Skip to content

This was Sweden : Bilan d’un road trip sans fin, d’une aventure humaine hors du commun !

This was Sweden : Bilan d’un road trip sans fin, d’une aventure humaine hors du commun !

Il y a un an presque jour pour jour, nous décollions de Paris pour un road trip de trois semaines à travers la Suède. Trois semaines pour rallier Copenhague à Abisko.

Suède

On a pris nos gros sacs et on a foncé, on a avalé les kilomètres en avion, en train, à vélo, à pieds, ou encore en bateau. Près de 3000 kilomètres engloutis. 3000 kilomètres d’aventures, de découvertes, de déconvenues, de rencontres, de rires, de pleures, de défis. 3000 kilomètres qui ont marqué nos vies.

Suède (1)

Un road trip éclectique à l’image du trio que nous sommes. Partir seul est une sacrée aventure, le faire à trois l’est tout autant si ce n’est plus. On s’est construite mutuellement, on a vu les liens entre chacune se conforter, se renforcer ou encore se créer. Leur brin de folie a compensé mon anxiété.

3000 kilomètres à sillonner un pays totalement inconnu et finir par le comprendre comme si nous en étions originaires. 3000 kilomètres de souvenirs et aucuns regrets, puisqu’avec le temps, on finit par rire des aléas survenus en cours de route, comme cette nuit improvisée sur cette plage de Mora, frigorifiée dans des duvets n’étant pas fait pour dormir dehors sans tente ni matelas de sol ! Cette série de photos, nos « Daily photos » qu’on a essayé d’immortalisé à chaque moment, pour se souvenir. Aujourd’hui on sourit on regardant l’évolution tout au long du voyage !!


Ô oui, c’est certain, on se souviendra de bon nombre de choses durant ce road trip, mais l’une d’elle est incontestablement cette aventure humaine que nous voulions donner à ce voyage et qui fut bien au delà de ce que nous pouvions envisager ou espérer. Toutes ces rencontres, grâce à Couchsurfing, sur le bord de la route, dans la cuisine de cette auberge à Abisko, autour d’un barbecue sous un soleil de minuit, et j’en passe. Ils furent tour à tour Signe, Pontus, Florian, Pat, Fanny & Martin & Lucia, Owe, Lasse, Daniel, Miso, Enzo, Erik et bien d’autres.

On se souvient de chaque moment avec chacun d’eux, de chaque trait de caractère. Chacun à leur manière nous enseignèrent leur Suède, nous montrèrent une facette différente de leur pays, nous partagèrent leur perception de ce dernier.

Chacun à sa manière a écrit et construit ce voyage avec nous. Nous en avions tracé les grandes lignes, à travers l’itinéraire et les différentes étapes; mais la page demeurait blanche quant a ce qui allait se passer dans chacune d’elle. Nous leur avons tendu le stylo et ils l’ont accepté avec plaisir, autour d’une part de gateau à la cardamone, d’une discussion photographique, d’un cours de cuisine, d’une balade en vélo et j’en passe. Sans chacun d’eux, ce voyage aurait perdu tout son sens.

Ils furent des tranches de vie, parfois furtives, mais non moins intenses. Des rencontres que l’on croit éphémère, des moments partagés que l’on pense figés dans un espace temps; mais qui parfois s’exportent et nous reviennent à la figure sans qu’on ne s’y attende, sans qu’on n’y soit préparé. Vous lui lancez une bouteille à la mer, en sachant pertinemment qu’elle n’arrivera jamais jusqu’à ses cotes, qu’il l’attrapera peut être finalement mais l’entreposera au fin fond de sa cave, sans songer un seul instant qu’il l’agripperait entre ses mains et l’ouvrirait.

A peine quelques semaines après être rentrée à Paris, le téléphone sonne et le monde s’arrête. Un simple message sur la boite vocale, ni plus ni moins, pour nous faire écarquillés les yeux et avoir un sourire grand comme ca. Il est là, à Paris pour quelques jours avec sa “girlfriend” et il veut nous voir, nous revoir.

Quelques semaines plus tôt, un papy s’arrête sur le bord de la route, en plein milieu de nulle part. Le sourire jusqu’aux oreilles et le coeur au creux de la main, il n’hésite pas à aller piocher dans ses lointains souvenirs quelques notions d’anglais pour nous parler, et nous embarque dans sa voiture sur près de 250 bornes. Nous pourrions être ses petites filles, et c’est surement cela qui a créée un climat si affectueux et tendre de sa part. Il s’est livré à nous, a tenu à nous montrer le petite appartement ou il est né et ou ses parents ont vécu, nous faire rencontré son beau-fils, nous amener dans cette fameuse et importante mine de Falun et j’en passe. Nous étions trois parfaites inconnues et pourtant, il s’est occupé de nous, s’est préoccupé de nous comme si nous étions sa famille. Une tranche de vie que nous avions tenu à immortalisé par ce portrait, tous les quatre, juste avant de lui glisser sur un petit bout de papier nos numéros de téléphones et nos adresses, comme ça, sans penser un instant qu’il les garderait si précieusement.

Cette fois-ci, c’était à lui d’être dans notre pays, dans notre ville. On avait marqué son trajet de retour après un week end chez sa fille, étions entrés dans sa vie sans crier gare et il semblai déterminer à ne pas vouloir que nous en sortions. Il était à Paris et désirait plus que jamais nous revoir, nous présenter sa girlfiend dont il nous avait tant parlé. C’était surréaliste, impensable, le monde était-il si petit ? On a sauté dans le métro avec C. et voilà comment nous nous sommes retrouvés du côté de Montparnasse, attablés à la terrasse de ce café, avec lui, à des kilomètres de chez lui, chez nous, dans notre ville.  La boucle était bouclée. ☺

This was Sweden… 3 semaines de road trip à travers la Suède. 18 articles que vous pouvez retrouvr ici et ici à vous conter cette belle aventure; à vous faire découvrir ce bout de Scandinavie, vous donner envie d’y aller à votre tour. Ce voyage n’aurait pas était sans eux et sans elles deux; mais aussi grâce aux conseils et avis de N. et de L. Mais le récit de ce dernier au cours des derniers mois n’aurait rien était sans Vous, sans cet engouement constant, cette attente à chaque nouvel article, et tous vos commentaires, vos petits mots. Le carnet s’est étiré, les aléas de la vie quotidienne m’ont empêché de le boucler comme je l’aurais souhaité, mais qu’importe, vous avez été là et je vous en remercie infiniment. ☺

Le carnet de voyage “This is Sweden” se referme ici, mais un prochain s’ouvre bientôt ailleurs; vers de nouveaux horizons, sur une nouvelle partie du globe…

16 comments

  • Capitaine Rémi

    novembre 16, 2016

    Super ce récit pleins d’émotions et d’images. Je cherchais des information sur l’autostop en Laponie et je suis tombé sur tes articles, je viens de perdre 1 heure :p
    Je suis en train de préparer mon prochain défi en autostop et mon but est d’en faire en Laponie cet hiver. J’espère que je ne vais pas galérer et qu’il ne fera pas trop froid hihihi

    PS : J’ai écrit un énorme dossier sur l’autostop et je me suis permis de faire un lien vers cet article : http://capitaineremi.com/guide-autostop-conseil-pratique-1768/

    • Vagabondanse

      novembre 26, 2016

      Hey merci beaucoup Rémi pour le clin d’oeil ;) !
      Quel projet ambitieux dis donc que tu as la ! Pour un défi c’est un sacré défi. Nous avions eu quand même un peu de mal à faire de l’autostop en Suède, car ce n’est pas si courant comme pratique dans le pays. Alors chapeau si tu réussis en hiver et en Laponie qui plus est !! Je serais curieuse de lire ton retour à ce sujet :)

  • Katia

    octobre 20, 2014

    J’ai suivi avec attention ce road trip, guettant chaque fois impatiemment la suite de cette belle aventure humaine, de ces belles rencontres,de ces anecdotes qui donnent toujours l’impression d’être là avec toi, avec vous, sillonner et parcourir tous ces kilomètres.Et puis, en cours de route, j’ai eu la tête ailleurs et bien occupée, je prends enfin le temps de venir rattraper mon retard, et c’est toujours avec un tel plaisir que je me glisse dans tes mots, que je m’émerveille devant tes photos, que je te suis là où tu nous emmènes comme tu sais si bien le faire :)

  • Big Calm

    août 2, 2014

    J’arrive après la pluie …
    Au risque de me répéter, c’était un super récit de road-trip ! Les retrouvailles à Paris avec le papy avaient l’air d’être émouvantes … Il avait l’air adorable en tout cas :-)
    Je trouve les « selfies » supers, assez communicatif de ce qu’a pu être quotidiennement cette aventure de groupe.
    Très bonne continuation Samantha :-)

    • Vagabondanse

      août 5, 2014

      Qu’importe d’arriver après la pluie ?! Mieux vaut tard que jamais après tout :) saches que ta fidélité a ce road trip, tes petits mots a chaque article m’ont fait drôlement plaisir et chaud au coeur a chaque fois ! Alors merci beaucoup :) En espérant que mes prochaines aventures te tentent tout autant que la Suède !

      • Big Calm

        août 11, 2014

        Plaisir partagé ;-)
        Oui oui, je ne comptais pas m’arrêter aux récits de tes aventures en Suède. Je découvre d’ailleurs tes anciens articles (notamment sur la Pologne … et il y en a beaucoup :-D) et guette l’arrivée des nouveaux, sans pour autant commenter à chaque fois. Un vrai sous-marin !

  • Retour du Monde

    juillet 8, 2014

    Je pense que j’étais passé à côté de cette conclusion, de ce bilan, de ce road trip que j’ai suivi par procuration mais avec au combien de plaisir. La satisfaction de voir des paysages qui me sont familiers, et surtout de voir trois personnes allez de l’avant toujours et dans tous les sens du terme.
    C’est un bien beau voyage que vous avez fait là mesdemoiselles et le sourire sur vos visages ne saurait me faire mentir ! On veut la suite maintenant…comment ça c’est déjà terminé ? ;)
    W.

    • Vagabondanse

      juillet 8, 2014

      WOW ! Infiniment merci W. :) Qu’importe de passer à côté le jour même, on finit par tomber dessus un jour ou l’autre, après tout, cela ne pressait pas. Tu as été fidèle tout au long de ce carnet et j’en t’en remercie grandement. En fanna de pays givrés, j’ai forcément eu une pensée pour vous en le bouclant, et en l’écrivant tout au long à vrai dire. Je me souviens encore de votre carnet à vous, de ces images de Kiruna sous la neige et de mon étonnement d’y avoir mis les pieds sous un soleil radieux ! Haha. Sincèrement, tes mots me touchent. Ce voyage à représenter beaucoup plus qu’il ne le laissait présager, aussi bien pour chacune de nous trois que pour notre amitié réunie.
      Il n’en est peut être pas question tout de suite, mais oui, j’espère bien qu’il y aura une suite un de ces jours… !

  • MICHEL ABRAHAM

    juin 9, 2014

    Bonjour,
    sympa cette histoire avec le papy!!
    au plaisir de vous lire dans d’autres aventures!
    cordialement

    • Vagabondanse

      juillet 7, 2014

      Michel votre fidélité tout au long de ce voyage m’a fait chaud au coeur ! Merci beaucoup :)
      Je ne suis en effet pas prête d’oublier Owe <3 Quelle rencontre ! Au plaisir de vous compter toujours par ici pour mes nouvelles aventures ?!

  • Xel0u le l0up

    juin 9, 2014

    Quel beau voyage !

    • Vagabondanse

      juillet 7, 2014

      Ah ca oui, une belle claque ! :)

  • Kams

    juin 7, 2014

    Hello,
    Merci pour ces articles qui m’ont donné les larmes aux yeux, à moi qui ne rêve que de partir sans savoir si je pourrais le faire. J’espère que toi et tes amies auront encore beaucoup d’aventures semblables dans vos vies !

    • Vagabondanse

      juillet 7, 2014

      Infiniment merci pour ce commentaire ! C’est touchant de voir à quel point mon article a pu chambouler un petit peu, autant qu’il m’a chamboulé à écrire et ainsi à revivre :) MERCI !

  • Rory

    juin 6, 2014

    Cet article est trop chou <3
    Toutes ces chouettes "selfies" ça rend vraiment l'aventure plus humaine et en tout cas me donne une banane jusqu'aux oreilles !
    Que de rencontres dans ce beau road trip, et de liens noués avec ce gentil papi :)

    Des bisous, vivement les récits de ce trip américain !

    • Vagabondanse

      juillet 7, 2014

      ô ma Rory comme ton petit mot me fait plaisir !!! On s’est tellement marré avec ces selfie, et au final mis bout a bout ca nous fait encore plus sourire :) Un sacré souvenirs !

Leave a Reply