Skip to content

This is Sweden : Goteborg, à la découverte de tes ruelles pavées et colorées !

This is Sweden : Goteborg, à la découverte de tes ruelles pavées et colorées !

Goteborg, à peine arrivées qu’il est déjà temps de te quitter. On dit souvent que ce qui est court n’en est pas moins intense. Tout juste 48h sur place, est déjà incontestablement un gros coup de coeur pour Goteborg. ♥ Nous avions été conquises dès notre arrivée par la chaleur humaine de notre hôte, aux anges en découvrant la beauté de ses îles, et aujourd’hui nous allions confirmer cela avec la découverte de la ville.

Goteborg

Le réveil est bien difficile, et ce n’est pas sans un brin de tristesse que nous quittons Pontus, avec en guise d’au revoir, la bise française et une chaleureuse accolade. Le coeur est serré et les larmes au coin des yeux ne sont pas loin; car une rencontre pareille, vivre autant, si intensément, en un laps de temps si condensé, c’est juste improbable dans une vie. Et pourtant…! Un au revoir avec la promesse de revenir très vite; car la frustration est grande de ne pas rester plus longtemps, de ne pas pouvoir faire/voir tout Goteborg; et puis il nous l’a promis, la prochaine fois il nous emmènera faire un tour en mer sur son bateau !

Goteborg Goteborg Goteborg Goteborg

Nous enfilons nos sacs sur nos dos, tel trois Franklin la tortue (!) et sautons dans le tram pour rejoindre le centre ville, car l’appart de Pontus en était un peu excentré. L’occasion à nouveau de « frauder ». Oui, je sais, ce n’est pas bien. Mais on a beau avoir mis toute notre bonne volonté pour comprendre comment fonctionnait le tram et les tickets…rien n’y a fait ! Il n’y a toujours pas de contrôleurs ce jour ci non plus, alors tant pis, on joue nos touristes ignares (et on fait des économies !).

Goteborg Goteborg Goteborg

On longe le canal pendant un petit moment avant de traverser et de s’engouffrer dans les petites rues pavées et les maisons pittoresques du quartier de Haga. Le coup de coeur est immédiat. L’heure est encore bien matinale, et la vie s’éveille doucement, on en profite pour flâner et apprécier cette architecture, cette chaleur qui s’y dégage.

On ne pouvait décemment pas venir à Goteborg sans aller faire au moins un musée; on entendait d’ici les réprimandes de nos chers supérieurs et professeurs émérites gronder !! Ce matin, la divergence se fait jour et l’équipe se sépare. M. part seule à l’assaut du Stadsmuseet, musée municipal de Goteborg; tandis qu’avec C. nous nous rendons au Konstmuseum, musée des beaux arts de Goteborg. Ce dernier, se trouvant à l’opposé du quartier Haga, on décide de s’y rendre à pieds malgré le poids de nos sacs sur le dos. Une belle occasion de découvrir la ville, et d’y trouver quelques similitudes niveau architectural, avec San Francisco. Je n’ai pas encore eu la chance d’y mettre les pieds, mais de ce qu’on a pu m’en conter et montrer, il y a une ressemblance à souligner.

11h tapante, nous faisons l’ouverture du musée ! Autant vous dire qu’il n’y a pas foule, et c’est tant mieux !! Nous ne sommes pas mécontentes de déambuler dans cet immense musée…nous retrouvant dans bon nombre de salles et d’étages…seules !! Petits plus, l’entrée est gratuite pour les moins de 25 ans ! La visite s’entame dès le rez de chaussé avec une expo photo « New Nordic Photography » très belle, à la muséo très bien pensée; on y découvre divers artistes et divers styles visuels. Après quoi, nous filons direct au 6ème étage afin de visiter le musée en redescendant les étages au fur et à mesure. Au vue de la taille, on commence bien vite à être frustrées de ne pouvoir passer autant de temps qu’on le souhaiterait afin de s’imprégner au mieux de chaque salle, tant le musée est riche et vaut amplement le détour !! Une petite merveille, et ca faisait bien longtemps que je n’avais pas été aussi conquise, après le Louvre, c’est dire ! Seul bémol, l’agencement des œuvres au sein des salles. On a eu bien du mal à y comprendre une quelconque logique chronologique. Malgré tout, une belle surprise d’y voir accrocher à nouveau, des œuvres de mon cher amour Edvard Munch. ♥ Avoir le plaisir de découvrir de visu des œuvres, comme « L’enfant malade » de 1886, sur lesquelles on à tant planché au cours des deux dernières années; croyez moi, c’est quelque chose !

13h30, il est temps de retrouver M. pour la pause déjeuner. Pour l’occasion, retour au chouette quartier Haga ! L’ambiance est toujours conviviale, mais bien plus animée, ca se bouscule en terrasse pour une petite place au soleil. On opte pour le Caféva, au cadre tout mignon et aux délicieux choix de la carte ! On a eu grand mal à choisir tant tous les petits cafés restos de la rue, tant ils nous ont tous fait envie !!

L‘après-midi s’entame et il est déjà l’heure de prendre la direction de la gare pour entamer notre Pass InterRail et effectuer notre tout premier voyage en train ! Pour l’occasion nous allions relier Goteborg à Örebro. L’horaire était fixée en avance, nos hôtes nous attendaient, et nous ne pouvions nous permettre de tenter le diable en se frottant à l’auto-stop. A peine arrivée en gare de Goteborg, que l’on sent l’excitation nous gagner à l’idée de reprendre à nouveau la route, de poursuivre le tracée que nous avions progressivement dessiné depuis janvier dernier. Inaugurer le train suédois grâce à ce pass InterRail, la clef de ce voyage en Suède, de cette remontée en direction de la Laponie.

Nous grimpons à bord du train de la compagnie SJ, et prenons place à bord d’un train plus que spacieux et confortable; même si, cela reste en dessous du bus que nous avions eu pour arriver à Goteborg !! A la différence de la France, la ponctualité et le respect des arrêts entre deux gares, est plus que de rigueur ! Nous avons de quoi prendre exemple !
Ce premier trajet en train, bien que relativement court au final, sera l’occasion de s’immerger pour de bon au coeur des terres suédoises, de rentrer dans le vif du sujet, du pays. De jolies et vastes forêts, des lacs, des villages et j’en passe…le tableau prend forme, et je suis comblée !

 

Après quelques haltes, et un peu moins de 3h de train plus tard, nous débarquons à Örebro, où nos hôtes ont la gentillesse de venir nous chercher. Encore emballées par la belle complicité et amitié avec Pontus, on est quelque peu déroutée par le premier contact avec Fanny et Martin, bien plus réservés. On ne tire pas de conclusions trop hâtives, mais on a encore plus un petit pincement au coeur d’avoir quitté Pontus (& Florian, & Pat’). Avant de prendre la direction de la maison, on passe faire un tour au supermarché afin de faire deux trois courses pour les deux jours qui arrivent et notamment pour manger le soir même, car eux ont déjà dîné. S’il y a bien un des traits caractéristiques des Suédois auquel on a eu grand mal à se faire (et on ne s’y est jamais fait!!) c’est bien l’heure du souper ! Ils ont pour habitude de manger très tôt et de prendre une collation sur les environs de 21h; le fameux… Fika !!! Ca par contre, on l’a totalement adopté ! :D C’est un peu une religion en Suède, le Fika se prend aussi bien en cours de matinée, qu’en milieu d’après-midi ou en début de soirée. Parfait, on ne dit pas non à manger et gouter local !! ♥

Fanny et Martin habitent en périphérie d’Örebro, à Brickebacken, un joli petit quartier résidentiel; qui d’après eux sont les « HLM » d’Örebro; on tombe un peu des nues avec les filles; car c’est bien loin de l’image des hlm de chez nous !!! Et clairement, on veut bien habiter là nous !
Après avoir fini de diner, ils nous invitent à les rejoindre dans le salon autour du fika ! Ce soir là, ce sera un gâteau (à tomber! dont on parviendra à repartir avec la recette :)) accompagné de quelques fraises. Une belle occasion pour se laisser attendrir par Lucia, cette boule de poils pleine d’amour ♥ et également de voir les langues se délier. Le fika brise la glace et Fanny & Martin baissent peu à peu leur garde :) On apprend mutuellement à se connaître et nous découvrons de nombreux points communs. Encore une fois, un nouveau visage de la Suède qui s’offre à nous à travers eux, et nous en sommes plus que ravies ! Martin n’est pas avare de mots concernant son pays, et nous sommes littéralement aux anges, car curieuses d’en apprendre un peu plus; il se plie volontiers à répondre à nos nombreuses questions. Ces deux jours en leur compagnie, promettent d’être tout aussi beaux que les précédents…

Bonne semaine ! :)

Ps : Si vous ne deviez en retenir, qu’une et une seule photographie; laquelle choisiriez vous et surtout, pourquoi ? Donnez moi son numéro et racontez moi !

6 comments

  • Rock

    novembre 23, 2013

    Goteborg! Faire le tour du monde est une expérience extraordinaire. Connaitre les pays , leur traditions leur cultures leur religions est trés important pour être au courant avec tous les changements!

  • Big Calm

    novembre 19, 2013

    Oh, tu as eu du soleil, veinarde ! La seule fois où j’ai pu aller à Götebörg, c’était seulement pour une journée : la pluie était tombée non stop (et donc, comme c’était au mois de décembre, il n’avait presque pas fait jour !). Du coup, avec une amie, on s’était réfugié au Konstmuseum, qui était bondé d’ailleurs (mais bon point : l’entrée gratuite, c’est ça de bien pour économiser des couronnes !) A part la pluie donc, je me rappelle très bien du tram tout bleu un peu désuet et aussi d’une sorte de halle où nous avions pris le lunch au comptoir.
    Côté photos, la n° 11 : ce quartier de Haga avait l’air très sympathique (il y avait aussi un quartier appelé Haga dans la ville suédoise où j’ai habité quelques temps, ce mot signifie peut-être quelque chose, jolie coïncidence en tout cas). Ah oui, et la n°40 : un balcon de rêve .. :)

    • Vagabondanse

      novembre 24, 2013

      Ah tu parles de Feskekôrka nan ? On avait voulu y manger, garde le guide en disait que du bon, mais une fois arrivée sur place, quelle déception ! Les halles sont microscopiques et puis il y avait trop de monde :/

      C’est vraiment dommage que tu n’aies eu que de la pluie lors de ta visite, car cette ville est tellement plus jolie sous le soleil :) Et surtout au coeur du quartier de Haga ♥

      • Big Calm

        novembre 24, 2013

        Oui, ça doit être ça :D De mon côté, ces halles avaient constitué le lieu de repli parfait pour échapper à la pluie donc c’était le lieu rêvé pour un tel contexte (et on était en semaine, donc pas trop de monde) !

  • Elisa

    novembre 18, 2013

    Tu me fais découvrir une ville merveilleuse:)

    • Vagabondanse

      novembre 23, 2013

      Tu m’en vois plus que ravie Elisa ! Götebörg mérite vraiment que l’on s’y attarde, alors n’hésites surtout pas si tu as l’occasion un jour d’aller faire un tour en Suède :)

Leave a Reply