Skip to content

Comme une impression de déjà vu…

Comme une impression de déjà vu…

Oui, vous savez. Oui, je suis sûre que vous savez. Cette impression de déjà vu, lorsque des scènes de la vie, du quotidien se produisent sous nos yeux et que cette sensation nous irradie simultanément, cette désagréable et étrangère impression d’avoir déjà vu/vécu ces instants auparavant, comme en rêves. Oui, cette impression là de déjà vu. Celle-là même qui peut se retrouver bien ailleurs, comme en voyage…

New-York

En fin de semaine dernière, j’ai à ma grande surprise, déclenché un débat plus qu’animé sur twitter, en mettant le doigt sur un intouchable, faut-il croire. L’exiguïté de la plateforme n’aidant pas, je trouvais dommage d’en rester là, sur de l’incompréhension pour beaucoup, alors que la question est à mon sens, fort intéressante, tant les avis et opinions divergent.

Bien souvent, tout part de rien, sans qu’on ne s’y attende. Tout est parti de mon tweet, de ce constat personnel, de ce dernier que je pensais insignifiant pour la plupart mais qui me touchait de plus en plus. « J’ai loupé un épisode là… Y a une promo ou quoi pour que vous partiez tous en Islande ces temps ci ?! De grâce, un peu d’originalité ! ».

Bydgoszcz, Polska

Bydgoszcz, Polska

140 caractères. Ni plus ni moins que ces quelques caractères pour provoquer de vives réactions aussi bien négatives que positives. Quoi que plus négatives. L’erreur pour beaucoup, fut de lire, d’entendre ce qu’ils voulaient lire, entendre; et non malheureusement ce qui était écrit. Parfois, la tentation est grande et l’on s’y fait prendre bien vite; moi la première. Des conclusions hâtives ont été tirées, des raccourcis ont été bouclés, des amalgames ont été signés; le tout, bien trop vite. J’ai souri de voir que l’on me trouvait ainsi bien prétentieuse, se permettant de « juger » les voyageurs, d’avoir pour seul but d’attirer l’attention sur moi en voyant l’originalité comme une fin en soi, et j’en passe. Ô que oui j’ai souri, souri de vous voir plonger si facilement et si rapidement dans ces constats après seulement un tweet, souri car je suis tellement loin de ce portait que vous dressez. J’ai souri de vous regarder vouloir m’amener à me contredire, comme si cela n’avait aucun sens que je dise ça ainsi, que j’étais bien mal placée pour.

Stockholm

Je suis partie m’expatrier au Canada, m’installer à Montréal pour mes études. Je n’ai pas fait le choix du PVT mais du permis d’étude. On ne fait qu’en parler en ce moment aussi, de tous ces pvtistes, toutes ces expériences, peut être encore plus que l’an passé d’ailleurs. Et…alors ? Peut être aurais-je eu le même sentiment que pour l’Islande si j’en avais entendu parlé en préparant mes dossiers universitaires, peut être que cette « canadamania » actuelle m’aurait rebuté si j’avais choisi de faire un pvt et non un permis d’étude. Car justement à la fin de ma L3, on m’a plutôt regardé avec des gros yeux surpris quand j’ai annoncé que je partais là-bas pour poursuivre mon cursus. Oui, j’en aurais peut être soupé du Canada; mais y vivant et le connaissant dès lors, cela pèse son petit pesant d’or dans la balance, surement. Il pourrait me dire, oui mais c’est pareil pour l’Oregon. Non, ca ne l’est pas ! Peut etre bien qu’on parle beaucoup de cette côte ouest américaine en ce moment aussi, peut être oui, je ne saurais trop le dire. Mais à nouveau, je n’ai pas ce sentiment tenace, puisque je n’y pensais même pas avant qu’il ne me propose d’y aller, n’en avait aucune image, n’en avait lu aucun récit.

New York

A trop lire entre les lignes, on en est venu à me poser la question suivante : « mais pourquoi partager tes voyages si tu n’es pas contente que les gens partent au même endroit ? » Une question en réponse à mon tweet et qui pour moi, n’a pas de sens ! Si je ne voulais pas que vous alliez aux mêmes endroits que moi, alors pour sûr, je n’aurais jamais ouvert un blog voyage, soyons logique ! Je ne vous dévoilerais pas tout ce que je vous y glisse. Au contraire, je suis plus qu’heureuse d’apprendre qu’au travers de mes différents carnets de voyage, j’ai donné l’envie à certains d’entre vous d’aller explorer les pays scandinaves, à d’autres de s’aventurer plus à l’Est, en Pologne etc. Il n’y a pas plus beau cadeau :) (Et quand bien même une partie de moi voudrait garder égoïstement ce beau voyage en Oregon que nous avons fait récemment, je serais plus que ravie de vous le partager et de vous donner envie d’y aller à votre tour.) C’est en cela que je parlais d’originalité. Oui, l’originalité d’oser aller là où on ne le soupçonne pas, là où on ne connait pas. Que voulez vous, je suis comme cela, l’inconnu m’attire avant que le connu ne m’enrôle et que je ne finisse par me laisser séduire. J’aime lire des récits de destinations que je ne connais pas, voire auxquelles je n’aurais pas songé un instant, sans pour autant que cela soit à l’autre bout de la planète; et non me laisser abreuvoir par une destination tournant en boucle. Bien sur que l’Islande, est « vaste » et qu’on n’en fera jamais le tour, qu’il y aura toujours des coins insoupçonnés, différents à explorer, à découvrir, ne serait-ce que selon la saison où vous y allez. Mais voyez vous, malheureusement ce ne sont pas ces derniers qui sont mis de l’avant, et ces derniers temps se sont les mêmes images, les mêmes noms de lieux qui tournent comme un disque qui en vient à se rayer. Bien sur que ce serait mon Islande, celle à travers mon regard et non la vôtre, la leur; oui, mais pas maintenant, pas avant plusieurs années. 

Copenhague

Chacun est libre d’avoir sa propre conception du voyage, de son voyage. Libre de choisir telle destination pour X ou Y raison, tant qu’il s’y reconnaît, s’y complait. Alors qu’importe ce que peut en dire autrui, puisque l’essentiel est avant tout, soi. La donne change, pour ma part, lorsqu’on ne voyage plus que pour de « mauvaises » raisons, qu’on ne voyage plus que dans tel endroit « parce qu’il faut aller là/parce que tout le monde y va/PARCE QUE../etc ». Aujourd’hui, c’est le constat personnel (je le répète encore une fois), que j’ai pour l’Islande. Depuis quelques récentes années, l’addiction islandaise s’est répandue comme une traînée de poudre. Si bien qu’en ce moment, on en viendrait presque à être surpris que quelqu’un parte autre part qu’en Islande.

Laurentides, Canada

Aujourd’hui l’Islande me laisse un goût amer en bouche. Je n’étais à la base pas attirée par cette île nordique (surprenant puisque je raffole des pays nordiques!), mais à présent, j’en viendrais presque à la fuir. Oui, lui tourner les talons pour de bon. Pourquoi ? Parce que l’Islande me laisse à contre coeur cette impression de déjà vu. Celle-là même que vous connaissez, j’en suis certaine, lorsque vous voyez toutes ces images d’une destination par-ci par-là, entendez parler d’elle de-ci de-là, lisez des articles de journaux, de blogs, visionnez des émissions sur le sujet à droite, à gauche, en parlez autour de vous. Vous n’y avez pas encore mis les pieds, que l’impression de déjà vu est telle, que c’est comme si vous en reveniez tout juste. L’Islande est devenue une destination « à la mode » à en croire le nombre de personnes qui s’y rendent et les récits qui n’en finissent plus de fleurir (tous médias confondus).

New York

Vous me sautez à la gorge d’oser dire cela, vous qui semblez tous rêver de cette terre merveilleuse. L’Islande n’est pas une fin en soi, du moins elle est peut être la votre (cela vous regarde!), mais elle n’est pas la mienne. Si j’avais une place pour partir dès demain là-bas, je vous la céderai sans hésiter, vraiment. Je ne m’opposerai pas à la réalisation de votre rêve, si l’Islande en est un, ne vous jugerai pas si vous vous y rendez vous aussi. Cela vous rend heureux, et vous m’en voyez l’être tout autant pour vous, sincèrement. Mieux vaut que vous y alliez, le coeur battant et les yeux pétillants, que je n’y aille avec un arrière goût amer dans la bouche. Oui, vraiment. :) Mais accordez moi donc, de pouvoir effacer l’Islande de mon vocabulaire, de ne plus aimer (pour un temps) cette destination qui vous fait tant tous chavirer. Accordez moi d’en avoir soupé.

Montréal

Oui, vous savez. Oui, je suis sûre que vous savez. Cette impression de déjà vu…Oui, l’Islande me laisse ce goût amer (malheureusement) de déjà vu. L’avez vous, vous aussi ? Avez vous déjà eu cette impression pour une destination ?

22 comments

  • Pauline

    septembre 25, 2014

    J’avoue avoir vu passer ce tweet entre 2 réunions et m’être dit comme beaucoup que c’était limite prétentieux et qu’on ne voyageait pas forcément pour afficher sur Facebook et Cie une destination inconnue et donc juste se démarquer des autres.
    Je n’ai pas cherché plus loin ou vraiment suivi le débat, laissant à chacun sa liberté de pensée et surtout de voyager.
    Au final, sans imaginer que cet article mentionnerait ce tweet je suis bien contente de l’avoir lu et de comprendre maintenant ce que tu voulais dire derrière ces 140 mots :)
    Je suis en effet d’accord avec toi et c’est vrai que quand une destination est à la mode au final on ne voit plus que ça et ça enlève du charme vu qu’en plus d’être entouré d’appareils photo qui crépitent, ce que tu auras devant tes yeux l’aura déjà été une dizaine de fois sur ton écran perdant un effet de surprise.
    D’un autre coté, c’est aussi voir des paysages, lire des récits ou avoir les avis de ses amis qui bien des fois nous donnent envie de prendre son sac et faire l’expérience par nous même, tout est une question d’équilibre et d’envies.
    J’ai passé mon enfance à rêver d’Amérique, mes parents me l’ont fait découvrir a 15 ans, confortant mon idée d’y vivre un jour. J’ai déménagé a 24ans a San Francisco, pendant 4 ans, et vit aujourd’hui a NY depuis 2. J’ai beau avoir vu des docs, des films et bien d’autres choses, au final ce pays m’a toujours émerveillé, et encore maintenant New York, LA destination qui ne prend pas une ride, continue de me surprendre!
    Dernièrement je suis allée en Thaïlande, un pays rêvé aussi, j’en ai été déçue, en comparaison à ses pays voisins que j’ai trouvé plus authentiques, mais je suis sûre que même ce pays hautement touristique avait beaucoup a m’offrir si j’étais plus sorti des sentiers battus et avait pris plus de temps (chose que je n’ai pas pu faire pour diverses raisons). J’ai choisi cette année l’Argentine dans une région peu connue (sauf des tourudumondiste) et quelle surprise d’aller dans l’inconnu visuel et autre, une vrai claque, étant amoureuse de ce continent après quques voyages en pays touristiques ET non, je doutais pas de ma réaction face a ce pays cela dit…
    Tout ça pour dire qu’un pays, a la mode ou non, peut vous toucher et c’est ça la magie du voyage, mais que je rejoins ton avis sur l’impression de déja-vu qui peut faire réfléchir à l’envie de s’y embarquer.
    Sur ce, je vais continuer à lire tous ces beaux récits que je trouve merveilleusement bien écrit.
    J’étais à Montréal le mois dernier et y retourne très vite (et oui 6amis en PVT, des originaux je crois ;-) ) peut-être y croiserais-je ton appareil photo !

    • Vagabondanse

      octobre 6, 2014

      Wow ! Que dire de plus Pauline ?! Déjà, merci de ne pas t’être arrêtée à ton premier jugement face à mon tweet et sans le savoir avoir pris la peine et le temps de lire cet article en entier. Merci d’avoir ainsi revu ton premier ressenti et compris ce que je voulais dire à travers ces 140 caractères :) A mon tour de comprendre parfaitement ce que tu dis là et de te rejoindre. Pour ma part, je me contre fiche d’afficher sur un quelconque réseau social ma destination de vacances, car je ne voyage pas pour cela, c’est certain; c’est bien le cadet de mes soucis. Tout comme je me contre fiche de ce que les gens vont en penser, puisque je le fais avant tout pour moi :) On me trouve bien inconsciente mon rêve d’aller en Afghanistan et de garder ce pays en tête de ma liste, mais qu’importe. Il est certain que souvent, les avis d’autrui, peu importe la forme nous aide, voire nous conforme dans notre choix de destination. Mais il peut être parfois étouffant lorsqu’il devient trop encombrant; comme tu le dis, tout est question de juste équilibre. Le sentiment est si beau, lorsqu’on se confronte à l’inconnu visuel le plus total ! *_* Chacun voyage pour ses propres raisons, et je concède aisément le faire pour ma part pour cette surprise de la destination, ces yeux qui vont s’écarquiller.
      En tout cas, si l’occasion se présente à Montréal (ou peut-être à new-York qui sait ?! ;) ) et que nos chemins se croisent, ce sera avec plaisir Pauline :)

  • Pascal

    août 16, 2014

    Je partage ton point de vue. A force de voir toujours les mêmes images, les mêmes cadres, les mêmes impressions cela gâche un peu nos rêves ainsi que notre idéal imaginé du pays que l’on va visiter. Je fais pareil que Satu. Dés qu’il y en a trop, je change de fenêtre et passe mon chemin. Pas envie d’être déçu, pas envie d’être dégoutté et surtout pas envie d’être formaté par la pensée des autres. Je rêve de l’Islande depuis que je suis tout petit. Tout ça à cause d’un Connaissance du monde dont les images n’ont jamais quitté ma tête. Et à cause de Sigur Ros aussi! Ce qui est sur, c’est que je n’ai pas envie d’y aller. Du moins pas pour le moment. Un jour, j’irai. Peut être! Quand le soufflet sera un peu retombé et l’effet de mode passé!

    Ce qui m’agace aussi c’est que de plus en plus de « pseudos » bloguo-voyageurs se regroupent en collectifs. Ils partent ensemble dans un même pays (et franchement pas un pays « original » mais « commun ») pour visiter les mêmes endroits et vont voir la même chose. Du coup, on se retrouve avec cent fois les mêmes images, la même histoire et le même ressenti. Une impression de déjà vu au pouvoir exponentiel. Là, je ne comprends plus l’intérêt… Si au moins, ils pouvaient sortir un peu des sentiers battus ou tout simplement s’ils pouvaient (re)visiter un lieu avec un nouveau regard peut être que la pilule passerait mieux… Certains font cela très bien et heureusement que ces personnes existent!

    Et je comprends tout à fait ce que tu as voulu exprimer par le mot « originalité ». A mon sens, cela a été compris comme une remarque purement égoïste et hautaine. Comme toute chose sur intermouette, il suffit que quelqu’un change le sens de la pensée initiale pour que tout le troupeau le suive…

    En attendant que tout cela se tasse, continue à partager tes belles images et tes belles histoires. Parce qu’au moins, tout cela est plein de peps d’originalité!

    • Vagabondanse

      août 18, 2014

      Que répondre a cela Pascal ? Je te le demande ! Si ce n’est que je te rejoins a 100% et te remercie grandement d’avoir pris le temps de partager ton avis par ici :)
      Promis, je ne suis pas prête d’arrêter de si tôt de partager avec vous mes écrits et photographies :) Merci beaucoup pour ces jolis mots !

  • Laurent

    août 13, 2014

    Je me sens assez « raccord » avec ton article. Il m’est arrivé de dire de manière un peu maladroite que la Thaïlande, ça n’était pas mon truc parce qu’il y avait trop de monde. Effectivement, dit comme ça, ça fait un peu « snob ». Ça peut l’être du reste, si le but, c’est de faire juste différent des autres. Sauf que pour moi, ça n’est pas le critère. Évidemment, l’envie et l’espérance de surprise vont en s’amenuisant si je lis avant 50 billets et vois des tonnes de photos sur la destination, mais ce n’est pas forcément non plus le critère primordial. Le critère, c’est juste qu’être quelque part avec 10, 1000 ou 100 000 autres touristes, ça n’est pas vraiment le même voyage, quelle que soit la beauté des paysages. On ne peut pas faire abstraction des autres, pas complètement.
    Évidemment, c’est quelque part très égoïste, car moi, un touriste parmi les autres, je veux aller où il n’y a pas trop de touristes, mais j’accepte ce paradoxe et ne fais pas non plus de ce critère un dogme. Il m’arrive d’aller dans des pays très touristiques, simplement dans ce cas, je cherche des coins plus tranquilles.

    • Vagabondanse

      août 15, 2014

      Je ne peux que rejoindre ton point de vue Laurent et te remercie sincèrement de le partager par ici :) Je comprends tout à fait, et comme tu le soulignes, ce critère n’est pas un dogme, il est propre à tout un chacun. J’ai même envie de dire, encore heureux qu’on ait chacun nos propres critères, nos propres visions/conceptions du voyage, sinon on verrait/entendrait toujours la même chose partout !
      Que la destination soit (re)connue ou non, qu’il y ait 10 ou 100 000 autres touristes comme nous, il est évident que le voyage en sera différent, mais quoi qu’il en soit (sauf cas exceptionnel, et ca ne m’est encore jamais arrivé à ce jour), il est toujours possible d’aller trouver des bouffées d’air frais un peu plus à l’écart comme tu l’évoque :)

  • juliette

    août 12, 2014

    Je fais partie des gens qui ont répondu sur Twitter ;) Je pense que ton point de vue est complètement compréhensible, mais que c’est la formulation qui a fait que les gens l’ont mal pris : tu n’as pas seulement exprimé ton ressenti à toi, le fait que tu n’avais plus envie d’y aller (ce qui, je le répète, se comprend), tu as émis un « jugement » sur les gens et leur manque d’originalité, tu leur as demandé de modifier leur comportement à eux, et à mon avis, c’est ça qui a choqué les gens qui t’ont répondu. Voila, à mon sens, il s’agit plus d’une incompréhension du tweet que de ton point de vue !

    • Vagabondanse

      août 15, 2014

      Crois moi Juliette, ce n’est pas qu’une incompréhension de tweet, mais il y a bel et bien aussi mon point de vue qui a dérangé. :)
      Bien sur, la formulation a fait grincer des dents, tu as tout à fait raison. Seulement, cela ne fait que confirmer ce que je dis dans l’article, vis à vis du fait (malheureusement) que mon tweet n’a pas été lu mais plutôt interprété. Vous êtes, pour la plupart, partis tête baissée pour y voir un jugement, alors qu’en réalité il n’y en avait aucun. Ce qui de ce fait, à conduit à de gros malentendus et (malheureusement) de fausses idées et en retour, de faux jugement me concernant. Je ne jugeais personne; qui suis-je après tout pour le faire ? Cela aurait été on ne peut plus déplacé ! Chacun est libre de faire ce que bon lui semble sans que quiconque ait besoin d’y amener son grain de sel ! De plus, sincèrement, si j’avais voulu juger, j’aurais bien évidemment cité des noms et n’aurais pas fait cela de la sorte en englobant tout le monde dans le même sac, c’est un peu lâche.
      Dans ce cas précis, c’était plus une suggestion qu’autre chose. Je ne peux que déplorer que mon tweet n’ai pas été compris; je penserai à mettre un smiley la prochaine fois, qui sait, ca aidera peut être et évitera aux gens de se braquer de la sorte ;)
      D’un autre côté, cela aura permis de conduire à une discussion fort intéressante :) Et je te remercie Juliette pour avoir réagi et commenté après coup par ici.

  • mercre

    août 11, 2014

    Haha, je suis allée en Islande aussi cette année, et c’était effectivement du déjà vu puisque j’y retournais ;)
    Et oui, il y avait beaucoup plus de francais que la dernière fois, et oui je vois de plus en plus de posts sur l’Islande, peut-être parce qu’il y a de plus en plus de gens qui postent leurs voyages, ou parce que je lis de plus en plus de blogs. Et puis bien sur qu’il y a une foouuultitude de gens qui vont au Canada, en PVT ou non, et le nombre de tour du monde croît exponentiellement (et je parle pas de l’article qui explique « on me dit que j’ai de la chance, mais ce n’est pas de la chance, c’est une opportunité que je me suis créée »), et d’autres jours j’ai l’impression que tout le monde a décidé de visiter la rue Crémieu à Paris dans la semaine, ou que tout le monde va sur tel restaurant en terrasse…

    Alors voilà, il y a sans doute beaucoup de répétitions, ou d’inspiration je sais pas trop ce qu’il faut dire. Je ne saurais jamais jauger à quel point la personne a aimé ce qu’elle a fait, si les « rencontres » faites sont de celles à sens uniques, mais je crois que ce n’est pas vraiment ce qui m’intéresse quand je lis un blog.
    Voilà, j’ai pas vraiment de conclusion à tirer de ca, à part que les sujets/destinations/bar/restos/rues modes ont l’air de passer, et moi je passe toujours sur les mêmes blogs :)

    • Vagabondanse

      août 14, 2014

      Merci beaucoup de partager ton avis par ici « mercre » :)
      Je suis assez d’accord avec toi pour dire que tout finit toujours par passer ! Cela dit, mince, je pense que j’ai raté mon été à Paris alors, je ne suis pas encore allée rue Crémieu… ;)
      Plus sérieusement, je pense que l’Islande n’est qu’une goutte d’eau parmi tant d’autres. Comme tu le soulignes également, il y a les tours du monde qui n’en finissent pas de croître, la canadamania comme je le mentionnais, et bien d’autres (je l’ai moins ressenti pour la Norvège, pourtant j’y suis allée…mais j’imagine qu’en y vivant tu es mieux placée pour savoir :) ). J’aurai très bien pu parler de cette dernière d’ailleurs, puisque j’y réside et y suis en quelque sorte confrontée; mais finalement le ressenti est bien différent lorsqu’on y vit, plutôt que lorsqu’on en est détaché comme c’est le cas pour l’Islande. Dans ce sens, cela me gène plus, car comme je le dis dans l’article, j’aime parcourir des blogs et découvrir de jolis carnets, articles, sur des lieux ou je ne suis jamais allée, auxquels je n’aurai pas songé. Parfois, certains confirmeront ma petite idée saugrenue d’aller dans tel endroit, ou à l’inverse me donneront envie de le découvrir, parce qu’ils ne m’en donneront qu’un aperçu et que la surprise demeurera. Ce qui a totalement disparue pour l’Islande. Peut-être aurai-je du fermer les yeux après quelques articles et cesser de cliquer sur les nouveaux qui se sont mis à fleurir dans toutes mes timeline ?
      Certains verront à travers l’Islande, une source d’inspiration sans fin par le biais de cette (sur?)médiatisation ces derniers temps, quand d’autres y verront une répétition. Je trouve à ce niveau, ton point soulevé fort intéressant…à réfléchir et méditer :)

  • lesvoyagesformentlajeunesse

    août 11, 2014

    J’ai suivi de loin cette conversation sur Twitter et pour être très honnête je suis un peu affligée par le sujet de cette querelle. On se serait crus dans une cour de récré entre le « ah trop la honte vous allez tous dans le même pays » et le « oh nan je veux pas qu’on aille dans mon pays top secret » (le Groenland, en l’occurrence. Qui a été visité par bien d’autres voyageurs, bien avant ladite twitteuse laroux). Sérieusement, on ne voyage pas pour participer au concours de celui qui sera le plus original. Et un pays, ce n’est pas une marque trop tendance qu’on garde jalousement pour soi comme quand on était au collège. Pour terminer, Samantha, je dirai que les twittos ont simplement réagi au fait que tu aies l’air de mépriser ceux qui partent en Islande, de les traiter de gros moutons, contrairement à toi qui es toujours pleine d’idées jamais vues. C’est en cela que tu es passée pour prétentieuse. On ne te reproche pas de ne pas être tentée par l’Islande (c’est ton droit) mais de sous-entendre que les autres n’ont aucune personnalité (contrairement à toi). Maintenant libre à toi de penser ce que tu veux !
    Bonne soirée.

    • Jeremy

      août 11, 2014

      Salut,
      Je me permets de rebondir sur ce que tu dis là si tu le veux bien.
      En fait ce que je trouve dommage ici et sur le conflit Twitter c’est que tu tires des conclusions (malgré l’explication de l’article) uniquement sur le contenu du tweet. Mais soit.
      Néanmoins, quand tu critiques le pays secret (et attaques d’une certaine façon « la twitteuse LaRoux ») je suis pas sûr que tu cernes les propos d’Amelie et de Samantha. C’est ecrit noir sur blanc que chacun voyage pour lui et ca le regarde. Neanmoins je reve aussi d’aller en Islande et voir toujours en ce moment tout le temps les memes lieux, les memes voyages… Ca me gache la surprise d’une eventuelle future decouverte de l’Islande, parce que je serai moins surpris. Ni Amelie, ni Samantha, n’a il me semble affirmé vouloir etre des aventurieres de terres inconnues. On a tous des endroits « à nous » ou qui nous touchent meme si on ne les connait pas encore, mais dont nos reves sont alimentés par cet imaginaire que l’on se fait de la destination. A aucun moment Amelie n’a affirme vouloir fouler une terre vierge de tout touriste, on sait tres bien qu’il y a des bateaux de croisieres qui font des voyages au Groenland et que des touristes y vont. Neanmoins, on en est pas abreuvé sans cesse. Ce que je veux dire c’est que tu as surement un lieu auquel tu es attaché, ce lieu c’est peut etre meme l’Islande pour toi. Et tout le monde le respecte (samantha y compris puisqu’elle le dit en fin d’article). Mais pour ce dit lieu, est ce que ca ne t’affecterait pas, que tu y sois attaché parce que tu y as vecu qqch de special ou parce que tu n’y es pas encore aller mais t’en fait un ideal, et que cette idee soit brisée par une masse de touriste grandissante qui degage une seule et unique image d’un pays.
      Que ce lieu devienne à la mode et que tu n’y trouves pas/plus ce que tu y cherchais, ce que tu aimais/aimerais y trouver ?
      Personnellement, je suis attaché à de nombreux lieux, et quand j’y retourne j’ai l’impression d’y retrouver une partie de moi, mais si ce lieu a changé forcément ca va me faire quelque chose, ca ne veut pas dire que ce lieu m’appartient, les souvenirs restent mais la quietude et ce petit coté « coin un peu perdu où je peux facilement m’evader » perd un peu de son charme et de ce que je lui trouvais au depart. Je pense que c’est ce que veulent exprimer Amelie et Samantha avec leurs explications, que l’Islande perd de son charme, d’endroit qui inspire l’evasion au milieu des volcans, un pays qui paraissait encore il y a quelques annees comme une destination peu accessible et qui faisait rever nombre d’entre nous pour le charme qu’elle degageait du fait d’etre peu mediatisee et respirait l’inconnu a quelques heures de Paris. Mais aujourdhui, cette hausse de mediatisation fait perdre ce charme que je trouvais a la destination il y a quelques temps. Car avant si on disait Jokulsarlon a quelqu’un, personne ne sacait ce que c’etait, moi inclus. Et aujourd’hui, c’est l’un des lieux que je vois le plus passer en images autant en documentaire qu’en blogs. Du coup, il y a cette perte de rêve que je me faisais, ce plaisir qu’on a d’arriver dans un lieu (mm s’il a deja ete vu par des touristes avant) mais d’y arriver et de ne pas savoir exactement comment va etre le lieu. On peut en avoir une vague idee mais je trouve ca decevant d’arriver dans un lieu qu’on connait deja presque par coeur seulement par les images qu’on voit passer avant meme d’etre parti. L’episode actuel de l’Islande me rappelle un peu ce gros effet de mode pour la Croatie il y a quelques annees. En aucun cas, c’est un probleme de personnalité ou quoi que ce soit, je trouve que ca va un peu loin. Le constat est simplement base sur une tres forte hausse des voyages en Islande a tel point quon a l’impression que tout le monde parte là bas, et que cela en perd de sa surprise (et parfois de sa superbe!) mais Samantha n’a jamais dit qu’elle avait les meilleures idees de voyages du monde. Pour ton voyage de reve semble etre l’islande, soit, c’etait le mien aussi avant. Et on a rien revolutionné en terme d’originalité en partant dans l’oregon ou dans le Connemara, neanmoins, on en soupe beaucoup moins que l’Islande et ca nous a permis d’etre surpris et de nous emerveiller a chaque decouverte.

  • LaRoux

    août 11, 2014

    Je te l’ai déjà dis sur twitter, mais après avoir lu plus de 140 caractères ici, je (re)confirme que je te rejoins aussi en tout point sur ton avis !!
    L’Islande ne me faisait pas particulièrement rêver, mais là bien moins encore, même si je reconnais sa grande beauté !
    Tout pareil pour le PVT Canada, les effets de mode. J’ai peur, je parle là, égoïstement, d’en venir au même point que l’Islande, ou la Norvège (qui s’essouffle un peu en ce moment, mais qui a connu le même effet) pour le Groenland, qui est de plus en plus citée par ci par là sur les réseaux sociaux .. pareil pour le PVT Argentin, qui reste encore méconnu quand même .. Ce sont les deux grands voyages que je rêve de faire dans ma vie, & j’ai peur,oui, qu’un jour ils devient phénomène de mode, de masse & que je finisse par en avoir marre .. évidemment pas marre du pays, ou perdre l’envie d’y aller, parce que je suis fascinée depuis toute petite .. Mais marre qu’il perde cette magie de l’inaccessible qu’il a mes yeux, de cette terre fragile qui se ferait de plus en plus piétinée par des gens qui ne seraient là que « parce que c’était dans le top 10 des destinations du Lonely à faire en 2015 » .. (je parle plus du Groenland ici) Des moments j’ai l’impression que les gens n’ont pas de rêves, qu’ils attendent qu’on leur dise d’aller là .. .. Ceci rejoint aussi le phénomène du Tourisme « 2 jours avec les éléphants pour me donner bonne conscience » « ou avec une tribu pour vivre comme eux » .. Certains ont une réelle, bonne & pure volonté, d’autres non ..
    Dur de trouver un juste milieu entre informer les gens & attirer les foules parce qu’on en parle à la télé & dans les magazines ..
    Je m’arrête ici, je pourrais écrire un roman sinon, c’est un sujet de vives réactions ! :)

    • Vagabondanse

      août 14, 2014

      Haha, mais je te remercie déjà d’avoir pris le temps de développer un peu plus ton avis :) Je te rejoins sur beaucoup de points également, et je comprends tes craintes concernant le Groenland. Que ce soit pour le voyage ou pour n’importe quoi d’autre, tout est question « d’effet de mode », ca va ca vient, ca s’en va parfois aussi vite que cela n’est arrivé, ca ne laisse pas de trace ou à l’inverse ca dénature/défigure.
      Le paradoxe dans ma réflexion est que je suis certaine que je me régalerai photographiquement avec tous ces paysages, je ne nie pas qu’il y ait beaucoup à voir/faire en Islande, mais ce qui me dérange aujourd’hui, c’est la disparition de la « surprise ». Ce petit quelque chose qui nous fait ouvrir grand les yeux et la bouche, cet impromptu, ce soudain. Et oui, personnellement, cela me dérange d’avoir ce sentiment de déjà vu, de connaître une destination avant même d’y avoir mis les pieds :/ J’ai envie de dire, la maladie est bénigne, elle finira par passer j’en suis sure :)
      En tout cas, je suis ravie de constater qu’à l’origine je ne suis pas la seule à ne pas être attirée par l’Islande, ce qui semble chose rare si on en croit les réactions ;) !!

      Encore merci Amélie :)

  • Jeremy

    août 11, 2014

    Tu sais à quel point l’Islande me fait rêver, mais tu sais aussi à quel point ces derniers temps je rejoins ton avis. J’ai toujours envie d’aller la découvrir, mais plus tout de suite et d’une autre façon. Pas plus aventurier ou moins aventurier, juste différemment. Alors, oui je te rejoins, parce qu’à force de voir les mêmes photos tout le temps, on a déjà cet air de déjà vu, et du coup on perd un peu l’aspect surprise de la découverte, c’est ça que je trouve dommage.
    <3

    • Vagabondanse

      août 14, 2014

      Oui, tu as raison, c’est cette surprise, que je regrette aujourd’hui avec l’Islande, qui s’est dissipé au fil de l’actualité qui l’entoure. Je ne désespère pas de la retrouver un jour, mais pour l’heure, on va attendre encore quelques années avant d’aller s’aventurer par là-bas :) <3

  • sylvie

    août 11, 2014

    Entièrement d’accord avec toi ! L’Islande me tentait …maintenant beaucoup moins ….bizarre …
    .Tes réflexions sont judicieuses et ceux qui s’insurgent feraient mieux de se poser les bonnes questions …
    Merci encore pour tous tes beaux récits,ainsi que tes photos…

    • Vagabondanse

      août 14, 2014

      Merci beaucoup à toi Sylvie, ton commentaire me touche, sincèrement. Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à partager ce point de vue :)

  • Rory

    août 11, 2014

    <3
    Tu sais ce que j'en penses !

    • Vagabondanse

      août 14, 2014

      Oui :) <3

  • satu

    août 11, 2014

    J’ai suivi d’un oeil amusé la « polémique » de l’Islande… Et je dois avouer qu’en général je suis un peu comme toi, de trop en voir, j’en ai plus envie. ( j’ai l’impression d’avoir visité la Bretagne en long en large en travers, alors que je n’y suis jamais allée… )
    Du coup, comme j’ai envie d’aller tricoter en Islande, j’évite de trop en lire, en voir, en entendre …. je le ferai au retour pour prolonger le voyage.

    • Vagabondanse

      août 15, 2014

      C’est une bonne idée, alternative en effet :) C’est ce que je note dans l’une de mes réponses à un commentaire, même si à l’origine, je ne suis pas plus attirée que cela par l’Islande, il aurait mieux valu que je cesse de lire quoi que ce soit sur le sujet et que je le fuis comme la peste, pour ne pas aboutir à ce sentiment de « trop c’est trop » et au final, de ne plus en avoir envie du tout.
      En tout cas, en voilà une idée qui me plait, aller tricoter en Islande ! Je te le souhaite fortement :)

Leave a Reply to Pascal Cancel reply