Skip to content

This is Sweden : Rättvik, le paradis en terre suédoise !

This is Sweden : Rättvik, le paradis en terre suédoise !

Premier réveil à Rättvik, aux confins de cette belle région du Dalarna. On ouvre un oeil et, non, on ne rêve pas, on vient bien de passer la nuit dans un train norvégien, en bordure du lac Siljan ♥ !

Rättvik

La veille au soir, lorsque Lasse a remué tout Rättvik pour nous trouver où loger à moindres frais, après quelques coups de fil, il a fait venir sur les lieux Daniel, l’heureux propriétaire de Tågstallarna, ce concept d’auberge on ne peut plus innovant ! La saison estivale n’ayant pas encore commencé, le lieu était fermé à notre arrivée, mais en un coup de vélo, Daniel arriva et nous fit faire le tour du proprio. L’occasion pour Lasse de nous conter l’histoire du lieu, car il le connait si bien. Les deux wagons norvégiens jouxtent un grand hangar qui n’est autre que l’ancienne gare de retournement, avec à l’entrée la grande aiguille de retournement justement, des fameuses locomotives pour les trains en direction et provenance de Stockholm. Lasse nous en parle avec émotion, c’est comme si on faisait un bond dans le temps et qu’on le voyait môme, juste devant nos yeux, regarder ce joyeux manège s’opérer devant lui.

Cabine du train Cabine du train Cabine du train Cabine du trainvue du train

L‘ancien hangar abrite aujourd’hui dans l’une des trois parties la cuisine collective et les salles de bains. La première est résolument rétro, on se croirait dans une vitrine de télé-achat ! Le must étant d’allumer la radio et de tomber sur une station ne diffusant que des tubes des années 80 !! Tout y était pour nous faire voyager et bien rire :) L’ambiance est assez atypique et on trouve ça assez drôle de passer cette grande porte de bois, d’entendre l’écho de nos pas le long de ces rails encore ancrés dans le sol sablonneux, résonner au coeur de ce hall, pour aller se faire à manger ou prendre la douche. La visite se poursuit au coeur des wagons. On aura l’honneur d’avoir le premier privatisé pour nous toutes seules ! On n’est pas peu ravie d’être les seules locataires pour les prochains jours ! On sourit en retenant le code d’entrée du wagon : 05/17, soit le 17 mai, jour de la fête nationale en Norvège; petit clin d’oeil de la part de Daniel à ces wagons norvégiens. Les cabines de première classe n’ont pas bougé et sont restées dans leur jus comme on dit ♥ Nous n’avons que l’embarras du choix, et si j’opte pour la 209 et la tranquillité de quelques nuits seule, sans la compagnie de M. & C (huit jours que nous partageons tout, et dormons ensemble; alors pour une fois, ca fait du bien de se retrouver un petit peu seule), en ce qui les concerne, froussardes comme elles sont, elles ne pourront se résoudre à dormir chacune dans une cabine ! L’espace de ces dernières est on ne peut plus optimisé ! Généralement trois banquettes lits (avec oreillers et couettes à dispo), un petit lavabo dissimulé sous une tablette, et un petit strapontin. Concrètement, on ne pouvait espérer et rêver mieux pour ces quelques jours à Rättvik, et à peine conquises par cette auberge d’un nouveau genre, qu’on sent bien qu’on va avoir grand mal à quitter Rättvik !! Le must arrive quand Daniel nous annonce le prix….Dormir dans un vieux train norvégien au bord du lac Siljan, nous aura coûté 500 sek/nuit pour 3 ! 1500 sek pour les 3 nuits, soit par personne environ 19 euros la nuit. Un excellent rapport qualité/prix et que je vous recommande vivement si vous passez dans le coin, surtout en hors saison. De loin l’une des expériences les plus inattendues de ce voyage !

Rättvik

Premier petit dej’ « à la maison », en souvenir de Pontus à Göteborg, on se met au muesli, que j’agrémente pour l’occasion de petits Beurre ♥ Un bon combo pour être parée à affronter cette belle journée à Rättvik qui nous attend, car même si le ciel est bien gris au réveil, les nuages finiront par se lever et laisser le soleil s’installer.

Pour cette première journée, on choisit de découvrir le petit village de Rättvik et de pousser un peu plus loin dans ses environs. Le premier objectif sera d’aller se rendre sur le fameux pont aperçu la veille au soir depuis les hauteurs, qui n’est autre que le plus long pont de bois de Suède ! M. avait compté 570m environ, au final elle n’en était pas si loin, puisque ce dernier fait 628m !! Plus on s’avance sur celui-ci, plus le décor se plante et est vraiment à couper le souffle. Les minutes défilent et entrainent avec elles, invitent, les quelques cumulus à se disperser pour nous laisser entrevoir quelques rayons et ciel bleu ♥

Ce qui m’a véritablement le plus marqué, c’est cette couleur de l’eau, cuivrée, du fait du sable ocre qui tapisse la plage et le fond du lac. Les reflets, grâce au soleil, donnent un rendu à s’y méprendre, et me font tomber un peu plus en amour pour le lieu ♥ Plus on gravit les mètres qui nous séparent de ce petit havre de paix qui prend place au bout de ce long couloir, plus on découvre un autre visage de Rättvik, de ses alentours, de son relief, de cette longue piste de ski à flan de montagne.

Une fois arrivée au coeur de ce petit ponton, on se dit qu’il serait bien trop dommage de faire tout de suite demi-tour sans profiter un petit peu de ce lieu magique, comme suspendu de tout espace temps. Il n’y a que nous et ce paysage, cette étendue d’eau d’un calme limpide à nous en casser les tympans. Les filles auraient été en maillots sur la photo qui suit, je trouve qu’on aurait pu s’y méprendre sur la destination, et n’aurait pas cru une seconde que la photo fut prise en Suède.

On repère au loin la petite église ou l’on va se rendre en suivant, en longeant la côte tout le long. Pour l’heure, on profite du moment pour se poser, au calme, et laisser nos yeux, esprits et âmes se perdre face à ce paysage, se refléter dans ce miroir géant. C’est incroyablement beau ♥ On aura grand mal à en partir d’ailleurs, tant on aurait pu aisément y passer la journée; mais il y a encore bien des choses à découvrir à Rättvik; alors nous ne tardons pas à nous remettre en route !

Avant de partir à travers le sous bois, on retourne près du centre ville, juste en face de l’Office de tourisme pour aller faire un tour à la petite boutique repéré la veille. Une vrai caverne d’alibaba d’objets typiques de la région, avec en point d’orgue, le fameux cheval rouge aux motifs de fleurs et d’arabesques. A l’étage vous avez une petite section « musée » avec des costumes traditionnels qui sont présentés, et dans le petit atelier juste à côté qui vend quelques affaires, si vous cherchez bien, vous pourrez trouver la bonne affaire. J’en suis repartie avec un petit fichu traditionnel à 35sek !

 

La pause déjeuner arrivant à grand pas, on file prendre la direction du nord-ouest de Rättvik en longeant le petit chemin bordant le camping à côté de là ou nous logeons. De fil en aiguille une autre facette de Rättvik se dessine à nous, on finit par aboutir non loin de Rättvik Kyrka, sur un petit promontoire avec une jolie vue à nouveau sur le lac Siljan; ou trône une grande stèle de Gustave Wasa en souvenir de son appel lancé aux habitants de Rättvik pour combattre les Danois en 1520-21. Une nouvelle petite pause bien agréable avant de traverser le cimetière derrière nous et d’aller s’aventurer à la découverte de cette petite église. L’intérieur est incroyablement beau et chaleureux, les boiseries et les décors sont tout en couleurs et douceur. Une fois n’est pas coutume, nous avons les lieux pour nous !

Nous poursuivons notre chemin en suivant ce sentier tout juste visible à certains endroits, tant la végétation à repris ses droits. L’air est frais, mais nous savourons pleinement ce soleil qui s’installe de plus en plus ♥ et nous offre une vue incroyable sur le lac, ses reflets et environs. Un joli petit « village » de chalet de bois croise notre chemin et rend encore plus typique la vue de ce côté là de Rättvik.

Nous avions choisi d’emprunter le chemin bordant le lac, afin de se rendre à la fabrique des fameux chevaux de Dalarna, qu’on avait entendu dire être non loin de Rättvik, dans un petit village mitoyen. Désirant toutes trois en ramener un, on s’était dit que tant qu’à faire, autant aller à la source même ! Ce serait aussi l’occasion de voir la manière dont ces derniers sont fait. Ce qui est certain, c’est que ce sentier coupant à travers sous bois, nous permit de découvrir de jolies petites maisons de bois, de belles demeures le long de la route en enfilade des petits lieux-dits.

A peine la route traversée, quelques mètres plus loin nous tombons nez à nez avec ce qui était censé être « l’usine » des petits chevaux de Dalécarlie. On regarde le guide et la carte, oui oui, on est bien au bon endroit. On reste très dubitative devant le panneau indiquant « c’est ici ». Car ce dernier à l’entrée d’un portail, indique tout bonnement le jardin d’une maison comme on a pu en voir des dizaines sur la route qu’on vient de prendre !! On s’avance, dépasse une petite dépendance et finalement y revenons, toquons; mais rien. On hésite, puis finalement un grand mieux au cheveux poivre et sel en jean clair et veste de survêt, sort de sa maison un peu plus loin et s’avance vers nous.

Nous avons devant nous l’homme à la tête de cette « usine », qui n’est autre qu’une fabrication artisanale et surtout…maison !! La petite maisonnette est exiguë et on peine à croire que c’est bien CA l’usine dont le guide parlait ! Un bric a brac à ne plus savoir ou donner de la tête, des petits chevaux comme s’il en pleuvait ! On n’en croit pas vraiment nos yeux avec les filles, et on a comme l’impression d’être dans l’usine du père noël. L’homme semble surpris de notre visite, mais ravie de nous voir si curieuses et intéressées. On est véritablement fasciné par la diversité des modèles et teintes des chevaux. On apprendra grâce à lui, que le rouge est l’emblème de la région du Dalarna et que le gris, est spécialement pour Rättvik ! Tout comme il nous révèlera être l’artiste peintre qui se cache derrière la création de ces petits chevaux. Il est seul avec son frère, à tenir la baraque, et ca semble juste improbable ! 50 ans qu’il fait cela !! Après quelques discussions, M. entre en scène dans l’art de la négociation (c’est un peu la reine pour cela, ses gênes afghans et tunisiens ont la part belle!!). On repartira toute trois avec un petit butin de chevaux de Dalécarlie sous le bras, et pour ma part, avec en prime un exemplaire du Nouveau Testament ! On a décidé de faire de ce voyage, une ode aux belles rencontres et celle-ci en fut une de plus. De fil en aiguille, il  en vient à nous parler de lui, est intriguer de nous savoir venu de France jusqu’ici. Avant de se mettre à la peinture, il était instituteur à Rättvik, et dans son temps, chaque élève possédait une bible. Ce qui est drôle, c’était que celle-ci était écrite en trois langues : suédois, français et allemand. Depuis ce temps là et sa reconversion, cette bible était restée sur cette petite étagère sous diverses choses et petits chevaux, prenant la poussière; attendant, au fond. Mes yeux se sont écarquillés lorsqu’il nous en raconta l’histoire et qu’il me dit en suivant « tu l’as veux ? ». Voilà comment je chéris ce tel présent, ce tel souvenir qui y est désormais associé, cette rencontre ♥ Je ne pouvais vraiment pas rêver mieux pour une première acquisition du Nouveau Testament.

Sur ses conseils et propositions, on finit par lui donner rendez-vous le lendemain matin à 9h30 pour lui louer des vélos. Au fil des conversations, on lui a parlé de notre envie d’aller de Rättvik à Tällberg en vélo, afin de découvrir un autre côté du lac Siljan et un autre petit village. Ce dernier n’étant qu’à 17km de Rättvik, on se dit que c’est faisable et que ca risque d’être drôlement sympa ! Ravi par notre projet, il nous a proposé de nous louer ses vélos. Une aubaine qu’il en ait et qu’il accepte de nous les louer, surtout au prix qu’il nous indique ! 50 sek par vélo pour la journée. Parfait !

Ayant atteint notre but de la journée, il nous indique pour revenir sur Rättvik, de faire un petit crochet en descendant tout droit en sortant de sa propriété, car il y a une joli « maison » sur pilotis avec à nouveau une vue imprenable sur le lac Siljan. Après une petite frayeur en chemin en croisant un serpent (oui oui, parfaitement!!), on finit par tomber sur la dite « maison », à l’architecture improbable !! Il ne nous avait pas menti en tout cas. Le lieu est désert (l’intérieur semble être en réalité un musée, mais relativement vide), et nous savourons de l’avoir pour nous, pour y faire une petite halte et finir l’après-midi là ♥

Après un long moment, entre parties de cartes et lectures de poèmes de Victor Hugo, on finit par se remettre en route, car M. a un pari à relever et la fin de journée approchant…on ne voudrait quand même pas le faire à la nuit tombée. Elle a bien hésité toute la journée durant à le réaliser, regrettant vivement son inconscience de la veille, tandis que nous, avec C. nous salivions d’avance !! Car en effet, lorsque Lasse nous avait raconté qu’il avait appris plus jeune à nager dans ce lac, M. avait enchéri en disant que ca devait être très agréable de se baigner dans ce coin de paradis et qu’elle serait bien capable d’y plonger. Ni une ni deux, on rit avec C. et sautons sur l’occasion pour lui lancer le défi. Malheureuse ! Dans l’élan de la rencontre et de sa fierté, elle accepte. Autant vous dire qu’au réveil, elle a amèrement regretté !! Mais finalement, la fierté est plus forte que tout, et elle ne recule pas…nous offrant de loin, l’un des plus grands moments de ce voyage, que j’ai immortalisé bien entendu en vidéo, souvenez-vous pour ceux qui ne l’auraient pas vu :)

Bon en revanche détrompez-vous ! Il fait un temps radieux, mais…il ne fait pas bien chaud !! Et concrètement, l’eau doit être à tout juste 10° !!! On a froid pour elle rien qu’à la regarder. En plus, ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’on avait parié qu’elle plongerait depuis le bord du ponton…là ou il n’y a pas d’échelle pour remonter ! Du coup, obligé une fois avoir plongé, de nager et de faire le tour pour pouvoir revenir sur le ponton ! Quand bien même, les quelques personnes qui étaient présentes l’ont regardé faire d’un air amusé, car certains enfants se baignaient ! (Ahhh ces suédois, immunisés contre le froid en toutes circonstances!); on a bien ri en la voyant faire, mais on lui a tiré notre chapeau, car ni C. ni moi n’aurions pu aller au bout de ce pari :) Un grand moment et souvenir dans ce road trip in Sweden à trois ♥

Congelée pour elle, on finira la journée pour se réchauffer au soleil couchant non loin de la petite place ou la grande croix du Midsommar avait été érigée et où nous avons assisté aux débuts des festivités de cette grande fête suédoise ! La plus grande après Noël !

IMG_1775

Je vous retrouve lundi pour le récit d’une journée épique (!) de vélo jusqu’à Tällberg. Comme si le voyage depuis son début ne l’était pas assez comme ça !! :)

Bon week-end !

Ps : Si vous ne deviez en retenir, qu’une et une seule photographie; laquelle choisiriez vous et surtout, pourquoi ? Donnez moi son numéro et racontez moi !

22 comments

  • Delphine / 7h09

    septembre 23, 2016

    J’avais déjà lu ton article il y a quelques mois mais cet été, j’ai eu l’occasion de m’arrêter à Rättvik. Bel endroit et superbe région. J’aurais aimé y passer quelques jours…

    • Vagabondanse

      septembre 26, 2016

      Ahhhh merci beaucoup pour ce petit retour Delphine, ca me fait très plaisir ! Ca avait été une si belle découverte :) Comme toi, j’aurais aimé y passer un peu plus de temps pour en profiter d’avantage, tant le lieu était superbe.

  • Piotr

    décembre 21, 2013

    J’aime beaucoup les images avec les pontons et les points de fuite naturelles.

  • Solène - I love travelling

    décembre 15, 2013

    Magnifique ! Vous avez bien du en profiter !!!

    • Vagabondanse

      décembre 18, 2013

      ô que oui, on en a profité comme il se devait ! Une expérience riche qui n’arrive pas tous les jours :)

    • Vagabondanse

      janvier 12, 2014

      ô que oui, on en a profité comme il se devait ! Une expérience riche qui n’arrive pas tous les jours :)

  • http://somanyparis.com/

    décembre 1, 2013

    Formidable ! Plein de bons souvenirs en vous lisant car nous avions aussi dormi dans une auberge-train il y a une dizaine d’années à Lund :)

    • Vagabondanse

      décembre 18, 2013

      Une expérience qu’on ne peut décidément pas oublier !! :)

    • Vagabondanse

      janvier 12, 2014

      Une expérience qu’on ne peut décidément pas oublier !! :)

  • frenchyfancy

    décembre 1, 2013

    Hiiiiii l’usine à poney ! Qu’est ce que tu m’avais fait rire avec cette histoire quand tu es venue à la maison la dernière fois. Et revivre ce récit à travers tes mots et tes photos ravive de bons souvenirs :)

    Ma photo préférée : définitivement celle où tous les poney sont alignés sur l’étagère. Un tel travail, une si belle tradition, toutes ces couleurs… Et puis, c’est un peu le portrait de famille de MON poney, celui qui trône sur ma table de chevet ♥

    • Vagabondanse

      décembre 18, 2013

      Ahahaha c’est faux !! Joli portrait de famille :p Fais attention, il va être vexé à force que tu l’appelles poney ^^

    • Vagabondanse

      janvier 12, 2014

      Ahahaha c’est faux !! Joli portrait de famille :p Fais attention, il va être vexé à force que tu l’appelles poney ^^

  • Big Calm

    novembre 30, 2013

    Super :) Le train-couchette a ce petit charme désuet que j’aime beaucoup. Et concernant la fabrique des petits chevaux, je crois que c’est le meilleur bon plan pour en acheter : remonter à la source de production (non parce que sinon à Stockholm ils abusent vraiment sur les prix)(après si c’est fait de manière artisanale, je comprends mieux)
    Tu parles brièvement de la midsommar, vous avez eu l’occasion de la fêter avec les suédois ? Parce que c’est quelque chose : les couronnes de fleurs, le « maypole » autour duquel ils dansent tous … sans parler de cette nuit du solstice d’été durant laquelle la lumière est absolument magnifique …

    • Vagabondanse

      novembre 30, 2013

      En fait, en dehors de la fabrique, les prix peuvent vraiment passer du double au triple ! On a eu l’occasion de le vérifier à de nombreuses reprises durant le voyage, et c’est vraiment abusé !! On n’a pas regretté pour le coup d’être allée jusqu’à la source :) En plus, on a pu négocier les prix !
      Je ne dévoile que légèrement midsommar, car nous avons pu assister au préparatifs à différents endroits du pays, sans pour autant le fêter comme il se doit malheureusement (nous étions dans le train ce soir là); il faudra revenir !! :)

  • Laponico

    novembre 29, 2013

    Ahhh Rättvik…j’attends Tällberg, car j’avais vraiment craqué et j’étais littéralement tombé amoureux du village…c’est des superbes rencontres en tout cas !

    • Vagabondanse

      novembre 30, 2013

      Je ne te cacherais pas que j’ai hâte d’écrire l’article sur Tällberg et de voir ton retour, car si nous y avons mis les pieds, c’est parce que tu m’en avais parlé ! Patience patience…le récit arrive bien vite :)

  • Jeremy Janin

    novembre 29, 2013

    Oh mes petits beurres :’) haha !

    C’est trop canon, et le train comme je vous ai envié ce soir là, je veux trop tester !!!

    Pour la photo, j’aime vraiment beaucoup celle de M. et C. assises au bout du ponton elle est chouette, mais comme beaucoup d’autres :)

    • Vagabondanse

      novembre 30, 2013

      Mais comment aurais-je pu survivre en Suède sans tes petits beurres ? ahaha !
      Te connaissant, en effet, tu aurais adoré le train !! Mais…ce n’est que partie remise :)

  • Marie

    novembre 29, 2013

    Hey,

    Déjà je voulais dire que les photos sont magnifiques, et donne vraiment envie d’être à tout ces endroits.
    Le récit du voyage ( enfin de la journée en l’occurence. ) est vraiment bien raconter.
    J’ai toujours été attirée par les pays nordiques, et plus je lis des récits, plus j’ai envie d’y aller.

    Donc merci de nous faire voyager avec vous. :)

    Marie.

    • Vagabondanse

      novembre 30, 2013

      Merci à toi Marie pour ces jolis mots !! Si les récits s’entassent et ne fond que grandir ton envie de t’envoler vers ces pays nordiques, alors ne résiste plus et fonces ! :) Tu ne seras vraiment pas déçue !

  • Léon

    novembre 29, 2013

    Salut,

    Je commence à devenir vraiment fidèle à ton voyage, j’ai pas raté un seul épisode. Parce que oui ce sont des épisodes, pas des articles. En même temps c’est aussi un petit peu mon voyage (Allez, stp, 1% au moins) vu que j’ai suivi sa préparation depuis le début. Non?

    Sinon, les nuits dans le train norvégien pour 19e la nuit, c’est juste énorme. C’est juste impossible de trouver moins cher crois moi ! Quand je disais que les suédois sont super acceuillants, j’imagine que tu me crois maintenant. Hehe.

    Par contre, les chaussures à l’intérieur en Suède, c’est le truc à ne pas faire. C’est un coup à terminer au fond d’une forêt dévoré par les loups. Je m’évade.

    Encore une fois, superbes photos, hâte de lire la suite,

    Léon

    @LFenScandinavie

    http://www.keep-calm-and-have-a-krisprolls.com/

    • Vagabondanse

      novembre 30, 2013

      Ô que oui, ce voyage est un peu le vôtre à Nico et à toi :) Vous étiez là depuis le début, et…patience patience, le moment des remerciements en bonne et due forme viendra !

      En tout cas, ta fidélité à chaque article me touche vraiment et me fait drôlement plaisir Léon :)

      Je crois que ces nuits dans ce wagon norvégien restera de loin, notre plus belle trouvaille de Suède !! On ne pouvait pas espérer mieux niveau prix en effet. Quant aux chaussures en intérieur, au vue de la tête du module préfabriqué, sincèrement; elles étaient requises ! Ahaha

      Encore une fois, MERCI, :)

Leave a Reply