Skip to content

This is Sweden : Stockholm et ses îles !

This is Sweden : Stockholm et ses îles !

Troisième réveil à Stockholm. On peine à réaliser que le road trip touche à sa fin et que demain nous serons dans l’avion pour Paris. Déjà trois semaines à sillonner le pays du sud au nord, pour finalement boucler la boucle à Stockholm.

Stockholm

Ce matin là, Erik a la gentillesse de nous conduire de Sollentuna jusqu’au centre de Stockholm. A notre grande surprise d’ailleurs, puisque nous lui avions juste demandé de nous déposer à la gare de Sollentuna, nous évitant ainsi de prendre le bus depuis chez lui pour y arriver. Il nous déposa sur l’île de Djurgården, ou nous projetions de passer une bonne partie de la matinée.

La journée s’entama dès l’ouverture du Vasa Museet. Nous n’avions pas spécialement pensé à ce dernier initialement, mais après en avoir parlé à Erik et lu quelques lignes dans notre guide, il semblait vraisemblablement incontournable. En effet, quelle surprise ! Une fois les affaires au casier de l’entrée, on se retrouve face à ce mastodonte, le Vasa, qui pris les flots mais sombra tout aussi tôt en plein port de Stockholm. L’épave est restée endormie pendant 333 ans au fond de l’eau avant d’être remontée à la surface en 1961. Quand on sait que près de 98% de cet incroyable vaisseau est original…il y a de quoi avoir les yeux écarquillés et émerveillés ! On se laisse facilement prendre par l’histoire de ce mastodonte au fil des étages du musée, du petit film projeté; des différentes vitrines exposant ce qui a été retrouvé, aussi bien des objets que des restes humains; on en apprend plus sur les conditions de vie, ce qu’était la Suède au début du 17ème s. etc. Pour sûr, à ma grande surprise, ce fut un coup de coeur !

On s’est laissé prendre au jeu par la mystérieuse histoire du Vasa, et n’avons pas vu les heures filer ! Il est déjà 11h lorsque nous quittons le musée et nous mettons en route pour découvrir cette curiosité qu’est Skansen. Il s’avère qu’il s’agit littéralement d’un musée (vivant) en plein air, sortie de terre en 1891 afin de faire état du mode de vie en Suède durant les siècles passés.

Le concept peut surprendre face à ce « walt disney » des temps anciens; mais une fois à l’intérieur, une fois la surprise retombée et le constat que ce n’est pas une blague; on finit par se faire à l’idée et s’y intéresser, on cherche à prendre part à cette vie figée dans un siècle passé. Il y a une telle ferveur d’une maisonnette à l’autre, d’une activité à une autre. On se presse à la boulangerie pour se délecter des délicieuses pâtisseries. On se laisse attendrir par cette petite mercerie et son journal sur le comptoir, bloqué à la même date ou le temps s’est arrêté, deux siècle en arrière.

On s’aventure au gré de ces petites rues pavées, au croisement de ces gens en tenue d’époque. On ose s’aventurer dans les maisons, grimper les escalier, pousser la porte des ateliers et se faire prendre au jeu. Je me souviens de cette dame si habile de ses mains avec son tour de potier, ou encore de celle-ci, concentrée sur ses mains, de cette passion et concentration qui transpiraient sur son visage, ce plaisir de nous faire partager son savoir. Pour sûr, Skansen est une expérience à part. Le domaine est vaste et nous n’en avons vu qu’une partie, nous ne sommes pas allées jusqu’au zoo.

Nous quittons Skansen avec un sentiment mitigé, pour aller flâner le long de Strandvägen, sur les quais en direction de Nybroviken. Le temps est au beau fixe et nous laisse présager de la belle après-midi qui nous attend sur les îles au large de Stockholm. On prend peu à peu goût à ce paysage que nous offre Stockholm, cette omniprésence de l’eau, ces embruns marins, passer d’une île à l’autre tout en restant au coeur de la ville. Si à Montréal on oublie vite le fait de vivre en réalité sur une île, à Stockholm, l’effet est tout autre, on y pense où qu’on aille !

13h30, nous levons l’ancre de Stockholm pour une traversée d’une heure trente, en direction de l’île de Vaxholm, à l’Est. A nouveau, l’occasion est idéale pour découvrir Stockholm sous un nouvel angle, depuis la mer. On observe cette architecture typique arborer le pourtour du port et peu à peu s’effriter au fil de la sortie de celui-ci. De petites rives aux maisons traditionnelles de bois rouge viennent s’opposer aux constructions modernes qui dénature le front de mer. De gros blocs de condos qui n’en finissent plus. Nulle doute que la vue depuis ces derniers doit être idyllique, mais une fois sur l’eau, il en est tout autre malheureusement. Un portrait contrasté de Stockholm, mais la ville est ainsi, arrimée à ses traditions et son identité, mais rattrapée par les enjeux économiques et fonciers.

A peine le pied posé à Vaxholm, que nous cherchons par tous moyens à fuir les touristes et s’engouffrer dans les petites ruelles de l’île. Nombreux sont ceux à chercher la « plage », par ce temps radieux et ces températures qui n’en finissent pas de grimper ! Tant mieux pour nous, pour pouvons profiter pleinement des belles surprises que nous offres la balade. A nouveau, le coup de coeur est immédiat ♥ La Suède nous a réservé de belles surprises tout au long de ce voyage, et nulle doute que l’île de Vaxholm en fut une ! Le ressenti fut le même qu’à Göteborg, toutes ces maisons colorées, ces petits jardins plus mignons les uns que les autres, ces rebords de fenêtres savamment décorés et j’en passe.

On se faufile, on contourne, on grimpe quelque peu et puis au détour d’un virage un peu serré, on atterrit au creux de ce petit port, au bout de ce ponton de bois. Le cadre est on ne peut plus calme et plaisant. Le temps de faire quelques photos et on repère bien vite un petit sentier à travers les quelques arbres et le sable qui se fait sentir. On guette les clapotis de l’eau au fur et à mesure qu’on se rapproche et on envie quelque peu ces enfants qui se baignent, tant la chaleur devient écrasante !

On se laisse porter par nos pieds et notre folle envie de vouloir faire le tour de l’île tant elle recèle de petites merveilles. Belle utopie mais qu’importe, on cherche avant tout à gagner du temps, à repousser ce dernier, l’étirer autant que possible pour profiter plus que de raison de ce bel endroit, car on se rend bel et bien compte que tout est en train de prendre fin et qu’il ne s’agit que d’une question de quelques heures. Les coeurs sont serrés mais on ne dit rien.

Non, chacune garde pour elle, jusqu’à ce qu’on se pose sur ce ponton, non loin du débarcadère ou nous reprendrons le bateau quelques minutes plus tard. Une pause et l’occasion de tirer un bilan sur ces trois semaines qui viennent de s’écouler, tous ces kilomètres parcourus, près de 3000; toutes ces rencontres faites aussi bien sur la route que grâce à Couchsurfing, les confidences, les silences de chacune, les liens qui se sont créés, renforcés. Trois semaines…

Il est environ 19h30 lorsque nous regagnons Stockholm, le coeur lourd de mettre un point final à cette incroyable journée, a ce road trip suédois complètement fou, mais nous sommes plus qu’enchantées de le faire de cette manière ci. Nous avons entamé ce voyage en compagnie de Signe à Copenhague, et nous allons le boucler à Stockholm avec Erik. :) Après quelques courses, nous le retrouvons pour partager ce dernier repas avec lui, cuisiner tous ensemble et poursuivre à se découvrir l’un et l’autre. Nous lui parlons de la France, il nous parle de la Suède, des récents événements dans les banlieues de Stockholm, de cette ferveur que le pays tente d’insuffler depuis quelques années et qui était inexistante jusque là, bien qu’en vérité visiblement, nombreux suédois encore fêtent bien plus la fête nationale de Norvège que celle de Suède !  Une belle soirée, un beau point final apposé tous les quatre, toutes les trois à ce carnet suédois This was Sweden

Ps : Si vous ne deviez en retenir, qu’une et une seule photographie; laquelle choisiriez vous et surtout, pourquoi ? Survolez là et donnez moi son numéro et racontez moi !

8 comments

  • LaRoux

    juin 2, 2014

    toujours un plaisir de te lire, même si je ne prend pas la peine de toujours écrire un commentaire :$

    • Vagabondanse

      juin 6, 2014

      C’est l’intention qui compte Amélie :) et puis tu sais, je ne suis pas mieux ! Je te suis assidument mais ne commente pas :3

  • ABRAHAM MICHEL

    juin 2, 2014

    Bonjour
    merci beaucoup pour ce partage,
    j’ai passé un merveilleux moment, à vous lire et regarder les photos d’un pays que j’aime beaucoup et que j’ai découvert il y a de nombreuses années.
    Je choisi la 57 pour la beauté de ces maisons.
    Au plaisir de vous lire
    Michel

    • Vagabondanse

      juillet 13, 2014

      Je peux aisément vous retourner le compliment Michel ! Toujours un bonheur que de lire vos commentaires :) Ahhhh ces maisons suédoises elles ont la cote décidément !

  • Big Calm

    juin 1, 2014

    La 58 ! Oui, j’ai un gros gros faible pour les maisons suédoises :-)
    Eh bien c’était un sacré carnet de voyage, merci à toi de nous avoir fait partager ça. Personnellement, j’ai pu découvrir des endroits que je connaissais pas, un chouette voyage à travers tes photos et tes mots.

    Bonne chance pour le nouveau road-trip que tu dois tout juste entamer à l’heure qu’il est.

    Julie

    • Vagabondanse

      juillet 13, 2014

      Un grand merci pour ta fidélité Julie, cela m’a fait chaud au coeur, vraiment :) Je suis plus que ravie que le carnet t’ait autant enchanté ! En espérant que cela te donne des idées pour de futures escapades ;)

  • Xurbie

    mai 31, 2014

    C’est juste magnifique… une merveilleuse destination pour une escapade enrichissante !

    • Vagabondanse

      juillet 13, 2014

      Ô que oui ca l’est, et je crois encore que c’est peu dire :) !

Leave a Reply