dernier anniversaire n’y a pas échappé ! Je me contrefiche, d’un cadeau qui coûte les yeux de la tête, quand je peux avoir un petit carnet qui coûte trois francs six sous, mais qui provient de tel endroit, à une histoire, se ressent au toucher de la couverture, au grain du papier. Il m’en faut très peu pour être comblée comme vous le voyez :)

IMG_7922

Comme la photographie vous l’indique, on trouve dans mon bagage cabine trois carnets, dont chacun à sa propre fonction. Celui de droite, c’est celui qui ne me quitte jamais, au quotidien. Je crois en être au TomeIV, et d’ailleurs celui-ci fut inauguré au premier janvier de cette année. Si vous saviez ce qui s’est passé durant cette soirée de la saint sylvestre, vous verriez que c’est un joli coup du destin, que d’avoir fini le précédent deux jours avant et devoir donc en entamer un nouveau en ce premier jour de l’année deux mille treize; et qu’en plus, à ce moment là, je n’avais que celui-ci sous la main…la couverture parle à elle seule ! Pour ce qui est de son contenu, vous l’ignoriez jusque là et vous continuerez à l’ignorer ! Jamais personne n’y a apposé ses yeux en dehors de moi, et ce n’est pas près de changer.

En ce qui concerne le carnet qui le jouxte, avec cette belle carte d’Europe; ce n’est autre que mon carnet aux bonnes adresses. Bonnes ou mauvaises d’ailleurs ! Les endroits à voir, activités à faire/découvrir, lieux pour manger etc. Je consigne tout dans celui-ci.

IMG_8070IMG_8101

Enfin, le troisième n’étant autre que mon fidèle Carnet de bord. Tout vagabond qui se respecte en à un et ne s’en sépare jamais ! D’ailleurs ce dernier peut se présenter de manières bien diverses. Simple carnet d’écrits, ou bien de dessins, de peintures, d’aquarelles, de simples mots…chacun à son expression qui lui est propre. L’essentiel étant de ne pas en perdre une miette. La mémoire n’est pas infaillible, et il est bon parfois de coucher par écrit des moments incroyables, qu’on ne voudrait pour rien au monde omettre, oublier. J’ai inauguré le mien en Norvège, si je ne me trompes pas, j’ai acheté ce dernier à l’aéroport d’Oslo, juste avant de m’envoler pour Kirkenes. Depuis, il est affublé de stickers de chaque endroit où je me rends. Un petit amusement et plaisir personnel, attestant de son côté international, incapable d’être rangé, restreint à une seule catégorie, un seul lieu; à l’image de sa propriétaire. :) Il me tarde d’ailleurs de le dépoussiérer et d’inaugurer une nouvelle page avec la Suède dans moins de deux mois !

D‘ailleurs, en parlant voyage, Suède, l’occasion est trop belle pour ouvrir une parenthèse avant de vous livrer plus bas une petite surprise…! La semaine dernière, souvenez-vous je vous parlais de mont saint Graal en terme de réservation de vols, pour trouver des vols moins chers Skyscanner ! Aujourd’hui, j’ai encore envie de vous en dire deux mots, car je suis en plein dans l’organisation de mon road trip en Suède de juin prochain, et j’ai découvert il y a peu quelque chose (à mon sens) de génial et révolutionnaire pour la vagabonde que je suis; et qui pour les moins frileux d’entre vous, pourrez vous être bien utile ! M’aventurant sur leur site, je découvre quelques fonctionnalités bien spécifiques pour comparer des vols et deux d’entre elles retiennent particulièrement mon attention. La première étant la comparaison de vols sur « Tout le mois », ce qui du coup laisse une marge plus grande et tenter au mieux de trouver la bonne affaire. Vous êtes encore plus flexible que cela sur vos dates ? Alors n’hésitez plus et optez pour l’option « Toute l’année ». La politique est la même, vous lui indiquer votre destination et ce dernier vous trouve les meilleurs prix sur une période encore plus grande. Bon, par contre c’est à double tranchant hein. Parce qu’à jouer ainsi, on finit par avoir envie d’accumuler les destinations et réservations de vols à bas prix !! Et au lieu d’en ressortir avec les billets qu’on voulait pour la destination que l’on cherchait, on en revient avec un autre petit week end réservé !

Cependant, là ou la révolution est totale, c’est dans le choix de la destination. Vous savez comme moi que vous désirez partir à tout prix mais ignorez où ? Laissez vous guider, et choisissez l’option « Partout » dans le choix des destinations. Le site vous affiche ainsi les destinations aux meilleurs prix, selon la période choisie. Pour ma part, cette perspective d’organisation de voyage chamboule complètement mon rythme établie. Jusqu’à présent, lorsque je m’attelle à mettre sur pieds un voyage, j’ai déjà la destination en tête ainsi que la période; et je me rends sur le site de Skyscanner pour trouver les vols les moins chers possibles. Or dans cette démarche, c’est tout l’inverse. On part du prix, pour trouver ensuite le vol et avoir enfin la destination. Pour les moins frileux et téméraires comme je le suis, que l’Inconnu attire, c’est juste le top ! La surprise est garantie, et on se retrouve à partir pour une destination à laquelle on aurait peut être pas forcément pensé, mais au vu du prix, c’est parfait et notre banquier nous remerciera :) Bon je vous préviens, là aussi, si vous allez vous aventurer dans cette petite fonctionnalité, vous risquez fort d’avoir du mal à la quitter sans une réservation à la clef ! La dernière fois, c’est un petit week-end prolongé pour la Lituanie qui m’a fortement fait de l’oeil !! Une chose est sûre, j’envisage très sérieusement d’organiser mon prochain voyage/week-end prolongé de cette manière là. J’aime être surprise et suis friande de tout ce qui sort des sentiers battus, alors nulle doute que je vais me régaler !

Avant de boucler cet article, qui finalement s’est révélé très personnel (!), je voudrais pousser un peu plus l’ouverture de la fermeture éclair de mon bagage cabine, tout en restant plus que jamais dans le domaine du voyage, en vous livrant ce que j’ai de plus précieux…

carnets de voyage

Si vous avez l’oeil, vous constaterez qu’un autre carnet à fait son apparition. Un de plus me direz vous, oui mais, un carnet à part. De loin, celui qui me représente le plus, témoigne de la richesse de mes voyages, de tous ces souvenirs qui se sont accumulés au fur et à mesure des vols, des destinations. Ce carnet est une boite à lui tout seul en fin compte. Et on ne dirait pas comme cela, mais il commence à peser son poids et avoir du mal à se fermer, la cordelette ne va pas tarder à lâcher. Pour la petite anecdote, je l’ai dégoté à Barcelone, dans ce qui n’est autre que le paradis des carnetovores ! Une petite boutique rue Baixada Llibreteria, PapirumLa devanture avait retenu mon attention en passant totalement par hasard par là, avec sa vieille boiserie, et quelle surprise une fois le pas de porte passé. J’ai bien cru ne jamais pouvoir en ressortir sans avoir acheté la boutique entière ! Mais j’ai su être raisonnable et me contenter d’un cahier et de ce carnet que vous voyez là. Mais que cache celui-ci ?

carnet de voyagecarnet de voyagecarnet de voyagecarnet de voyage

Ce dernier renferme tous mes souvenirs matériels que j’ai accumulé au fil de mes voyages. Ils commençaient à s’entasser dans une boite en métal; et plutôt que de poursuivre ainsi, j’ai eu l’envie de les consigner sur le papiers, me permettant du coup, d’apposer à côté de-ci de-là quelques mots. Des mots pour lier ces cartes d’embarquements, ces pièces, tickets de train/bus/bateau/musées et autres match de baseball et hockey :) Il y a la Roumanie, le Canada, New-York, Barcelone, La Réunion, Venise, la Norvège et bien évidemment, ma Polska <3 Qui vous l’aurez compris, au fil des nombreux allers-retours effectués ces trois dernières années, règne en maître dans ce carnet ! Il me reste à y glisser Berlin, avant que la Suède ne vienne noircir à son tour les pages qui lui sont dues.

Et vous chers lecteurs vagabonds, que peut-on trouver dans votre bagage cabine ? Quels sont vos incontournables/inséparables ? :)

25 comments

  • Tanguy

    juin 14, 2016

    Super article, j’adore voir le matériel que les personnes emportent en voyage. :)
    Concernant l’argentique, quels sont tes pellicules de prédilection ?

  • Mr.Swaggy

    juin 1, 2015

    Très chouette cet article!
    Pour mes carnets j’utilise les indémodables moleskine mais j’aime aussi utiliser des types de papiers un peu différents, comme des carnets de papiers marron. Lorsqi’on écrit et que l’on dessine, on obtient de jolis rendus en utilisant du noir…et du blanc!
    Pour les stylos, je ne peux plus me passer de ceux de la marque Muji. Je prends des billes à 0,38 mm. Un vrai plaisir!

    • Vagabondanse

      juin 2, 2015

      Merci Alex ! :)
      Je crois bien que les Moleskine sont indémodables et pour sur, une valeur indéniable !! En revanche côté stylo, je ne connais pas du tout ceux de Muji, il faudra que je teste ça ! Merci pour l’info ;)

  • Benjamin

    décembre 13, 2014

    Hey ! Superbe post, petite question tu parles de tes carnets mais pas de l’outil qui te permet d’écrire dessus ! c’est quoi comme crayon ? :)

    • Vagabondanse

      décembre 14, 2014

      Haha, merci Benjamin :) Je n’avais pas jugé important de le mentionner parce qu’il s’agit juste d’un simple stylo-feutre noir ! Mais si tu insistes, de la marque paper mate, pour être plus précieuse :) Je suis littéralement addicte de leur stylo-feutre noir !

      • Benjamin

        décembre 15, 2014

        Ahah t’es au top ! Si jamais tu connais d’autres articles même en anglais qui « déballe » leurs sac comme tu l’as fais je suis preneur :D, bonne semaine Samantha (et Jeremy) ! ;)

  • Robin Ferand

    octobre 1, 2014

    Super article! C’est toujours amusant (pour des curieux comme moi par exemple) de savoir ce qu’il y a dans le sac des voyageurs. Tout comme toi, je suis passionné de photographie et d’écriture. Et j’utilise aussi des tas et des tas de carnets! Tout ça pour te dire qu’il y a un autre paradis du carnet; Venise! Sur le Ponte Di Rialto, 2 à 3 boutiques successives remplies de carnets!

    • Vagabondanse

      octobre 6, 2014

      Je trouve cela vraiment amusant de voir ce que chacun peut emporter avec lui, ses essentiels qui ne le seront pas pour d’autres ! Une chose est sure, je prends note précieusement de cette adresse que je ne connaissais pas. Honte à moi à vrai dire, car pour être allée à Venise déjà et sur le pont du Rialto, j me demande vraiment comment j’ai pu passer à côté ?! Merci Robin ! :)

  • Anaïs

    janvier 3, 2014

    moi je cherche surtout le sac pour mettre tout mon bazard en vain .. ^^

    • Vagabondanse

      janvier 6, 2014

      Il est vrai, que c’est un bon début !! Et ce n’est pas une mince affaire, si on veut pouvoir contenir toutes nos affaires, mieux vaut trouver LE sac :)

    • Vagabondanse

      janvier 12, 2014

      Il est vrai, que c’est un bon début !! Et ce n’est pas une mince affaire, si on veut pouvoir contenir toutes nos affaires, mieux vaut trouver LE sac :)

  • Big Calm

    septembre 2, 2013

    Quels beaux carnets ! Je suis également une inconditionnelle mais les
    miens sont beaucoup moins remplis et jolis (il faut dire que je me lasse
    vite d’un carnet et je n’arrive pas trop à leur assigner un contenu
    spécifique à chacun tellement j’en ai !)
    J’ai cru comprendre que
    tu as donc effectué un voyage en Suède cet été. Tu as prévu de raconter
    ce périple ici ? Je suis une ex expatrié en Suède, ça me ferait chaud
    au cœur de voir ce pays raconté par quelqu’un d’autre. Aaaah, le soleil
    de minuit (gros soupir nostalgique …)

  • Cécile

    juin 30, 2013

    J’adore tes petits carnets, pleins de souvenirs en tout genre, c’est tellement agréable à relire :)

    • Vagabondanse

      juillet 3, 2013

      Merci beaucoup Céline ! Ton commentaire me fait sacrément plaisir :) Bienvenue par ici !

  • Angie

    avril 26, 2013

    La véritable question que je me pose est d’une futilité sans nom. C’est quoi ton sac ?
    (Bisous en passant <3)

  • Caro Hardy

    avril 18, 2013

    Je ne voyage plus que avec un bagage cabine (en fait un super sac à dos mais de taille normal). Ca a changé mes voyages.
    Je me suis aussi prêtée à l’exercice de le vider dans cet article http://carohardy.com/voyager-tres-leger-lultra-minimalisme/
    Bon prochain voyage en Suède. Je suis aussi une fan de Skyscanner.

    • samantha

      avril 21, 2013

      Il est vrai la conception du voyage change du tout au tout avec pour seul bagage, son sac à dos :) C’est une approche différente, mais que j’apprécie comme toi de plus en plus !!
      Il me tarde de renouveler l’expérience en Suède sous peu !

  • Cynthia

    avril 17, 2013

    J’ai été ultra surprise que Air Canada pèse mon bagage à main et surtout d’apprendre que la limite était de 10 kg! J’étais très juste et pourtant je n’avais presque rien!

    • samantha

      avril 21, 2013

      Je suis toute aussi surprise que toi ! Jusqu’à présent pour les vols effectués, on ne m’a jamais demandé de peser mon bagage à main, et fort heureusement d’ailleurs car je sais pertinemment qu’il faut qu’il fasse 10kg grand max, mais (avec tout ce que je me trimbale!!) il fait toujours plus ! Je continue donc de croiser les doigts à chaque enregistrement pour passer à la trappe de la pesée :)

  • Piotr

    avril 17, 2013

    Je suis entierement d’accord pour la superstition concernant le fait d’emmener tout son matos en cabine. Il y a certains qui fouillent et si le bagage principal est perdu, ma foi, l’essentiel est sauf :)

    • samantha

      avril 21, 2013

      Tu as raison Piotr, il y a aussi la question des fouilles potentielles. J’avais d’ailleurs eu la « jolie » surprise au retour de New-York en juin dernier, de découvrir à l’ouverture de ma valise (qui ne ressemblait plus du tout à la manière dont je l’avais faite avant de quitter la ville!) un petit mot des fédéraux m’indiquant que ma valise avait fait l’objet d’une fouille approfondie :o ! Manque de chance pour eux, en dehors d’un t-shirt des Mets, ils n’ont rien eu à se mettre sous la dent :)
      Ahhh la photographie, une belle passion certes, mais qui vous fait devenir superstitieux et craindre pour vos précieux !

  • Rory

    avril 17, 2013

    Merci pour le tip de skyscanner ! En tous cas ton sac doit peser une tonne entre les appareils photos, l’ordi et les carnets !!!

    Tu as bien du courage :) C’est une bonne idée de post en tous cas :)

    (et trop mignon la pochette de fringues de maternelle ^^)

  • Jules

    avril 17, 2013

    Article très sympa, une excellente idée ! Moi je suis un peu carnet, j’en avais un petit lors de mes derniers grands voyages avec des endroits et des établissements intéressants. Je ne pense pas que cela constitue un indispensable comme toi, mais je peux quand même comprendre. Ma chère et tendre a plusieurs carnets et craque souvent dans les papeteries « Regarde celui-là, il est joli ! » « Oui, oui, mais tu en a déjà cinq que tu n’as pas encore commencés… ». Sinon question appareil(s), ça fait deux ans que je ne me suis pas occupé de mon réflex argentique, je dois vraiment aller chercher des piles, mais quand tu n’es pas dans une ville assez importante, soit ils n’en ont pas « Ah c’est bizarre comme piles ça », soit elles coûtes aussi cher qu’une jolie pellicule… Mais avant, il était de la partie. Sinon j’ai mon réflex numérique que je trimballe partout. J’imagine la tête des douaniers, mais moi ça me choque pas du tout d’avoir trois, voire plus d’appareil, bien que je ne me contente d’un seul en ce moment. Les cartes mémoires et le chargeur sont également de la partie, j’ai pas envie que ce dernier s’abime dans la valise. Il y a également celui du téléphone, j’en ai déjà retrouvé cassé après un voyage en soute… Pour revenir à « l’addiction », tu as les carnets, moi c’est les cartes/plans/guides. J’en ai toujours au moins un(e) dans mon sac à dos. Après il y a les incontournables: portefeuille (qui ne se referme presque plus, tellement il y a de choses dedans…), passeport (que j’aime ouvrir tous les jours pour voire les tampons et les petites cartes des régions françaises (et oui, encore les cartes), des stylos, un livre, un journal et mon gel hydroalcoolique, oui je suis parano des microbes et une paire de lunettes de Soleil.

    • samantha

      avril 21, 2013

      Oh ! Merci beaucoup Jules de t’être prêté au jeu :)

      Ahh le fameux gel hydroalcoolique, je m’ajoute à ce club aussi ! ;) Mais comme dans certains pays/aéroports-douanes, ils ont tendance à ne pas trop apprécier, j’ai fini par le remplacer par un tout petit paquet de lingettes qui ne prend pas de place et qui est tout aussi efficace.
      Décidément, la passion des carnets à une tendance féminine prononcée ! C’est joli, cette passion des cartes :) Je t’avouerai que je suis un peu pareil en ce qui concerne le passeport; l’ouvrir de temps à autre et revoir ces différents tampons, se remémorer chaque voyage, destination…
      Puis-je me permettre de te taper sur les doigts en ce qui concerne le fait de laisser dormir pendant deux ans un appareil argentique ?! ;) Il est vrai, qu’une fois passé la barrière des grandes villes, il n’est pas aisé de trouver ce qu’il faut dans la limite du raisonnable surtout (!) car les prix peuvent flamber et nous faire bien vite déchanter =/. En tout cas, files donc trouver cette pile (tu as quoi d’ailleurs comme boitier ?), car tu verras que l’argentique en voyage, ca a tout de même un charme incomparable, que le numérique ne peut remplacer ou combler. A l’heure actuelle, quand bien même j’essaie d’être raisonnable dans le choix des boîtiers que je veux emmener en voyage, il y en a toujours un argentique. C’est obligé ! :)

      • Jules

        avril 28, 2013

        Avec plaisir !

        Je tends le bâton pour me faire battre… En fait j’ai deux boîtiers argentiques sans pile ‘:D Un Olympus OM40 et un Minolta XD7. Promis, je vais m’y pencher dans les prochains mois ! Sinon c’est vrai qu’ils n’aiment pas trop dans les aéroports, je vais devoir changer de techniques de parano. Je suis allé à New York avec une amie, elle voulait à tout prix que je prenne mon Minolta et j’avoue être content de l’avoir trimbalé. J’ai fait un article sur New York en N&B et en argentique ( http://rotdenken.wordpress.com/2013/01/30/jai-jamais-rien-vu-daussi-haut/ ), avec les plus beaux clichés réalisés.
        Au sujet des cartes, c’est ma copine qui lève les yeux au ciel lorsque je veux me rendre dans un office de tourisme ou une agence de transports en commun dans une ville pour récupérer un plan « Encore un ?! », juste retour des choses après la papeterie, où je fais la grimace quand elle me montre un nouveau carnet ;)

Leave a Reply