Skip to content

Las Vegas, l’éclectique !

Las Vegas, l’éclectique !

Qu’on le veuille ou non Las Vegas ne peut laisser indifférent. Qu’il soit infime ou prononcé, le souvenir qui en émane n’en est pas moins présent. Si j’attendais beaucoup de la Death Valley, Las Vegas, bien que mythique, était surement de loin l’étape de ce voyage qui me faisait le moins rêver ! Peut être aussi en raison du fait que sur le papier elle se situait sur la case « fin » de ce road trip Voyageurs du monde, et qu’après avoir vécu une telle semaine avec eux, le coeur était déjà lourd de réaliser qu’il serait temps de tourner la page de cette belle aventure.

Las Vegas, l’éclectique !

Las VegasLas Vegas

Welcome to Las Vegas !


On a quitté le calme plat de la Death Valley pour la lumineuse Las Vegas, jouant au gré des miles et de la frontière entre la Californie et le Nevada entre pluie et légers flocons de neige. À peine la frontière franchie et le premier arrêt à une station essence, que le ton est donné, l’omniprésence des machines à sous est de rigueur ! On finit vite par coller nos visages contre les vitres de la voiture à mesure qu’on en approche et à se laisser s’imprégner de ces premiers instants au coeur de cette ville où le mot « limite » semble avoir été proscrit.

Las Vegas Las Vegas Las Vegas, The Linq Hotel

La pluie se joue de nous ce soir là et aura finalement raison de nous. Après une bref balade à raser les murs avec Jeanne etManu et à se faufiler dans le dédale de ces palaces, on regagnera nos chambrées au Linq Hotel. L’ambiance est vraiment étrange, que de découvrir pour une première fois, un Las Vegas que l’on imaginait jusque là exubérant et qui ne dort jamais, dans un calme plat et quasi désert. Je reste éberluée par la folie des grandeurs de ce lieu hors du temps, de toutes ces recréations de toutes pièces, comme cette Venise insensée ou ce Paris improbable (pas étonnant que les touristes déchantent en arrivant dans notre belle capitale ensuite, car on est bien (trèèèèès) loin de l’image qui en est donné à Vegas!)! On se croirait quelque peu à Disney !

Las vegas

La balade en interne tranche ce soir là avec la quiétude de l’extérieur. On erre quelque peu dans ce dédale où tous les palaces sont comme reliés entre eux par d’innombrables couloirs sans fin, au gré de toutes ces salles de jeux à perte de vue. La cartésienne que je suis en est malade. N’étant pas attirer de prime abord par cet univers du jeu, j’en deviens très vite mal à l’aise quand je comprends très vite l’envers du décor. Aucune lumière naturelle ne filtre, aucune horloge présente, aucun plan pour se repérer, et c’est d’ailleurs ce dernier point qui me déstabilise, puisqu’immergé dans ces lieux, on perd toute notion du temps et surtout, sens d’orientation (ce que je déteste!). Tout est fait pour que le joueur soit coupé du monde et plongé dans sa bulle de jeu, tout lui est à disposition autour de lui pour boire et manger. De plus le jeu en lui même est totalement dématérialisé puisque la carte magnétique est venue remplacé l’éternel pot de pièces/jetons. On perd toute notion d’argent, de ce que l’on joue vraiment, le fameux tintement des pièces, de celle qui s’introduit dans la machine et coulisse. C’est une ambiance vraiment très étrange à ressentir. J’ai d’ailleurs ainsi pu mieux comprendre (et apprendre!) la « légende » dirons nous, des personnes âgées accrochés à leur machine qui ne la lâcheraient pour rien au monde ! Las Vegas est un monde à part, et ce soir là, j’en ai eu sans doute la confirmation la plus flagrante.

Las Vegas Las vegas

Le lendemain, pour notre unique journée à Vegas, on choisit de la passer à l’extérieur cette fois et de découvrir la ville sous un autre angle. Moi qui la pensais au coeur d’un désert, cerclée par les monts, je suis plus que surprise en découvrant l’étalement urbain de celle-ci, de toute cette ville qui s’est développée en son pourtour et qui semble peu à peu grignoter cette oasis de paillettes et de lumières. J’ai trouvé fascinant à travers certaines percées de rues entre deux palaces et buildings, de pouvoir percevoir d’un côté les sommets enneigés et de l’autre les monts plus arides. Je ne m’attendais pas à une telle diversité perceptible. Sans parler de la proximité de l’aéroport…au coeur de la ville, à tout juste 10min des hôtels principaux !

Las Vegas Strip

  • Las VegasLas Vegas Boulevard !


On se laisse porter à remonter le mythique Strip « Las Vegas Boulevard », à mesure que les grands noms de palaces s’égrènent. On se mettra d’ailleurs en quête en fin de journée du non moins célèbre « Welcome to Fabulous Las Vegas », un classique ! La pluie ayant disparu, l’effervescence commence peu à peu à se faire sentir et on découvre un Las Vegas bien moins frileux et vide. La démesure de cette partie de la ville n’en demeure pas moins aujourd’hui infime et comme anecdotique au regard du reste de la ville.Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas Las Vegas

The Neon Museum !


Dès lors qu’on s’écarte de cette grande artère pour aller découvrir l’incroyable Musée du Néon, on découvre un tout autre visage de Vegas, bien plus pauvre, tout de suite moins clinquant, mais à mon sens pas moins fascinant. Une vie parallèle connectée à la réalité qui contrebalance l’irréalité de ce coeur effervescent. Une nouvelle facette qu’on regrettera peut-être par manque de temps de ne pas avoir assez explorer; à l’image du Las Vegas Downtown à l’extrémité du Strip en direction du nord, le long duquel on retrouve toutes les mythiques chapelles faisant face aux innombrables magasins de robes et de costumes de mariés; que l’on découvrira le soir avant de reprendre l’avion. On est ici plongé plus dans une ancienne ambiance rétro des années 70-80, qui à coup sur, vaut le détour !

Neon Museum, Las Vegas

S’il y a bien une chose à ne pas manquer à Vegas, c’est bien cela : le Musée du Néon, ce cimetière à ciel ouvert d’anciennes enseignes lumineuses. Le lieu est incroyable, non seulement fascinant par son histoire que photographiquement pour toutes ces couleurs, ces structures. Si comme moi, vous préférez écouter d’une oreille distraite la guide, alors restez en arrière du groupe et vous pourrez dès lors déclencher comme si vous n’étiez que la seule âme errante dans ce cimetière ! Car c’est peut être là le seul bémol du lieu, il ne se visite qu’en groupe et avec guide, à moins de le privatiser.

Neon Museum, Las Vegas

Neon Museum, Las Vegas Neon Museum, Las Vegas Neon Museum, Las Vegas

Que l’on aime ou non, Las Vegas n’en demeure pas moins un « petit » monde à part, qu’il faut surement voir au moins une fois, sans pour autant faire un détour (à moins d’être dingue de jeux ou vouloir se marier avec Elvis !). Comme on dit souvent, il faut le voir pour le croire, et plus que jamais, cela peut aisément s’appliquer à Vegas ! Nous n’y aurons passé que 24h, mais cela aura suffit à en dresser une esquisse à défaut d’un tableau complet, et c’est amplement suffisant pour une première !

Canon AE-1. Porta 160 iso, Fujicolor C200 (périmée) & Fuji Instax.

7 comments

  • Bizard Bizard

    mai 31, 2015

    Très très belles photos

  • Isa

    mai 27, 2015

    Très chouettes photos, qui donnent un air vintage a une ville… résolument vintage.
    Et au final, quelle est ton impression globale de la ville ? En demi-teinte, ou tu as réellement apprécié ?

    • Vagabondanse

      mai 29, 2015

      Merci beaucoup !

      Mon impression globale ? Demi-teinte je dirais ! C’est tellement un monde à part ! Le jeu d’argent n’étant pas du tout mon truc, je me suis comme sentie pas du tout à ma place au coeur même de Vegas. Mais en revanche, j’ai adoré dès qu’on s’en est éloigné, pour aller faire le musée du Néon par exemple et qu’on s’est plus confronté au vrai Las Vegas, à toute cette ville qui s’est développée tout autour. En soi, le folklore de Vegas m’a fait rire, mais je ne m’y aurai pas vu passer une semaine !!
      Y es-tu déjà allé Isa ? :)

      • Isa

        juin 16, 2015

        Oui, plusieurs fois (l’aéroport de Vegas est vraiment le plus commode pour aller dans le Sud Utah) et j’ai essayé de me balader dans tous les quartiers, j’ai vraiment essayé de trouver « autre chose » à Vegas, je n’y arrive pas… Je vais essayer encore ! En allant voir le musée du Néon, par exemple ;)

        • Vagabondanse

          juin 17, 2015

          Ah bah dans ce cas, je te recommande vraiment vivement le Musée du Néon, car rien à voir avec le Vegas que l’on connait, et tu risques de vraiment aimer :) De même, le downtown Vegas est plus authentique, un brin plus rétro !

  • mzelle-fraise

    mai 27, 2015

    Ah ! Las Vegas ! Quelle folie cette ville ! J’étais comme toi, je n’en attendais rien, voire je me suis dit qu’on pourrait souffler après ce road trip… Et en fait, c’est un réel choc culturel, quasi le seul qu’on ait vécu pendant ce voyage. Sin City m’a donné l’impression d’être une ville de fin du monde, juste avant l’apocalype ^^ Je logeais à Downtown et je te confirme, c’était cool ;)

    • Vagabondanse

      mai 29, 2015

      C’est exactement ca, un choc culturel !! :) Bon, je ne suis pas la seule à avoir eu ces impressions alors !

Leave a Reply