Skip to content

Quebec, à la découverte de ton terroir insoupçonné…

Quebec, à la découverte de ton terroir insoupçonné…

On sait le Canada vaste, mais on ignore à quel point le Quebec peut être une région riche de surprises ! J’en avais déjà eu un petit aperçu lors de ma venue en terre canadienne jonglant entre le Quebec et l’Ontario, il y a de cela près de cinq ans. Après plus d’un mois sur l’île de Montréal, l’appel du grand air se faisait de plus en plus sentir. Une semaine un peu moins chargée, un week-end allégé en charge de travail et le rendez vous est programmé. Par l’intermédiaire de l’association universitaire « la Clé des champs », voilà que M. se retrouve à la tête de l’organisation de cette sortie qu’elle intitulera « En route vers le vignoble… ». Un programme ficelé à la minute près qui nous promet une journée bien remplie et ou l’ennui sera à bannir !

Quebec, on the road

La découverte de la beauté d’une région appartient à ceux qui se lèvent tôt ! Ce jour là, nous étions six courageux à se retrouver au sud de Montréal, sur les coups de 6h45 afin de prendre le bus 96 de 6h58 précise (!) en direction de la petite ville de St Jean sur Richelieu, à environ une heure de Montréal. Chacun est encore un peu endormi mais à la fois excité de la folle journée qui nous attend. On n’est pas mécontent d’être en si petit comité finalement, cela permet de s’ouvrir d’avantage et de rencontrer de nouveaux visages. Cette sortie sera cosmopolite, quatre français, un franco-québécois (bien plus québécois à l’accent que français d’ailleurs!) et une mexicaine. A peine avons nous pris la route que la première belle surprise s’offre à nous, cet incroyable lever de soleil nous fait face, éblouissant derrière nous la ville encore endormie.

Quebec, on the road

Les kilomètres s’enchaînent au rythme des petites villes qui se succèdent, c’est un tout autre décor que nous découvrons alors. Peu à peu les champs s’intensifient et la vie se raréfie, le Quebec change de visage. Une petite heure plus tard nous voilà débarqués au beau milieu de la zone industrielle de St Jean sur Richelieu, où se trouve la gare routière (ne me demandez pas pourquoi!). Un silence de mort règne, enrôlé par cette brume matinale qui tient tête et s’accroche. On se met en route pour une petite heure de marche afin de gagner le centre ville et l’office du tourisme où nous avons rendez vous. L’atmosphère est vraiment fantomatique, nous traversons les quartiers pavillonnaires et nous délectons de cette vue bien mystérieuse, seuls les écureuils répondent à l’écho de nos pas, de nos rires qui nous réchauffent.

Quebec, St Jean sur RichelieuQuebec, St Jean sur Richelieu Quebec, St Jean sur RichelieuQuebec, St Jean sur Richelieu

Le brouillard commence à gagner de la hauteur lorsque nous arrivons à l’ancienne gare ferroviaire, vestige du premier chemin de fer canadien, ou prend désormais place l’office du tourisme. Moyennant 10$ pour la journée, la jeune fille présente nous remets nos fidèles destriers afin d’aller à la découverte du terroir de ce cher Quebec ! Mais avant de partir à l’assaut, on profite d’être en centre ville pour aller faire un petit tour au marché, déguster un peu de fromages si joliment proposés, de déambuler dans les petites rues; ainsi que de faire une virée au musée du Haut Richelieu qui jouxte la place du marché, afin d’y découvrir sa célèbre céramique. Une riche et belle collection !

Quebec, St Jean sur Richelieu Quebec, St Jean sur Richelieu Quebec, St Jean sur RichelieuQuebec, St Jean sur Richelieu

Après un excellent brunch au restau « Les bonnes sœurs », il est de temps de se mettre en chemin pour aller rejoindre ce dit vignoble qui nous attend. Le soleil est à son zénith, et on n’en revient pas d’avoir une aussi belle et chaude journée pour la mi-octobre. L’été indien est bel et bien installé au Quebec, et on le savoure avec grand plaisir ! Il nous faut emmagasiner un peu de chaleur et de soleil en prévision de l’hiver ! En fil indienne on enchaîne les bornes à un bon rythme, s’arrêtant de-ci de-là pour faire quelques photos.

Quebec, on the road Quebec, on the road Quebec, on the road Quebec, on the road

Qu’il fait bon de retrouver le fin fond du Quebec ! Cette campagne si douce, ces champs, cet air, cette légère brise, ces couleurs automnales. L’ambiance est bonne enfant, l’atmosphère si paisible, on a comme l’impression que la journée dure en réalité une semaine ! La route est un tant soit peu sinueuse, mais la règle d’or du Quebec, et plus généralement, au Canada, est respectée…c’est tout droit !! Après avoir longé la Montée Paradis, tourné à droite au petit pont, le vignoble nous tend les bras.

Quebec, on the road Quebec, le mas des patriotesQuebec, le mas des patriotes

La maîtresse des lieux en personne, France, nous accueille chaleureusement et nous invite aussitôt à se mettre dans le bain, au cœur même des vignes ! Les vendanges sont finies et les pieds mis à nu, mais fort heureusement pour nous, il reste une petite rangée qui est passée à la trappe. Ravis, nous ne nous faisons pas prier pour nous ruer dessus et savourer goulument ces quelques petites grappes tout en écoutant France nous conter cette incroyable et merveilleuse histoire dans laquelle, son mari et elle se sont lancés ! Il n’y a qu’à l’écouter, sentir cette passion qu’elle a au bout des doigts, pour comprendre l’importance que revêt ce domaine, aussi petit soit-il; quand la qualité et l’amour sont là, qu’importe la taille. Ils ont eu la folie d’acheter cette ruine qui jouxtait leur maison sur le terrain d’a côté, et je vous assure que lorsque l’on regarde les photos à l’origine, ce n’était vraiment qu’un tas de tôle en décomposition avancée (!); pour en faire ce lieu si charmant ♥. Je vous invite fortement d’ailleurs, à aller faire un petit tour sur leur site, si vous désirez en apprendre d’avantage et voir les photos.

Quebec, plans de vignes Quebec, le mas des patriotes

Les mains tachées et les lèvres bien violines, France nous invite à passer à la dégustation. Le cadre est incroyable ! Cette charpente de bois, ces meubles chinés et retapés par ses mains…le tableau est dressé ! Nous aurons le droit à un rosé, un blanc et deux rouges. Moi qui ne jure d’ordinaire que par le blanc, je fus plus que surprise par le rosé ! Doux et fruité, un mélange de saveurs inattendues. A l’inverse, le blanc me laissa de marbre, trop sec à mon goût. Quant aux rouges, tout deux différents, et une préférence pour le plus jeune. Un joli moment de partage et d’évasion à travers les papilles, que beaucoup eurent envie de prolonger en achetant quelques bouteilles ! En tant que bonne française raffolant du vin, je dois reconnaître que le Quebec n’est pas en reste ! Son palet se voit s’adapter à de nouveaux arômes, l’exercice n’est pas aisé tant on a tendance à s’enraciner à ses bonnes vieilles habitudes. Une fois qu’on a trouvé son vin, difficile de s’en défaire; mais la curiosité vaut le coup :)

Un dernier petit tour sur la propriété, l’occasion de montée sur la petite terrasse qui jouxte cette belle grange, et d’être surprise et ébahie d’apercevoir au loin…Montréal ! Si près, et à la fois, l’impression d’être si loin. Ah, ce Quebec…

Quebec, le mas des patriotes Quebec, le mas des patriotes

La fin de journée approche, nous remontons à vélo et dévalons les quelques bornes qui nous séparent de la ville. Le temps de rendre nos fidèles destriers et il est l’heure de se remettre en route pour la gare routière. Une petite avance sur l’horaire initiale qui nous laisse savourer d’avantage ce retour au soleil couchant. Le calme est revenu, l’air commence à se faire un peu plus frais. Le soleil décline à une vitesse folle, le temps d’immortaliser cela par quelques photographies et la nuit nous engloutira peu avant notre arrivée à la gare.

Quebec, St Jean sur Richelieu Quebec, St Jean sur Richelieu Quebec, St Jean sur Richelieu Quebec, St Jean sur Richelieu

Fort heureux de cette belle journée, on se dit que ce serait bien trop dommage de la finir chacun de notre côté, alors comme pour prolonger un peu plus le plaisir, affamés par les bornes à vélo et la marche, nous finirons à notre retour à Montréal, par une poutine ! Je n’en avais pas remangé depuis la dernière fois ou j’étais venue et autant vous dire, qu’elle n’a pas pris une ride ! Après quoi, la soirée s’est achevée autour de quelques verres chez Mathieu, le franco-québécois qui nous a fait goûter et partager un peu de culture locale ! La découverte du cidre de glace (une TUERIE qui se boit comme du petit lait!!) et des fous rires déclenchés au rythme des petites vidéos de « Fiston » , je ne saurais trop laquelle vous indiquer, tant il faut toutes les voir !! Tant ce n’est qu’une petite merveille ♥ Un conseil ? Les deux sont à consommer sans modération :)

Ps : cette virée bucolique m’aura permise, comme vous l’aurez constaté, de tester une nouvelle pellicule argentique périmée ! L’ektachrome 100 pp. Je ne suis pas mécontente du rendu :)

6 comments

  • xelou

    octobre 28, 2013

    Tes photos sont absolument superbes <3, j'espère avoir la chance de voir la même chose <3

    • Vagabondanse

      novembre 4, 2013

      Merci Alex’ ! Je ne peux que te le souhaiter :) C’est vraiment un chouette moment que de pouvoir s’immerger ainsi dans le terroir local !

  • Jeremy Janin

    octobre 28, 2013

    Raaah ces photos sont juste complètement dingues, le rendu de l’Ektachrome est juste dément… et la lumière que tu as eu :O ça avait l’air dingue comme sortie. Vite la suiiiiite :)

  • katia

    octobre 28, 2013

    C’est toujours cette impression de se glisser dans les pages d’un livre illustré, on reprend le livre là où on l’avait laissé, on entame un nouveau chapitre rempli de nouvelles anecdotes, de nouvelles virées, de nouveaux paysages.C’est chaque fois un plaisir de se laisser glisser dans tes articles et de s’évader le temps d’un instant :)

    • Vagabondanse

      novembre 4, 2013

      Katia…tu décris avec une telle justesse les choses ♥ c’est fou ! Que tes petits mots me manquaient. Je suis plus que ravie de te voir par ici :) Merci MERCI merci !!

Leave a Reply