Skip to content

Pacific Northwest : Postcard from Tacoma.

Pacific Northwest : Postcard from Tacoma.

Faire route vers Tacoma, sans se retourner, sans ressasser tout ce qui vient de se passer depuis quelques jours. Regarder droit devant sans penser à Crater Lake, et encore moins à Painted Hills. Les souvenirs se bousculent, on se demande bien comment c’est possible d’en voir, d’en vivre, d’en ressentir autant en un voyage, au coeur d’un seul état.

Postcard from Tacoma !

Mont Rainier, Mont rainier national park Mont rainier national park J., TacomaLa journée s’annonce radieuse, une de plus au carnet avec à la clef, on le sait, un chouette goûter à Tacoma. En attendant de savourer ce milkshake tant attendu, on reprend la route 12 en direction du nord, en longeant Naches River. On découvre un paysage plus serré, montagneux, à-pic. On se laisse tenter par cette petite aire rocheuse en contre bas et on s’aventure, bottes de pluie au pieds à travers les quelques arbres, rondins et branchages pour gagner la rivière et y découvrir ce surprenant mélange de couleurs.Mont Rainier National Park

On se laisse bercer par les enlacements de cette route 410, on s’en éloigne quelque peu pour suivre ce chemin de terre et grimper sur les hauteurs pour s’offrir un petit déjeuner au calme. Finalement, on délaissera quelque peu nos appareils respectifs, préférant profiter au maximum de cette dernière journée de route au coeur de la nature, de ces paysages montagneux. Le coup de coeur se fait sentir en pénétrant dans le Mont Rainier National Park. La température descend quelque peu mais la vue est à couper le souffle dès que la route serpente à flan de roche, dégagée sur l’horizon, ces étendues de forêts en contre bas, ces raies de lumière, ce léger voile nuageux, cette neige au loin sur les sommets… <3

mont rainier national parkOn sourit en se remémorant cette folie qui nous a pris la veille, en route pour The Dalles, d’avoir tout chamboulé en changeant notre plan de route et tracé par l’intérieur des terres. Quelle belle idée et récompense à la clef, qu’importe le nombre de miles supplémentaire. Si vous aimez la route comme nous, les paysages cachés, dissimulés, alors je ne peux que vous encourager vivement à prendre les routes parallèles. Elles sont souvent riches de surprises, de découvertes; et pour notre part, se sont souvent sur celles-ci qu’on se forge nos plus beaux souvenirs, moments de roadtrip. Mont rainier national park

  • Shake Shake Shake !

Tacoma Shake Shake Shake, Tacoma

Tacoma ne tarde pas à pointer le bout de son nez, au même titre qu’une once de regret. On est surpris de découvrir si jolie ville, et finalement bien loin de l’image de petite ville que je m’étais faite en faisant des recherches à son sujet avant de partir; et frustré de n’y faire que passer en coup de vent. En effet, en planifiant le voyage, J. avait repéré l’adresse d’un café à la déco résolument rétro et qui faisait en plus des milkshakes. Un lieu photogénique à souhait et un milkshake vanille ? Il ne m’en faut pas plus pour dire banco et me combler !

Nous voilà ainsi attablés chez Shake Shake Shake, à savourer ce délicieux milkshake vanille, le sourire empreint d’une pointe de tristesse qui tend à s’installer. Nous y sommes plus que jamais. La voici la fin du voyage que l’on redoutait tant.


Shake Shake Shake
124 N Tacoma Ave, Tacoma,
WA 98403, États-UnisShake shake shake, Tacoma

Tacoma

Seattle TacomaA notre habitude, on cherche à grappiller chaque instant, à profiter du moment jusqu’à frôler l’overdose; et on file passer la fin d’après-midi à Point Défiance Park, sur ce bord de mer, regardant amusé les gens s’arrêter, éberlués devant ces rondins de bois à côté de la petite route goudronnée, d’ou gît un bébé requin. Drôle de surprise. Finalement, on se laissera gagner par l’envie de mettre les voiles pour leSaltwater state park du soir et pour une fois, de réussir à y arriver de jour et non de nuit ! Le rituel du choix de l’emplacement n’a désormais plus de secret pour nous au terme de ces trois semaines de roadtrip. On s’octroie notre dernier repas sur cette petite plage en bordure du state park, face au coucher de soleil, à tirer un joli bilan de ce qui vient de passer à la vitesse d’un éclair, mais qui nous laisse le doux sentiment que cela fait six mois que nous sommes sur les routes américaines.Seattle, motel Tacoma

On se fait doucement à l’idée qu’on s’apprête à passer là, notre dernière nuit dans la Chrysler, notre fidèle compagnon tout au long de ces semaines avec elle. L’ultime nuit que je voudrais ne pas voir être la dernière; moi qui avant cela, n’avais jamais voyagé ainsi, n’avais jamais dormi dans une voiture. Il était bien loin d’imaginer que je me prendrais au jeu de la sorte et que je tomberais plus que jamais amoureuse de ce mode de voyage.

motel, Seattle Tacoma Motel, Seattle Tacoma

On se fait doucement à l’idée oui, que tout est en train de prendre fin. On aura sacrément le cafard, dans cette miteuse chambre de motel de Seattle, où les mouches tournent sous le plafonnier, où la douche fuit, le plafond goutte, où je découvrirai au petit matin que je me suis faite piquer à la cuisse par une araignée, dans ces draps à la propreté douteuse. Ô que oui, on aura sacrément le cafard en repensant à ce que l’on vient de vivre pendant près de trois semaines, à cette voiture que l’on a du rendre, le coeur gros comme ca, tant elle en a vu, tant on y a vécu. Quel projet fou ! Oui, quelle idée saugrenue que de s’être dit « et si on partait sur les routes américaines ? Et si on dormait dans notre voiture tout au long de ce périple ?! ».

Seattle Seattle, StarbucksOn aura le cafard oui, mais on gardera le sourire malgré tout en arpentant pour cette dernière journée, les rues de Seattle. On retournera se changer les idées au Pike Place Market, on rigolera comme au premier jour devant la horde de touristes jouant des coudes devant le premier Starbucks, on retournera une dernière fois voir la ville sur les hauteurs de la Space Needle, on lui découvrira un autre visage depuisGas Works Park ou l’on rencontrera sur le parking, cet homme à la silhouette frêle, à la peau mouchetée de taches de rousseur, aux petites lunettes rondes; à qui nous cèderons pour une poignée de dollars nos deux matelas. Seattle airport

On emmagasinera le moindre moment jusqu’au bout, jusqu’à boucler la boucle en revenant à l’aéroport de Seattle. On passera le temps dans un jeu de question-réponse à se remémorer tour à tour des anecdotes des trois semaines qui viennent de s’écouler, en se livrant mutuellement nos plus beaux moments, mais également nos belles frayeurs (!), toutes ces rencontres, prévues comme avec ce couple de photographe californien Josh & Samantha, souvenez-vous je vous en parlais dans l’article sur Portland; et mêmes les plus furtives. Tous ces petits rêves concrétisés, la côte de l’Oregon pour lui;CE pont de Washington pour moi.

On s’est remémoré jour après jour jusqu’à embarquer pour ce voyage retour. Seattle Calgary Ottawa Montréal. Oui, on se remémorera sans arrêter de continuer à se forger des souvenirs, comme avec cet orage spectaculaire à l’aéroport de Calgary. Voir ces éclairs s’abattre sur la ville au loin au gré de ces raies de pluie qui la bombarde. Du premier jour ou nous avons posé le pied dans l’avion à Montréal, jusqu’au dernier ou nous avons posé le pied sur le tarmac de l’aéroport de Montréal au retour, nous en aurons pris plein les yeux.

Bordel, quel roadtrip !

MERCI. 

Calgary airport

Vous pouvez retrouver tous les articles de ce Carnet de voyage en cliquant juste ici ! N’hésitez pas à aller vous balader dans les articles, si vous avez loupé certains épisodes ou si au contraire vous voulez vous replonger dans certains d’entre eux ! :)

12 comments

  • annso

    mars 10, 2015

    Je crois que c’est quelque chose que j’adore, ce moment où à la fin d’un voyage, on a parfois l’occasion de repasser dans des endroits « déjà visités » pendant le voyage. Il y a un plaisir tout particulier à retourner dans les endroits qu’on a préférés, se souvenir de l’émotion qu’on a eu la première fois qu’on est passé là (souvent, c’était il n’y a pas si longtemps, et pourtant, entre temps, on en a pris plein les yeux). C’est le moment où l’on regarde l’autre, et on se souvient et on revit le voyage ; bref, il a vraiment une saveur particulière ce moment là.

    • Vagabondanse

      mars 11, 2015

      Oh oui, tu as parfaitement raison Annso ! C’est exactement ce sentiment que nous avons eu en bouclant la boucle de ce voyage à Seattle, notre point de chute d’arrivée et de départ. C’était étrange d’y revenir et de s’y retrouver, il ne s’était passé que 3 semaines entre les deux et pourtant, on avait l’impression paradoxale que ca faisait 6 mois mais aussi que c’était hier, tant on retrouvait nos marques, on revoyait ce qu’on y avait vu, fait lors des premiers jours.

  • Retour du Monde

    mars 9, 2015

    Ce road trip m’aura vraiment fait rêver jusqu’au bout, belle conclusion, belle page qui se tourne avant sans doute d’autres beaux voyages. ;)

    • Vagabondanse

      mars 9, 2015

      Merci les copains :) C’est certain une sacrée page se tourne pour en attendre de nouvelles; mais quelle page tout de même que celle-ci !

  • Donlope

    mars 9, 2015

    C’était un très beau voyage apparemment, les photos sont encore une fois très réussies et on voyage de la montagne à l’océan avec vous. Quelle richesse que les paysages de ce Nord Ouest Américain!
    A n’en pas douter, pleins de bons souvenirs, après la tristesse du retour à la vie de tous les jours viendra la nostalgie, beaucoup plus douce et agréable!

    • Vagabondanse

      mars 9, 2015

      Tu as tout à fait raison Sébastien ! La nostalgie est bien plus douce et agréable au retour :) Comme toi, la diversité des paysages et indéniablement ce qui nous a le plus surpris durant ce voyage ! En une journée, on peut passer de la montagne enneigé, au désert, à la plage ou encore au plaines à perte de vue ! Il y en a vraiment pour tous les gouts.

  • Claire-Line's travelogues

    mars 9, 2015

    Quel roadtrip en effet, même pour le lecteur grâce aux jolies photos et aux textes qui viennent du cœur et des tripes. Merci pour ce partage c’était une belle découverte que cette côte américaine et ses paysages grandioses.

    • Vagabondanse

      mars 9, 2015

      Tes mots ne peuvent pas me faire plus plaisir Claire, merci beaucoup !! Vraiment ravie d’avoir pu te faire découvrir un coin que tu ne connaissais pas à travers mon article :)

  • Amélie

    mars 9, 2015

    Je ne connais pas du tout ce coin, mais tu m’as donné sacrément envie d’y faire un tour :)
    Un très joli article qui m’a aussi fait pensé à mon état d’esprit à la fin de mon voyage en Thaïlande.

    • Vagabondanse

      mars 9, 2015

      On pense être seule dans ce mood de fin de voyage, et on se rend compte qu’on est juste un paquet :) c’est chouette ! Je vais aller jeter un oeil sur ton voyage en Thaïlande ! Merci :) Si tu as l’occasion d’envisager la cote ouest des US alors n’hésites surtout pas !

  • Name

    mars 9, 2015

    Très bel article pleins d’émotions que l’on ressent tous plus ou moins quand un long voyage doit s’arrêter ! Merci pour cette lecture du lundi matin ça a illuminé mon métro ! Solene

    • Vagabondanse

      mars 9, 2015

      Oh ! Merci beaucoup Solene, je suis ravie d’avoir pu illuminé ton trajet en métro :) Peut importe le voyage, il est vrai que l’émotion demeure, mais au « long court », elle est juste un peu plus présente !

Leave a Reply