Skip to content

Portraits d’Orient : l’Egypte.

Portraits d’Orient : l’Egypte.

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie d’entamer ce nouveau carnet de voyage par une nouvelle page de cette toute nouvelle série : Portraits d’Orient. Souvenez-vous, je vous en avais glissé le premier opus lors du carnet de voyage jordanien. Ce que j’avais omis devous dire à l’époque, c’est que cette série a pris racines en Egypte. C’est bel et bien lors de cet incroyable voyage que la série s’est esquissée, avant de se dessiner de plus belle en Jordanie et de se perfectionner en Thaïlande, tout récemment.

Portraits d’Orient : l'Egypte.

Les remises en questions photographiques se sont égrenées au fil des années, des voyages. Pourtant, une certitude demeurait malgré tout. Il y avait toujours cette envie tapie dans l’ombre que je ruminais sans cesse, sans pour autant parvenir à la réaliser. Cette envie presque viscérale que de parvenir à capter ces âmes, ces regards, ces sourires qui en disent si long sur ces rencontres aux quatre coins du monde. Réussir à les immortaliser comme il se devait, à travers ces portraits, le plus simplement du monde. Et depuis quelques temps, à la vue de la fréquence croissante des voyages, la question n’était plus de savoir si j’allais y parvenir, mais bel et bien, celle de savoir quand j’allais (enfin) me lancer pour de bon, au moins essayer comme on dit. Sauter le pas, outrepasser cette angoisse première, cette timidité maladive et ces « et si » redondants.

L’Egypte aura finalement été ce coup de pouce idéal, ce saut dans le vide salvateur. Du jour au lendemain j’ai envoyé valser l’hésitation pour oser. Je n’aurais pu imaginer plus belle occasion pour cela, plus beau terrain de jeu que celui de l’Egypte pour m’y essayer. Cette chaleur humaine qui irradie des égyptiens fut un gage de sérénité pour moi, de gilet de sauvetage s’il m’en fallait un. La peur s’est comme instantanément évanouie dans les bourrasques de la chaleur ambiante, au point de ne plus vouloir que photographier ces instants, ces gens, ces moments, ces portraits ! C’était juste insensé, moi, la grande timide, parvenant à oser demander, aller à la rencontre de l’autre sans avoir une once de crainte d’un refus possible, et bien au contraire, m’en retrouver bien plus forte face à ce dernier et poursuivre coute que coute.

Portraits d’Orient : l'Egypte.Portraits d’Orient : l'Egypte.Portraits d’Orient : l'Egypte.

Portraits d’Orient : l'Egypte.

Ô oui, ce voyage en Egypte a été cette révélation photographique que je ruminais depuis tant d’années, sans imaginer un instant que celle-ci serait aussi évidente à comprendre une fois réalisée. Si jusqu’à présent je ne jurais que par les paysages, je me rends compte grâce à ce voyage en Egypte mais aussi celui en Jordanie ensuite ou encore en Thaïlande récemment, que c’est bel et bien cela que j’aime par-dessus tout en photographie, cette vie. Capter, immortaliser, photographier cette vie ambiante à travers ces portraits, qu’ils soient posés ou au contraire, pris sur le vif, comme volés dans la mouvance de l’instant.

Portraits d’Orient : l'Egypte.Portraits d’Orient : l'Egypte.Portraits d’Orient : l'Egypte.Portraits d’Orient : l'Egypte.

Cette première page de la série Portraits d’Orient est bien loin d’être parfaite, comme je me l’imaginais, l’espérais. Mais qu’importe, c’est peut être justement dans ses imperfections qu’elle tire toute son histoire. Surement aussi, à travers cette petite pointe de fierté qu’elle me fait éprouver, pour une première tentative. Elle est pour moi à l’image de ce voyage, de ces rencontres : chaleureuse. Chaque portrait me rappelle cette chaleur humaine si palpable en filigrane, ces yeux rieurs, ces sourires taquins, ces rires qui résonnent à gorge déployée, cette gestuelle chantante et dansante à la fois, cette ouverture à l’autre, qu’importe les barrières culturelles, religieuses ou de langage.

Portraits d’Orient : l'Egypte.

Si je ne devais retenir que quelques portraits de cette série, ce serait indéniablement ceux-ci, lors de cette balade matinale dans les ruelles colorées et terreuses d’Edfu, avec ces visages si rayonnants. ♡ Je crois bien qu’ils résument aisément à eux seul mon (ce) bonheur photographique et ce que je tente de vous expliquer avec des mots dans cet article.

Portraits d’Orient : l'Egypte. Portraits d’Orient : l'Egypte.

Portraits d’Orient : l'Egypte.Portraits d’Orient : l'Egypte.

Je terminerais cette série, en vous partageant ces quelques portraits immortalisés à l’argentique, comme un petit bonus ! Avec en prime, vous le devinerez peut-être, un coup de coeur pour le dernier. Joli souvenir dans le crépuscule de cette fin de journée au temple de Karnak.

Portraits d’Orient : l'Egypte.

Portraits d’Orient : l'Egypte.

26 comments

  • Cyn - Blog voyages Lifestyle

    juin 26, 2017

    wow ces portraits sont tellement beaux . Trés touchants et qui font voyager instantanément ! merci : )

    • Vagabondanse

      juin 27, 2017

      Merci beaucoup à toi Cyn pour ton petit mot :) L’Egypte a été un tel saut dans le bain vis à vis de ce projet de série photos. Mes tout premiers portraits, et je ne cache pas, que même s’il ne s’agit pas de ceux dont je suis le plus fière, ils ont malgré tout un souvenir tout particulier :)

  • Aurélie

    avril 7, 2017

    C’est marrant, après avoir vu vos photos à Gérard et toi de Thaïlande, je me suis rendue compte que contrairement à vous j’avais pris très peu de photos des gens et j’ai été frustrée. En général quand je prends une photo, j’essaye toujours d’avoir personne sur mes photos (dans la mesure du possible). Et si je me trompais ? Et si je faisais fausse route ? Car tu as raison, je trouve qu’il n’y a pas meilleur moyen de retranscrire le plus fidèlement un voyage qu’à travers le regard de ses habitants.

    • Vagabondanse

      avril 13, 2017

      J’étais comme toi avant Aurélie :) Obnubilée par les paysages, les scènes sans personnes, attendant justement que telle personne sorte du cadre avant de déclencher. Mais finalement, je me suis rendue compte à la longue que mes photos manquaient cruellement d’âme, de vie tout bonnement. Bien sur qu’un paysage peut rendre la beauté d’un lieu, mais, un visage, une attitude, une gestuelle en dit parfois bien plus :)
      En tout cas merci beaucoup pour ton petit mot par ici ! <3 C'est marrant car à l'inverse, en voyant ton premier article, j'ai remarqué qu'il y avait des choses à côté desquelles j'étais totalement passée !! haha

  • Jules - Rotdenken

    avril 6, 2017

    Tes captures ne sont pas parfaites du tout et encore heureux ! La perfection, c’est la fin de la création pour moi, c’est la fin de l’art, c’est l’arrêt de l’infini des possibilités que nous offre le monde, les hommes, les émotions, les grains de sables et les feuilles des arbres. Ces portraits dégagent mil et un sentiments, certains sont tristes, la plupart sont heureux, mais ils dégagent tous quelque chose. Je comprends pourquoi tu préfères les portraits aux paysages, un œil même fermé exprimera toujours plus que tous les rochers et les arbres du Mont-Blanc. Cela montre aussi ta maturité photographique. Les portraits c’est plus difficile, l’instant à saisir est plus fugace, mis à part moi et mon sourire de photo en mode Colgate, on a rarement exactement la même expression sur les photos. Personnellement je n’ai pas de préférence pour les paysages ou les portraits, question de facilité, je capture très peu de portraits. Mais ton article donne à réfléchir. Encore bravo pour cette série.

    • Vagabondanse

      avril 13, 2017

      C’est fou cette facilité que tu as Jules, à lire entre les lignes, comme si j’étais un livre ouvert. :) Tu as tout dit, absolument <3 Je ne cesse de me répéter, mais merci, vraiment, MERCI. Tes commentaires à chaque fois sont si justes. J'ai un sourire grand comme ca en voyant ton nom s'afficher :)
      La facilité est de loin rattachée aux paysages, mais parfois il est bon de sortir hors des sentiers battus, de se confronter à ce à quoi on ne pense être capable. Cr au fond, il peut en émaner de belles surprises !

  • Raven

    avril 6, 2017

    Une démarche à là Brandon Stanton, de Humans of New York (dont le taff est résumé sur le chouette bouquin du même nom), en version orientale… beau résultat, hâte de voir la suite !

    • Vagabondanse

      avril 13, 2017

      C’est un sacré compliment dis donc ! Pour connaître et admirer son travail, j’en suis touchée. Quand bien même je n’en suis pas à son niveau loin de là, c’est très flatteur, merci beaucoup !! :) J’espère que tu garderas cette même impression avec la prochaine série ;)

  • Manon

    avril 4, 2017

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton article et à regarder ces photos. Elles sont vraiment très belles et effectivement elles font plus « réelles ». On ressent à quel point les gens ont l’air chaleureux, c’est superbe.

    • Vagabondanse

      avril 5, 2017

      Tu résumes parfaitement l’intention de cette série Manon, merciii <3 C'est fou comme d'un pays à l'autre ca peut changer. J'ai retrouvé en quelque sorte cette chaleur humaine en Jordanie, mais sans cette malice, cet esprit taquin. Alors qu'en revanche en Israël, l'ambiance était si froide, les refus si nombreux, que je n'en ai rapporté aucuns portraits.

  • vitalaurea

    avril 4, 2017

    Les photos sont magnifiques! Incroyable!

    • Vagabondanse

      avril 5, 2017

      Merci ! Pour une première c’est un peu hésitant, j’ai cela m’aura permis d’apprendre grandement pour les voyages suivants :)

  • marionromain

    avril 4, 2017

    Le dernier portrait a quelque chose d’exceptionnel en effet. Mais toutes les photos me plaisent. Je n’ai jamais osé photographier les gens en faisant la démarche de leur poser la question. J’ai photographié des passants, des ombres qui passent, comme ça l’air de rien, en regardant ailleurs, mais je me sens toujours un peu honteuse, et surtout, ce n’est pas sur ces photos que surgit la vibration, cette chaleur humaine si forte dont tu parles dans cet article. Bravo pour avoir osé surmonter ta timidité sur ce sujet !

    • Vagabondanse

      avril 5, 2017

      Merciii Marion :) J’étais vraiment comme toi avant, j’essayais de photographier « en douce » avec ce petit sentiment de honte, et puis parfois ca semblait si ridicule, que je me disais que je devais être cramée à des km ! haha Et puis souvent, ca ne ressortait rien du tout. Je sais que ce n’est pas facile à faire, mais vraiment, une fois lancé, c’est un vrai bonheur. Finalement, ce n’est pas grand chose, juste une petite phrase à prononcer, ou alors un sourire à esquisser en montrant l’appareil, lorsque la barrière de la langue l’empêche, mais pour souvent (j’ai très rarement eu des refus jusque là), de jolis moments et de beaux portraits face à l’objectif :)

  • Madeleine à bicyclette

    avril 4, 2017

    Félicitations pour cette première série de portraits qui nous emmène un peu avec toi et avec eux! Ce que je préfère dans les voyages, ce sont les rencontres et tout ce qui se cache derrière donc forcément les portraits ça me parle carrément! Je trouve ça très dur de prendre en photo les étrangers, mais je me lance (tout) doucement. Hâte de voir de nouveaux visages en Jordanie et en Thailande!

    • Vagabondanse

      avril 5, 2017

      Oh oui, tu as raison ce n’est vraiment pas facile comme exercice, le tout est d’oser, et de ne pas le prendre pour soi lorsqu’il y a un refus :) Parce que parfois justement, le fais d’oser ca ouvre la porte à de belles rencontres, de beaux moments d’échange, de partage !
      Pour la Thaïlande, il va falloir attendre un petit peu, mais pour la Jordanie, la série est déjà en ligne :) Juste ici : http://paris-tu-paris.fr/2017/01/portraits-dorient-jordanie/

  • Andréanne

    avril 4, 2017

    Oh, elle n’est peut être pas comme tu l’imaginais, comme tu l’espérais, mais moi je la trouve merveilleuse cette série de portraits & j’ai hâte de voir les prochaines

    • Vagabondanse

      avril 5, 2017

      Merci beaucoup Andréanne :) J’ai tendance à être un peu trop exigeante avec mon travail, mais plus je regarde cette série et plus je l’apprécie !
      Si tu veux en voir une autre, j’avais publié il y a quelques temps celle sur la Jordanie, juste ici : http://paris-tu-paris.fr/2017/01/portraits-dorient-jordanie/

  • Oanez

    avril 3, 2017

    Très belle série photo, ton défi est relevé ;) ces clichés dégagent une vraie atmosphère !

    • Vagabondanse

      avril 3, 2017

      Merciii ! Le n’était pas simple a relever, mais je suis on ne peut plus contente en lisant vos retours de savoir que j’ai réussi !! Je voulais vraiment réussir à vous faire partager, ressentir l’âme de ce voyage :)

  • samsha

    avril 3, 2017

    Superbe série photo!

    • Vagabondanse

      avril 3, 2017

      Merci beaucoup Samsha :) J’ai hâte de vous partager celle de la Thaïlande du coup !!

  • Ornella

    avril 3, 2017

    Cette série est absolument fantastique. Je ne sais pas d’où te viennent ces élans perfectionnistes qui ternissent l’image que tu as de ton travail mais toutes les photos sont absolument sublimes. Les paysages comme les portraits. Merci de nous avoir parsemés les paupières de magie.

    • Vagabondanse

      avril 3, 2017

      C’est si joliment dit Ornella. Mille mercis, vraiment :) Tu pointes du doigt l’un de mes plus grands défauts : être (incorrigiblement!) perfectionniste. Je crois bien que cette nouvelle série me tient tout autant à coeur que celle de mes Reflective Portraits, si bien que j’en attends surement trop. Et puis, cette série dort depuis presque un an dans les tiroirs, ce qui n’aide pas à demeurer objective sur le rendu de celle-ci :)
      En tout cas, merci beaucoup pour ces mots, je suis vraiment contente de voir que la série vous plait !

  • Johanna

    avril 3, 2017

    Wow… tes photos sont magnifiques.

    • Vagabondanse

      avril 3, 2017

      Merci Johanna ! J’avais vraiment hâte de les partager avec vous sur le blog. Je trouve que c,est un joli moyen de se plonger dans l’ambiance de ce voyage avant que je ne vous le raconte en détails dans les articles à venir :)

Leave a Reply to Madeleine à bicyclette Cancel reply